2

El Shaw !

Étant donné les circonstances de son arrivée à Montréal, Andrew Shaw est condamné depuis le début à être comparé à Lars Eller. En ce sens, pendant que le Tricolore en arrachait et que les Capitals parvenaient à mettre la main sur la première Coupe Stanley de leur histoire, el Shaw était une cible toute désignée pour expliquer ceci et cela.


S’il faut admettre que tout ne s’est pas exactement déroulé comme prévu pour Andrew Shaw, il faut aussi reconnaître qu’on se montre souvent trop dur envers lui. Certainement, il doit apprendre à mieux doser ses émotions, mais ce n’est pas comme si Lars Eller n’était pas abonné aux mauvaises pénalités aussi.

Qui plus est, tel que nous en avons fait la démonstration durant le printemps dernier, Andrew Shaw n’a rien à envier à la production offensive du gros Danois, bien au contraire… En carrière, Shaw a produit en moyenne 0.21 but et 0.42 point par match contre 0.17 et 0.37 pour Eller. Même en tenant compte des récentes séries éliminatoires de Lars Eller, où il a excellé en récoltant pas moins de 7 buts et 18 points en 24 matchs, Andrew Shaw le suit de très près : 0.22 et 0.49 vs 0.18 et 0.55… Ils ont des statistiques semblables jusqu’au Corsi : 53.8 vs 49.9 en faveur de Shaw. Ils empochent également un salaire comparable : 3.5M vs 3.9M à l’avantage du Danois. Après tout, ce n’est pas pour rien, que les deux joueurs ont coûté précisément la même chose à acquérir; soit 2 choix de 2e ronde chacun…

La saison dernière, en évoluant au sein d’un groupe qui misait sur plusieurs des meilleurs attaquants de la ligue, Eller a obtenu ses meilleurs résultats en carrière : 18 buts et 38 points. Andrew Shaw y est parvenu en 2013-14 (20 buts et 39 points). Des deux joueurs, Shaw est d’ailleurs le seul à avoir atteint le fameux plateau des 20 buts. On pourrait toujours avancer que ça commence à remonter à loin – et c’est vrai – mais, 2 ans plus jeune, Shaw a encore le temps de reproduire semblable production.


À son arrivée à Montréal, en 2016-17, malgré des ennuis notoires jusqu’à ce que Julien vienne prendre la place de Therrien, Shaw a surclassé Eller, en inscrivant 12 buts et 29 points (en seulement 68 matchs) contre 12 buts et 25 points (81 matchs). Le tout, en bénéficiant d’un temps de glace relativement quasi-identique, à l’exception de la saison en cours. C’est d’ailleurs depuis qu’on l’a jumelé à Drouin et Domi, et qu’il profite de plus de temps de jeu, qu’il connait ses meilleurs moments : 3 points, dont 2 buts et un différentiel de +3, 7 mises en échec et 2 tirs bloqués… on commence même à dire qu’on voit le Andrew Shaw des BlackhawksOn veut le voir plus souvent ! 

Il y a de cela quelques jours, on se demandait si on allait devoir transiger pour trouver un complément à l’explosif duo du Canadien. Peut-être que oui, peut-être que non… Mais, à l’heure actuelle, Shaw a offert un répit à son DG, en s’acquittant parfaitement de cette tâche. Est-ce que ça va durer ? Après tout, il ne faut pas s’exciter après 2 bons matchs… Je l’ignore, mais je dis qu’on ne devrait pas être si surpris que ça si c’est le cas !

Il ne reste plus qu’à espérer que la teigne du Canadien soit en mesure de se tenir loin de l’infirmerie. En santé, il peut rendre de précieux services à son équipe…

Enfin, pour ce qui est de la saison en cours, Eller devance de peu Shaw : 8 points en 16 matchs (0.50) contre 5 points en 13 (0.38). Le second a cependant 2 buts de plus que le premier… J’ai bien hâte de voir les comparaisons offensives, au fur et à mesure que la campagne avancera. B’en oui, Shaw va connaître plusieurs mauvais matchs au fil du temps… mais Lars Eller aussi ! Il ne faudrait pas commencer à croire qu’il est soudainement devenu parfait en quittant Montréal. Je vous rappelle qu’il était l’un des joueurs les plus critiqués, entre autres pour son inconstance, à ses derniers moments avec le Canadien. Contrairement à la croyance populaire, nos anciens Canadiens ne produisent pas mieux ailleurs :

Mythe ou réalité, les joueurs produisent mieux ailleurs ?


En Prolongation
Pas plus tard que la saison passée, certaines personnes désiraient transiger Andrew Shaw pour Milan Lucic… heureusement que ça ne s’est pas produit !

Milan Lucic, on l’a échappé belle !

Est-ce qu’un retour avec les Bruins pourrait le sauver ? Est-ce que les B’s sont seulement intéressés à le rapatrier ?


Ailleurs dans la LNH 
Les 3 étoiles de la semaine :

 

 




Crédit image entête, RDS.ca



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
Des similitudes avec la saison 2012-13 – Hockey Herald - novembre 12, 2018

[…] terminer la saison avec un production de 0.50 ou plus, on peut ajouter Weber, bien sûr, et… Andrew Shaw. Si ce dernier est parti pour de bon, il est tout à fait possible d’envisager le voir […]

Reply
stephan - novembre 13, 2018

Effectivement l une des chose que l on peut lui reproché c est sa retenu à prendre de mauvaise punition.

Reply

Leave a Reply: