Penguins vs Capitals, Predators vs Jets; retour à la case départ

À Pittsburgh, quand Guentzel se présente sur la glace avec le feu dans les yeux… :

Guentzel is on fire !

…Rares sont les équipes qui peuvent faire mieux. En effet, en plus d’ajouter son nom un peu partout dans les livres d’histoire des Penguins – et de la ligue – il aura fallut que Guentzel soit au banc des pénalités pour que les Caps parviennent à inscrire ce qui devait être leur seul filet du match :

En obtenant une passe sur ce beau but de T.J. (Timothy Leif; le J étant pour Junior) Oshie, Nicklas Backstrom ajoutait déjà un 13e point à sa fiche des séries 2018. Ce faisant, le centre a déjà égalisé sa production totale de l’année dernière (13 en 13)… en 3 joutes de moins. Il ne lui manque que 2 petits points pour égaliser son meilleur rendement en carrière, 15 points (en 14 rencontres), remontant au printemps 2009…

Pour la 3e fois seulement en 107e matchs (!), Alex Ovechkin a terminé la rencontre sans obtenir de tir au filet, ses deux tentatives ne se rendant pas jusqu’au gardien ennemi… Il faut reculer jusqu’aux séries 2012, dans une ronde contre les Rangers, pour trouver la dernière fois qu’un tel phénomène s’est produit ! D’autre part, rappelons que les Caps devaient se passer des services de Tom Wilson, ce dernier purgeant le 1er de ses 3 matchs de suspension pour son contact avec Aston-Reese… Wilson a quand même terminé la campagne avec 35 points, avant d’en ajouter 7 en 9 joutes éliminatoires ce printemps, il ne faut pas l’oublier… 

Pour en revenir à Guentzel, en inscrivant au moins 10 buts à ses deux premières présences en séries, il a ajouté un autre fait d’armes à son (déjà long) historique… le seul autre joueur de toute l’histoire de la LNH y étant parvenu étant nul autre que Mario Lemieux (10 buts+ à ses trois premiers parcours éliminatoires) ! Bien entendu, les belles performances des Penguins ne reposent pas uniquement sur les épaules de Jake Guentzel, loin s’en faut… Ainsi, en obtenant 2 aides, Sidney Crosby a dépassé Al McInnis et Denis Savard, pour le 6e plus haut total de matchs éliminatoires avec 2 passes ou plus (29). Pour sa part, en portant la marque à 2-1, Evgeni Malkin a rejoint Al McInnis et Jean Beliveau pour le 11e plus haut total de buts en situation de supériorité numérique (26), et Bobby Hull au 26e échelon pour ce qui est des buts (toutes situations confondues) en séries (62). À tout ce beau monde, on pourrait ajouter Letang et Kessel… voire même Hornqvist, qui cumulent les bonnes performances. Y a pas à dire, Crosby,  l’un des rares parmi les joueurs sélectionnés au tout premier rang du repêchage, à avoir remporté la coupe, est bien entouré !

L’importance d’obtenir un premier choix au total à la loterie…

Veillez noter que l’exercice d’Andrew Walker est basé sur le nombre de joueurs, sélectionnés au tout premier échelon, ayant remporté la coupe, sans regard sur le nombre de coupes en question. 

 

À Winnipeg, alors que son équipe abordait la rencontre avec l’intention d’effacer l’ardoise et de revenir à Smashville avec une égalité 2-2, Pekka Rinne a pris les choses en main, faisant un peu pardonner ses séries en dents de scie, en effectuant entre autres ce superbe magnigique incroyable arrêt, tôt dans le match :

Qui sait quel aurait été le résultat, si Rinne n’avait pas alors sorti un miracle de sa poche... Avec cette victoire, sa 42e en séries, Pekka Rinne a rejoint Evgeni Nabokov, pour le plus haut total de gains éliminatoires, au 5e rangs des gardiens né à l’extérieur du Canada. Il lui en manque seulement 4 pour rejoindre Jonathan Quick au 4e rang… Cela dit, il a malheureusement été privé d’un « blanc », lorsque PK Subban a pratiquement copié-collé sa fin de match à celle de la joute #3… le Subbanator trouvant effectivement le moyen d’écoper d’une pénalité coûteuse en fin de rencontre (double-échec), menant directement au but de Patrick Laine… Heureusement, PK ne fait pas que prendre des mauvaises punitions, il est également capable de marquer des beaux buts :

Avec 8 points, dont 3 buts, en seulement 10 rencontres, PK pourrait d’ailleurs très bien – à condition que son club ne soit pas éliminé – surpasser son meilleur total en carrière : 14 points (5 buts) en 17 joutes; performance qui remonte aux séries 2014, , alors qu’il s’alignait avec le Tricolore.

… Autant pour les Pens et les Caps que pour les Preds et les Jets, c’est parti pour une série 2-de-3 ! Que les meilleurs l’emportent ! 

…Encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Crédit image entête, Moi-même… je te remercie, Rinne, de me donner l’occasion de si souvent utiliser ce « montage » d’une rare qualité… 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: