1

La Saga des Sens, ce que j’en pense…

C’est une bien drôle d’histoire, que celle qui est en train de s’écrire à Ottawa… En un peu plus de 25 ans, les Sens ont d’ailleurs très rapidement développé une excellente expertise dans l’art de faire parler d’eux pour les mauvaises raisons :

Certes, on a déjà beaucoup discuté du fameux épisode Uber, mais je voulais d’abord prendre le temps de réfléchir un peu à tout ça, avant de m’y attarder à mon tour.


Il n’y a pas de doute, il y a quelque chose de malaisant à voir ces joueurs dénigrer de la sorte un de leurs entraîneurs. Cependant, je crois qu’il y a quand même un ou deux bémols à apporter. Bien qu’il ne soit pas très honorable de plus ou moins se limiter à regretter de s’être fait prendre, il n’en demeure pas moins que le célèbre Zach Smith a marqué un point intéressant avec cette déclaration (encore une chance, parce qu’il ne marque pas beaucoup dans la Ligue nationale…), émise dans l’optique de défendre ses coéquipiers (b’en oui, il ne les défend pas seulement avec ses poings) :

Il a le mérite d’être honnête ! 

… Après tout,  à travers toute l’histoire de la ligue, parions que les joueurs qui ont parlé en mal d’un ou l’autre de leurs entraîneurs (ou coéquipiers) sont légion ! Est-ce bien pour autant ? Certainement pas, mais ça ne sert pas à grand chose non plus de comparer ces joueurs avec un tel ou tel qui ne l’aurait sûrement jamais fait. C’est fait. On ne peut plus rien y changer. Ils se sont fait pogner, il faut payer.

Et puis, même nous, pôvres non-hockeyeurs de la vie de tous les jours, sommes nombreux à avoir déjà commis cet ignoble péché :

Propos de mon ami Serge Côté. Afin de préserver son identité, puisqu’il s’agissait d’une confidence sur son mur Facebook, j’ai « blurré » son nom. Je suis un gars de même. C’est un vrai plaisir pour moi de protéger ton anonymat, Serge Côté. Un peu comme le chauffeur de la vidéo, quoi !

Pour autant que ce soit bel et bien le chauffeur de ce Taxi Uber qui ait publié la vidéo en question; il est vrai qu’il est une part importante du scandale. Cependant…

Pour être honnête, à ce stade-ci, je me demande s’il n’a pas rendu service à l’organisation en rendant publique la chose… Je m’explique; la veille, après une défaite en prolongation contre les puissants Bolts, les joueurs ont tenu une rencontre à huis clos. Les choses allaient à ce point mal, alors que l’équipe avait la fâcheuse tendance de se relâcher au 3e tiers, qu’on a dû se résoudre à organiser une réunion où on allait pouvoir se parler dans le casque.

…Mais cette rencontre impliquait uniquement les joueurs. Pour avoir du succès, joueurs et entraîneurs doivent pourtant travailler ensemble. Il manquait donc quelque chose !


En ce sens, cette vidéo pourrait très bien avoir servi d’électrochoc. Autant pour les joueurs que pour le personnel d’entraîneurs. Certes, il n’y a eu qu’un match de joué jusqu’à présent, mais on peut dire que l’équipe a bien répondu, avec un gain convaincant de 7 à 3 contre les Devils.

Dans cette victoire, trois joueurs ont ressorti du lot : Mark Stone (5 points, 7 tirs au but), Thomas Chabot (3 points, 9 (!!) tirs au but) et… Matt Duchene (3 aides, 1 tir au but). Encore une fois, ce n’est qu’un match, mais c’est une bonne façon d’entamer un nouveau départ. Pourvu que ça dure.

Duchene est probablement celui qui a le plus à gagner de cette saga, dont il est l’un des acteurs principaux. Il a une occasion unique d’apprendre de ses erreurs et de se débarrasser de sa réputation de fauteur de troubles. Bien qu’il soit encore tôt, il a fait un pas dans la bonne direction, en délivrant des excuses un peu plus sincères après la victoire des siens :

« Je veux sincèrement m’excuser auprès de Martin Raymond. Il ne méritait pas ce que nous avons dit. Je le dit en mon nom et celui de mes coéquipiers, a fait savoir Duchene. Les derniers jours ont été difficiles. Il fallait offrir une bonne performance. Nous avons déjà traversé des épreuves. Il est temps de regarder vers l’avant. » – Extrait de les Sénateurs se font pardonner […], RDS.ca

Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première bière !

En ce qui concerne Chabot, grâce à cette performance, il a rejoint une liste des plus prestigieuse :

Évidemment, il faudra bien plus qu’un bon match pour bien saisir la portée réelle qu’aura sur l’équipe cette nouvelle saga. Mais ça commence bien. En attendant, disons tout simplement qu’ils ont su saisir le diable par les cornes… La pognes-tu ????



Mais, alors que tout allait mal, que pouvait-on espérer de mieux pour régler une telle situation qu’une occasion réelle et sincère de se parler dans le blanc des yeux (ou rouge depuis le 17 octobre…) :

Si Martin Raymond – pas le Martin Raymond qui écrit sur ce site, hehe – est un homme aussi bon que le clame Guy Boucher, il saura sans aucun doute se servir de cet épisode pour en ressortir grandi. Alors, c’est toute l’équipe qui y gagnera.

Et si ce fâcheux événement devenait le point tournant de cette histoire ?

Le rendement des fameuses unités spéciales hier ? L’avantage numérique des Sens a fait mouche 1 fois en 4 (25%), tandis que le désavantage s’est montré parfait en deux occasions… L’échantillon est on ne peut plus mince, mais bon… Oui, j’ai une relation privilégiée avec les points de suspension !  

On verra comment ils se comporteront au cours des prochains matchs. On n’aura pas à attendre longtemps : les Sénateurs recevront les Golden Knights demain, avant de s’envoler vers Tampa pour y affronter le Lightning samedi prochain…

Fait à noter, malgré tous les remous qui ont secoué cette équipe, les O’s ne s’en sortent pas si mal. D’autant plus en tenant compte de l’absence de l’excellent Brady Tkachuk. Après 15 matchs, ils n’accusent que 3 points de retard sur le Canadien. Ils ont même inscrit 4 buts de plus que ces derniers. Là où ça accroche, c’est au niveau des buts accordés. En effet, avec 62 buts contre, les Sens forment la pire équipe de la ligue à ce chapitre. Chose encourageante malgré tout ? Il est généralement plus facile de resserrer le jeu que d’augmenter sa production offensive…


En Prolongation

On se réveille les boys ?


Ailleurs dans la LNH

Bowman devrait se regarder dans le miroir





Crédit image entête, Fred Chartrand/The Canadian Press via OttawaSun.ca



Tom L.D. MacAingeal