LHJMQ | La logique est respectée

Après une saison exceptionnelle, une longue, très longue séquence de victoires ainsi que de bonnes acquisitions lors de la période des transactions, la 1re ronde ne fût pas chose facile pour la formation de Rouyn-Noranda. Les Cataractes de Shawinigan ont réussi à soutirer 2 des quatre premiers matchs. Les Rouyn-Norandiens se sont par la suite bien repris en remportant les matchs 5 et 6 pour éliminer les Cataractes.



Lors de la seconde ronde, Mario Pouliot et son équipe affrontaient les Tigres de Victoriaville. En pleine confiance, la meute de Huskies a écrasé les Tigres en dominant cette série. Le scénario se répéta en 3e ronde face à l’Océanic de Rimouski qui s’est avoué vaincu en 4 matchs.

Comme prédis initialement par la très grande majorité des gens, voire la totalité, les Huskies de Rouyn-Noranda remportèrent les grands honneurs de la Ligue de Hockey Junior du Québec (LHJMQ) pour une seconde fois en 4 ans. Ces derniers affrontaient les hôtes de la Coupe Memorial en grande finale du tournoi printanier de la LHJMQ, les Mooseheads d’Halifax. Débutant la série devant leurs partisans, les grands favoris en ont profité pour gagner le match d’ouverture. Ils ont, par la suite, échappé le second match en 2e période de prolongation. La série était alors à égalité suite aux 2 joutes disputées en Abitibi. Direction les Maritimes pour les 2 finalistes. Encore une fois, Rouyn-Noranda et Halifax se sont échangés chacun une rencontre.

La série était donc nez à nez lors du retour à Rouyn-Noranda. Après un peu plus de 10 minutes d’écoulées au dernier tiers, Benoit-Olivier Groulx croyait avoir ramené l’écart à un seul point d’écart. Malheureusement, un hors-jeu de Raphaël Lavoie a annulé le but. Nul besoin de mentionner la déception au banc des Mooseheads et le soulagement quelques mètres plus loin, au banc des Huskies alors qu’il n’y avait que 2 buts qui distançaient les formations en action. Avec un peu plus de 5 minutes à jouer, Alex Beaucage a profité d’une maladresse de Justin Barron pour se diriger seul vers le filet et marquer son 1er but dans cette série. Un but qui a fait très mal aux hôtes qui tiraient dorénavant de l’arrière par 3. Le reste de la rencontre n’aura été qu’une formalité pour Mario Pouliot et ses joueurs qui ont finalement conclu le match avec un 4e but dans un filet désert. Pointage final : 4-0 en faveur des puissants Huskies.



Fait intéressant..

L’espoir des Canadiens de Montréal, Joël Teasdale, a finalement remporté le précieux trophée de la LHJMQ. Il s’agissait de sa 3e présence en Finale, mais une première victoire. Teasdale aura été un acteur important dans le parcours des siens lors des présentes séries en terminant le tournoi printanier avec 34 points en seulement 20 matchs (1.7 points par match). Le dernier joueur appartenant au Tricolore qui a réalisé cet exploit est Sébastien Bordeleau avec les Olympiques de Hull. Suite à son stage junior, Bordeleau a fait la navette entre la LNH et la Ligue américaine avant d’aller s’établir en Suisse où il a joué pendant 10 saisons.



De son côté, le défenseur Noah Dobson s’ajoute à la liste des rares joueurs à avoir remporté la coupe du Président 2 saisons consécutives. De plus, il a remporté le trophée Guy Lafleur, honneur remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires. Il est l’un des 5 défenseurs dans l’histoire de la LHJMQ à s’être fait remettre ce trophée. La victoire des Huskies est une histoire d’équipe. Il y a plusieurs joueurs qui auraient mérité d’être nommé joueur le plus utile. Par contre, Dobson est loin d’être un mauvais choix. Son jeu solide a sans contredis été d’une aide primordiale dans le parcours des champions.

La malédiction d’Éric Veilleux

Malheureusement, la malchance semble vouloir s’acharner sur l’entraîneur-chef Éric Veilleux. Il s’agissait de sa quatrième présence en finale de la Coupe du Président derrière un banc d’une équipe de la LHJMQ, mais jamais il n’a réussi à mettre la main sur le trophée tant convoité par les joueurs. Pourtant, il s’agit d’un homme indéniablement compétant. Il y a fort à parier qu’il doit avoir hâte d’enfin retrouver le chemin de la victoire lors des finales.

Une occasion de se reprendre

Puisque Halifax est la ville hôte de la coupe Memorial 2019, les Mooseheads participeront tout de même au tournoi. Ils auront la chance de se reprendre en se mesurant aux champions en titre des 3 ligues juniors majeures du Canada. Ce n’est pas gagné d’avance, mais ils ont tout de même leurs chances. Les Huskies de Rouyn-Noranda se rendront de nouveau dans les maritimes afin de prouver qu’ils sont bel et bien la meilleure équipe junior du pays. Opéré à la mâchoire il y a un peu plus d’une semaine, les partisans peuvent espérer revoir Jacob Neveu de retour dans la formation lors de la coupe Memorial qui se déroulera du 16 au 26 mai prochain en Nouvelle-Écosse. Dans le cas de Jakub Lauko, blessé suite à son contact avec Raphaël Lavoie lors du match numéro 6, on aimerait le voir à l’oeuvre, mais rien n’indique qu’il sera sur la glace. Bref, il sera intéressant de voir comment se déroulera le tournoi pour nos 2 représentants de la LHJMQ.


Crédit image entête, Vincent Ethier/LHJMQ©2019



Félix Gosselin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: