1

WINnipeg

Le match s’est joué, très tôt, en première période, alors qu’il aura suffi de 2 buts rapides sur seulement 7 lancers pour chasser le candidat au Vezina, Pekka Rinne, de la rencontre. À domicile, en séries, le Finlandais de 35 ans était tout simplement méconnaissable… en pareilles circonstance, contre les Jets, le cerbère a maintenu une fiche de 1-3-0, accordant en moyenne 4.93 (!) buts par match et affichant un pourcentage horrible de .848… tout en étant retiré à 3 reprises.

Si on remonte jusqu’aux séries du printemps 2017; Pekka Rinne s’est fait retirer de son filet 6 fois en 18 occasions. En tenant compte du tout premier match de la Finale 2017, en 19 parties depuis, l’homme masqué des Predators affiche une moyenne de 2.99 et un pourcentages de .900… des chiffres nettement insuffisants pour une équipe qui aspire aux grands honneurs. Les 19 matchs avant ça ? 2.08 et .927… Pis encore, en perdant son filet après seulement 10:47 de jeu hier, Rinne est devenu le gardien partant à être le plus rapidement retiré dans l’histoire des séries dans un match #7. Un record qu’on préfère ne pas avoir… S’il est d’abord allé évacuer sa tristesse, seul dans le couloir menant au vestiaire, Rinne est tout de même rapidement revenu encourager les siens et offrir son support à Saros.

Du côté des vainqueurs, malgré qu’ils aient cédé l’avantage 37-24 aux locaux au chapitre des tirs, on a su capitaliser sur les chances de marquer… D’abord, lorsque Myers et Stastny ont ouvert les livres en inscrivant deux filets en l’espace d’un peu plus de deux minutes. 2 buts que les Preds, aimeraient revoir… ou pas. La rondelle avait des yeux :

Quelques instants plus tard, profitant d’une pénalité qu’il avait lui-même provoquée, PK Subban est venu réduire l’écart, à l’aide d’un solide plomb, causant l’euphorie au Bridgestone Arena :

Plus tard dans le match, Subban a bien failli parvenir à exécuter un copié-collé de ce jeu, mais Brandon Tanev est venu tout gâcher en se sacrifiant pour la cause et en encaissant le puissant tir.

Si Saros a très bien fait jusqu’alors, lorsqu’on a fait appel à lui, ses efforts furent insuffisants et les Jets ont trouvé le moyen de le percer à son tour à 2 reprises, mais sur 16 tentatives. D’abord, par l’entre-mise de Scheifele, qui venait creuser l’écart et casser les reins de l’adversaire, à l’aide de son premier du match, tandis qu’il ne restait qu’un peu plus de 2min à jouer au 2e engagement, quelques instants seulement après que les Preds soient pourtant venus bien près d’égaliser la marque :

Si les troupes de Smashville Crashville ont profité du dernier entracte pour tenter de revenir en force, leurs efforts se sont révélés vains, alors qu’ils ont vu les visiteurs profiter d’un jeu de puissance, à mi-chemin du dernier tiers, pour venir ajouter un clou au cercueil, par l’entremise de… Paul Stastny, avec son 2e du match !

En voilà un des rares, parmi la tonne de gros noms acquis en tant que joueurs de location, à rapporter les dividendes escomptés, et même plus ! L’exception qui confirme la règle ? 

Ce filet, son 6e des séries, a résonné tel le son du glas pour ces finalistes de la dernière Coupe, avant que Scheifele ne vienne profiter d’une cage désertée au profit d’un 6e patineur, pour inscrire son 11e filets des séries. Avec cette performance de deux buts, Mark Scheifele est devenu le premier joueur à s’aligner au sein d’une formation Canadienne à marquer 10 buts ou plus durant les mêmes séries, depuis Mike Cammalleri et ses 13 réussites alors qu’il endossait l’uniforme du Tricolore au printemps 2010. Et ce n’est pas fini… ! Il est également le premier, toujours sous les mêmes conditions, à inscrire 10 buts ou plus à ses 12 premiers duels éliminatoires, depuis Dave Andreychuk, alors qu’il s’alignait avec les Leafs… en 1993 ! Comme si ça ne suffisait pas, avec 7 buts marqués sur la route, en une seule ronde éliminatoire, Scheifele est devenu le premier joueur à réussir l’exploit dans toute l’histoire des séries de la LNH !

Chez les Predators, PK Subban a tout de même trouvé le moyen de se démarquer, alors que ses 4 buts en power play contre les Jets, ont fait de lui le premier défenseur à atteindre cette marque depuis Paul Reinhart, alors que ce dernier s’alignait avec les Flames, en 1983, dans une série face aux Oilers. Pour sa part, avec seulement 3 aides et un différentiel de -3, on peut dire que Kyle Turris fait partie des déceptions à Nashville… Avec cette élimination hâtive, 4 des 5 derniers lauréats du Trophée du Président (remis annuellement à l’équipe championne du calendrier régulier) ont subit l’élimination en 2e ronde. D’ailleurs, parmi les 10 dernières formations à avoir terminé à la tête du classement général, seul les Hawks, en 2013, ont remporté la Coupe Stanley…  WOW !

 

… Si quelqu’un veut partager au très pertinent Renaud Lavoie le rituel d’avant-match ultra-mega-secret de Connor Hellebyuck, le voici :

Page Facebook : Hooked On Hockey Magazine

… voilà qui devrait sûrement l’émoustiller, lui qui était si heureux de nous partager des images de Braden Holtby en train de respirer. Wahoo !

Page Facebook : Confrérie de la déception que représente Renaud Lavoie

Ayoye, merci Renaud !!!

…et. encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Ailleurs dans la LNH :
Sans surprise, les Leafs ont fait de Kyle Dubas le nouveau Directeur-Général de la concession :

À 31 ans, il devient le 2e plus jeune DG de la Ligue nationale, derrière John Chayka en Arizona (actuellement âgé de 28 ans). 


Crédit image entête, Winnipeg Jets

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Stéphan - mai 11, 2018

Encore une bonne article sans surprise bravo

Reply

Leave a Reply: