1

Matt Murray de nouveau sur la touche

(Un des) Héros des deux plus récentes conquêtes des Penguins de Pittsburgh, Matt Murray se retrouve ENCORE sur la touche. Il s’agit déjà d’une 8e blessure et d’une 3e commotion cérébrale pour le jeune portier de 24 ans :

Peut-être ébranlé par la perte d’un mentor, alors que les Penguins ont choisi d’offrir un choix de 2e ronde afin de s’assurer que les Golden Knights sélectionnent Marc-André Fleury au repêchage d’expansion de ces derniers, Matt Murray n’est plus le même depuis la saison dernière.


Après d’excellents débuts à ses deux premières saisons (1½… bon 1 et quelques poussières), Murray a terminé la dernière campagne avec des chiffres en chute libre, clôturant l’année en ayant accordé près de 3 buts (2.92) par match et maintenu un pourcentage d’arrêts de .907. Le tout, avant de s’incliner en 2e ronde des séries éliminatoires 2018, à peine capable de faire mieux (2.43 et .908), tandis que les enjeux étaient encore plus importants.

Dans les circonstances, on pouvait encore s’attendre à ce qu’il profite de la nouvelle saison pour rebondir, mais force est d’admettre que ce ne fut pas le cas jusqu’ici. Avant d’être à nouveau blessé, Murray aura eu le temps d’allouer 13 buts, en seulement deux joutes, tout en conservant un pourcentage de .831…

Maintenant que leur portier numéro 1 effectuera un (autre) séjour à l’infirmerie, est-ce que les Penguins feront confiance à Tristan Jarry pour tenir le fort ? L’année dernière, le tout aussi jeune cerbère (23 ans) a conservé des chiffres très semblables à ceux de Murray : 2.78 et .907 en 26 apparitions devant le filet.

NHL.com

Heureusement, ayant la chance de miser sur l’une des meilleures offensives de la ligue, ça n’a pas trop paru sur sa fiche (14-7-2) ainsi que sur celle de Murray (27-16-3). Cela dit, les Penguins sont vraiment malchanceux en ce qui a trait aux blessures aux joueurs clés. Espérons que Crosby, Malkin et Letang continueront à éviter le pire… Et que Murray sera en mesure de revenir au sommet de sa forme. À l’heure actuelle, on ignore combien de temps ils devront composer sans lui. Matt Sullivan, le pilote de la formation, devrait donner plus de détails, après l’entraînement des siens. Bien que ce ne soit pas confirmé, il est possible que le gardien ait encaissé cette blessure samedi dernier, alors que les Penguins recevaient les Canadiens Brendan Gallagher :

 

À suivre…


On l’a vu, et encore revu; ça prend un bon gardien (en tout cas, de manière très générale) en plein possession de ses moyens pour espérer soulever la Coupe. On parle également souvent de l’importance de pouvoir miser sur un gardien d’expérience… En ce sens, j’estime que Rutherford devrait tout faire pour corriger la situation le plus tôt possible. J’ignore quand il reviendra, mais je n’ai pas très confiance en Murray pour la suite des choses. Surtout avec Jarry comme substitut. Qui sait, ce dernier me fera peut-être mentir… Je présume qu’il obtiendra le prochain départ, jeudi, alors qu’ils recevront la visite de Fleury et des Knights. On verra bien ! 


En Prolongation
En modifiant les paires, on espère améliorer le jeu défensif  (et établir une meilleure chimie) et, par ricochet, la tenue des gardiens…


Ailleurs dans la LNH 
Sans même avoir eu le temps disputer un seul match, Barrett Hayton est retranché :

Possiblement parce que l’un ou l’autre des blessés (Dvorak et Galchenyuk) est prêt à revenir au jeu. On disait pourtant beaucoup de bien de lui…

Il n’y avait pas que Koktaniemi devant Zadina…


À suivre !

 




Crédit image entête, Icon Sportswire via PittsburhgHockeyNow.com


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
stephan - octobre 10, 2018

Très vrai Murray est blessé souvent .c est pour cela que c est bon d avoir un bon substitut de qualité.

Reply

Leave a Reply: