Un drôle de 1er trio…

Si la chimie s’est instantanément instaurée au sein du trio formé de Phillip Danault, Brendan Gallager et du nouveau-venu Tomas Tatar, bien peu de gens auraient osé avancer que les résultats seraient aussi probants… Du moins, pour l’instant.


Si Danault a été limité à 3 aides jusqu’ici – tranquillement en route vers une prévisible récolte tournant autour de 40 points -, tout en ayant obtenu seulement 3 tirs, il est surtout parvenu à se montrer efficace en retirant une charge supplémentaire du jeu défensif à ses comparses. Le tout, en effectuant largement sa part pour récupérer la rondelle en zone offensive, bien sûr… Il n’y a pas à dire, son éthique de travail est irréprochable. Comme les deux autres, actuellement… Il est d’ailleurs le plus grand critique envers lui-même, alors qu’il n’a pas hésité à prendre sa part de blâme dans le revers subi face aux Kings.

Alors limité à un médiocre pourcentage de réussite de 8% (!) au cercle des mises en jeu, il avait promis de faire mieux. Le Québécois avait alors qualifié sa performance de « pire match à vie » ! Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a bien répondu : en effet, au cours des trois matchs suivants, il a maintenu un taux d’efficacité frôlant le 55% (54.9) ! Bon, il faut préciser qu’il s’agit d’un simple retour à la normal pour un centre qui a maintenu un pourcentage de 50.7% depuis le début de sa carrière. Quand même… on aime ça, quand les bottines patins suivent les babines !

Bref, utilisé 16:37 minutes par rencontre jusqu’à présent, soit environ 30 secondes de moins que Max Domi (17:05) et 2 minutes et demie de plus que Kotkaniemi (14:07), Danault affiche un intéressant Corsi (une échelle de mesure des tirs tentés à forces égales) de 57.2. Un résultat pratiquement identique à celui du jeune Jesperi Kotkaniemi (57.5%)… et c’est Jordie Benn (!!) le meneur dans cette catégorie chez le Canadien (LOL)…

Phillip Danault, Hockey-reference.com


…En plus de ça, Danault est parvenu à maintenir un excellent différentiel de +5 en 6 matchs. Le tout, alors qu’on lui donne pourtant souvent le mandat d’affronter les meilleurs :

Tout autant travailleurs acharnés que lui, ses deux ailiers sont non seulement les meneurs chez les pointeurs de l’équipe, avec 8 points (3 buts) pour Tatar et 5 points (4 buts) pour Gallagher, mais également au niveau du différentiel (+6 chacun)… Le travail et les efforts sont récompensés ! 



Ensemble, tant qu’ils travailleront de la sorte, ils rencontreront plus souvent qu’autrement beaucoup de succès. Et engrangeront leur part de points… En tout cas, en se joignant au Canadien, Tomas Tatar avait affirmé qu’il avait l’intention de prouver qu’il avait ce qu’il fallait pour évoluer sur un 1er trio. Ça, et qu’il était capable de marquer 30 buts. Disons qu’il se donne les moyens pour y parvenir, jusqu’ici… Hier, par exemple, il était l’attaquant le plus menaçant sur la patinoire, à mon avis. En tout cas, du côté des locaux. Il est d’ailleurs le plus talentueux des trois…

Visiblement, son (court) passage houleux à Vegas lui aura servi de motivation ! Certes, comme tout le monde, il connaîtra encore quelques séquences plus difficiles, mais disons que ça commence bien. Bien au-delà des attentes placées en lui. Une chose est sûre, à l’heure actuelle, je trouve que Tatar et Domi remplacent TRÈS avantageusement Pacioretty et Galchenyuk (présentement blessé), et ce, sans tenir compte des points. Leur ardeur au travail est précisément ce qui manquait aux anciens buteurs du Canadien. Du moins, pour évoluer dans un système conçu par Claude Julien.

Bref, ce n’est peut-être pas le trio auquel on songerait en premier… Un drôle de premier trio mais oh combien efficace ! Et le héro de l’ombre de ce trio est sans nul doute Phillip Danault ! Gallagher étant Gallagher, nous sommes devenus habitués à ses performances, tandis qu’on ne fait que parler de Tatar depuis une semaine… Alors, rendons à Danault ce qui appartient à Danault !



Admettons également qu’il est beaucoup plus facile d’apprécier Danault en tant que centre de premier trio, bien que temporairement, alors qu’on a également la chance de miser sur Domi et Kotkaniemi – d’ailleurs, ces derniers sont parfois déjà plus utilisés que lui – à cette position. Disons que c’est pas mal plus agréable de voir Tomas Plekanec (celui de 36 ans, en tout cas… celui qui a joué 1000 matchs, là) évoluer sur la 4e ligne, au lieu des 1ere, 2e et 3e…

Fait à noter; ce premier trio ne coûte pas cher à Molson ! En effet, ensemble, ils comptent pour « seulement » 11.63M sur la masse du Tricolore… Pas mal !

La Chanson du Jour :

 


En Prolongation 
Tie Domi est heureux de l’échange qui a amené son fils à Montréal. Ou qui l’a sorti de l’Arizona… c’est selon ! :


AIlleurs dans la LNH 
Les temps changent…

 




Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: