Les Bolts sortent en force !

Décidément, les séries 2018 nous gâtent en terme de buts marqués tôt en début de match… Cette fois-ci, ce sont les Bolts qui ont surpris l’adversaire, en transperçant un Braden Holtby chancelant, avec seulement 19 secondes d’écoulées, par l’entremise du premier but de Cedric Paquette :

Paquette devenait du même coup le 15e joueur du Lightning à marquer au moins un but depuis le lancement des séries 2018… L’attaquant est passé également bien près d’atteindre une marque de concession, ne cédant que 6 secondes au but éliminatoire le plus rapide de leur histoire : Adam Hall, en 2011, à 0:13 secondes… But également inscrit en Finale de l’Est, alors que Tampa affrontait les Bruins à Boston… Cela dit, avec ce but, Paquette a tout de même amélioré le record éliminatoire d’équipe à domicile, jusqu’alors détenu par Callahan (27 secondes, 2016)…

Un peu moins de 9 minutes plus tard, c’est Ondrej Palat qui venait à son tour percer les défenses des visiteurs, en décochant rapidement un tir qui n’a même pas laissé le temps au gardien à sa victime de réagir :

Il faut dire que les Capitals jouaient alors très bien leur rôle de visiteurs… en plus de retraiter au vestiaire avec un déficit de 2-0, ils ont été dominés 13-4 au chapitre des lancers, écopant même de ce qui devait s’avérer être la seule pénalité du match (Connolly, avoir retenu)…

En 2e période, les locaux ont une fois de plus fait honneur à leur nom, en foudroyant l’adversaire d’un autre but rapide, avec seulement 33 secondes de fait à l’engagement. Cette fois-ci, c’est Ryan Callahan qui a marqué, après que Stralman ait effectué une petite balade dans le parc en traversant la zone ennemie sans rencontrer la moindre opposition :

Il semblerait que cette séquence fut suffisante pour enfin réveiller les Caps, qui ont rapidement trouvé le moyen de riposter, via un beau but de Kuznetsov, avec son 11e…

Ce faisait, Kuznetsov s’est emparé du tout premier rang du classement des pointeurs éliminatoires de l’histoire des Caps, avec son 22e point, dépassant ainsi la marque établie par Ovechkin en 2009 (21)… Ovi totalise actuellement 20 points… les 11 buts de ce dernier égalise par ailleurs sa meilleure production en séries. Quant à Kuznetsov, depuis le 24 février dernier, en incluant la fin du calendrier régulier, il a inscrit pas moins de 50 points (!), dont 22 buts (!), à ses 35 dernières joutes !!!

À partir de là, la bande à Ovi a bien essayé de s’imposer et de percer la muraille Vasilevskiy, mais ce dernier s’est montré intraitable, jusqu’à ce qu’il finisse enfin par flancher, avec moins de 2min à faire au duel, dominant les deux derniers tirs par 26 tirs contre 9 (!), alors que Washington avait retiré son gardien en faveur d’un 6e patineur, pour réduire l’écart à 3-2, grâce au 11e but (Eh oui !) du Tsar :

Lars Eller, en plus de faire preuve de plus de discipline, a obtenu une aide sur ce jeu… Mais, comme c’est trop souvent le cas; c’était trop peu, trop tard…

Andrei Vasilevskiy a connu une 3e très bonne sortie en autant d’occasions, alors qu’il a surclassé son vis-à-vis en stoppant 28 des 30 tirs dirigés vers lui (.933), contre seulement 19 arrêts sur 22 tirs (.864) pour Holtby… Dommage, ce dernier connaissait des séries du tonnerre, depuis qu’il a avait repris son poste à Grubauer… Mais bon, ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini…

…Encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Crédit image entête. Getty Images 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: