3

Milan Lucic, on l’a échappé belle !

Le 1er juillet 2016, lorsque Milan Lucic a préféré l’offre des Oilers à celle des Canadiens, plusieurs d’entre nous ont été envahis par une sorte de sentiment de déception. On se disait que son ajout, jumelé à l’arrivée de Radulov, aurait changé le visage de l’offensive montréalaise… Sûrement, mais sans doute pas comme on l’escomptait alors. En effet, on peut déjà dire qu’on l’a échappé belle !


Les Oilers ont eu beau tout essayer, même le jumeler pendant un temps avec Connor McDavid, Lucic n’est plus capable de suivre le jeu de la LNH. Bon, McJesus aura tout de même eu le temps de contribuer à lui soutirer une dernière saison de 50 points, mais c’est tout. Le gros Lucic, qui empochera encore 6M pour les 4 prochaines campagnes, peine à inscrire des buts. Passant d’un trio à l’autre, il est parvenu à en marquer seulement 10 (34 points) en 2017-18. Cette saison, après 16 matchs, il en revendique 1 seul (4 points) ! Non seulement il montre actuellement son pire pourcentage de conversion de tirs en carrière, avec un taux de réussite un peu supérieur à 5%, mais il ne tire même plus ! En effet, depuis le début de la campagne, Lucic a décoché à peine un peu plus de 1 tir par match (18). C’est nettement insuffisant pour ce gros bonhomme qui est sensé crasher le net. De joueur autonome sensé patrouiller le flanc de McDavid pour plusieurs années, il est rapidement devenu un joueur qui peine à se démarquer sur le Bottom 6.

Au moins, il plaque plus que jamais… avec déjà 55 coups d’épaule, Lucic distribue en moyenne 3.44 mises en échec par match. Il n’a pas vraiment le choix, il ne parvient plus à suivre le jeu. Comme Karl Alzner, diront certains… Pas faux, mais de là à vouloir échanger les deux joueurs; il y a un gros pas à franchir. Je ne vois pas pourquoi on irait échanger les 3 années restantes (4.625M) du défenseur pour s’encombrer des 4 années (6M) du gros ailier… Surtout pas quand les ailes du Canadien se portent très bien. De plus, saviez-vous que, malgré 10 buts alloués par son équipe, Karl Alzner cumule un différentiel de +1 depuis deux matchs ? Ceci, alors qu’il bénéficie d’un temps de jeu moyen d’environ 16 minutes par match. Ça grimpe même à plus ou moins 18:30, au cours des deux dernières rencontres.



Pendant ce temps, Lucic voit son temps de glace fondre – la pognes-tu ? –  de joute en joute… Si sa moyenne est de 15 minutes par match, il n’a pas atteint cette marque à une seule reprise au cours des 5 dernières rencontres des siens. Pire encore, il a obtenu 10 minutes de jeu ou plus une seule fois lors des deux dernières parties. Alors, bien que Karl Alzner ne soit pas une solution optimale – loin s’en faut – pour la brigade défensive dégarnie du Tricolore (b’en oui, je suis au courant), je réponds non à ceux qui demandent si on devrait envisager un tel échange.

Le pire là-dedans ? Lucic est pourtant dans une situation idéale pour se démarquer du lot. Les Oilers misent sur une exceptionnelle profondeur au centre, en même temps qu’ils manquent cruellement d’aide aux ailes. À un tel point, qu’on doit se résoudre à se fier à des centres pour effectuer le boulot des ailiers. Quand ce n’est pas Draisaitl, c’est RNH, etc… En plus de ça, les Oilers viennent de céder deux jeunes ailiers à leur filiale dans la Ligue américaine. Malgré tout, Lucic est absolument incapable de saisir l’occasion pour reprendre sa place.

Les Condors seront plus forts…

À l’heure actuelle, le meilleur ailier naturel des Huiles, au niveau de la production offensive, est Alex Chiasson, avec 6 buts en 10 matchs…

Est-ce que Chiarelli pourrait être tenté par la disponibilité de Joel Quenneville, afin d’essayer de sauver son boulot ? Peut-être… Une chose est sûre, il faut qu’il se passe quelque chose à Edmonton. L’arrivée de Connor McDavid devait régler bien des problèmes. Malheureusement, le DG d’Edmonton en a surtout créé des nouveaux, en essayant de corriger ceux qui existaient déjà à son arrivée.

En tout cas, avec l’historique de transactions douteuses de Peter Chiarelli, c’est peut-être le temps d’essayer de lui soutirer quelque chose… Quelque chose qui ne s’appelle pas Lucic. Je le répète : on l’a échappé belle ! D’autant plus que Bergevin, parait-il, offrait quelques dollars supplémentaires au convoité joueur autonome. Également, Lucic a déjà déclaré que si Claude Julien avait déjà été en poste au moment de recevoir les offres, il aurait sûrement réfléchi un peu plus longtemps avant de faire son choix… Pfiou !


Ailleurs dans la LNH à Montréal
Quand même que ! 

Est-ce qu’il y a encore qui trouvent que Chiarelli est un meilleur DG que Bergevin ?




Crédit image entête, Sportsnet.ca



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 3 comments
sylvain - novembre 11, 2018

ouf en effet

Reply
Avant-match, Habs vs Oilers (13/11/18) – Hockey Herald - novembre 13, 2018

[…] Milan Lucic, on l’a échappé belle ! […]

Reply
stephan - novembre 13, 2018

À qui le dit tu ? On là vraiment échappé belle.

Reply

Leave a Reply: