1

Les nouveaux venus nous offrent des bonnes raisons de se réjouir

En plus de Jonathan Drouin qui a mis fin à une séquence de 9 matchs sans point – malgré tout, j’ai encore beaucoup de difficulté à comprendre comment certaines personnes peuvent avancer qu’il aurait mieux valu conserver Galchenyuk au lieu de Drouin -, Marc Bergevin avait plusieurs raisons de se réjouir après le match d’hier. Nonobstant le fait qu’il vient de voir ses poulains coller trois bonnes performances de suite, bon nombre de ses acquisitions, dont plusieurs mal-aimés, des deux dernières années ont connu un fort match hier soir.



Je vais commencer par le mal-aimé de la saison 2017-18, Jordie Benn. Appelé à remplir un rôle qui n’était pas le sien, alors que la défensive était désorganisée par la perte de Shea Weber et l’absence de profondeur, Benn a connu une campagne difficile l’année dernière, bien qu’il ait terminé la saison avec des statistiques tout à fait respectables (15 points, -2). Cette saison, alors qu’on a pu le remettre dans la bonne chaise, il rappelle le joueur qu’on avait vu à ses débuts avec le Tricolore pour la fin du calendrier 2016-17, tout en étant bien plus efficace offensivement parlant. En effet, en plus d’avoir retrouvé ses repaires dans sa zone, le vétéran de 31 ans vient d’égaliser sa meilleure campagne en terme de points (20), en plus d’atteindre un sommet au niveau des buts (5). L’arrière en avait inscrit 4 à chacune de ses 2 dernières campagnes. Pour ce qui est du différentiel, il égale actuellement son meilleur résultat en carrière, avec un cumulatif de +16, qui remonte à sa saison recrue en 2013-14. Constat : Lorsqu’on ne lui en met pas trop sur les épaules, Benn est un atout de choix pour l’équipe… et pour 1 million (1.1) de dollars en plus ! :

Quelqu’un s’ennuie de Pateryn ?

3 dernière saisons de Greg Pateryn, HockeyDb.com

Si on parlait de Drouin un peu plus haut, sa première passe a contribué à faire produire deux autres joueurs récemment greffés à l’équipe. En plus de Joel Armia qui a inscrit son premier but en supériorité numérique, Jordan Weal a obtenu son premier point de la soirée. Quelques instants plus tard, Weal a en effet ajouté un but à sa fiche, portant son total de points à 4 en 8 matchs avec le Bleu-blanc-rouge. Ce qui représente la même moyenne de production par match qu’un certain Nylander (.50 PpM)… :

Évidemment, il ne nous viendrait jamais à l’esprit de comparer les deux joueurs. C’est tout simplement pour le LOL. Qualifié d’acquisition inutile par certains blogueurs, force est d’admettre que Jordan Weal offre des performances on ne peut plus honnêtes depuis ses débuts dans son nouvel uniforme. En quelques sorte, on peut dire que le nouveau-venu chausse les patins qu’on avait prévu pour Matthew Peca, en plus de s’acquitter du rôle d’abord prévu pour Dale Weise. On aime ça les deux pour un !

Autre acquisition prétendument inutile, Nate Thompson effectue un très bon boulot au centre de la 4e ligne. Nonobstant le fait qu’il a récolté une aide dans un 2e match de suite, portant son total à 4 en 18 matchs, le vétéran joueur de centre accomplit un excellent travail défensif. Son acharnement en première période du dernier match, alors que son équipe devait se débrouiller à 3 vs 5, a très certainement insufflé une bonne dose d’énergie à ses coéquipiers. Il ne remplira certainement pas les filets adverses, mais il s’acquitte très bien de son mandat. Son expérience, jumelé à ses succès dans le cercle des mises-en-jeu, pourrait se révéler déterminant pour le dernier droit du calendrier régulier, alors qu’une place en séries est à portée de main.

Quant à Brett Kulak (11 points et +7 en 49 matchs) et Christian Folin (4 points et +3 en 11 matchs), sans faire de bruit, je crois qu’on peut dire qu’ils font exactement ce qu’on est en droit d’attendre d’eux. Mine de rien, c’est deux arrières sont venus solidifier le jeu défensif de l’équipe.

Du lot des joueurs acquis autour de la dernière date limite, seul Dale Weise n’a pas été en mesure de contribuer aux succès du Tricolore. Pourtant, sa venue se justifiait très facilement. En plus, il est non seulement venu avec Folin , mais il a également permis au Canadien de se délester du fiasco David Schlemko. Vraiment pas de quoi s’en plaindre, à mon avis… 



Pendant ce temps, les Jackets sont allés all-in avec une paire de 2 dans leur manche et viennent d’encaisser un 3 revers de suite. En 15 matchs depuis son acquisition, Matt Duchene a été limité à seulement 6 points, en plus de cumuler un différentiel de -2. Disons que son ajout n’a pas encore eu l’effet escompté… en tout pas, pas selon les attentes de Jarmo Kekalainen. Une chose est sûre, la lutte aux séries s’annoncent on ne peut plus excitante !

Pour ce qui est de Tatar et Domi, je crois que nous avons fait le tour… pour l’instant !

Il reste à espérer que cette équipe, qui ressemble beaucoup à celle qu’on avait le plaisir de voir évoluer avant la débandade du 9 février, soit capable de construire sur ses récentes performances et nous offre du bon hockey pour les 8 derniers matchs du calendrier régulier, et qui sait, peut-être pour un peu plus longtemps encore.


En Prolongation
Certes, Carey Price ne fait pas partie des acquisitions récentes de Marc Bergevin. Il est toutefois impossible de parler des succès du Canadien sans glisser un petit mot sur le cerbère étoile. On ignore ce qui s’est produit, si ce n’est que le retour de Shea Weber – qui a inscrit son 13e but de la saison hier -, mais Price semble être en mission depuis le mois de décembre. Il est dans sa zone et ressemble au gardien qui avait tout raflé en 2014-15. Pour espérer tenir la ligne et se qualifier en séries, Carey Price devra continuer d’offrir d’aussi éclatantes performances. Depuis le nouvel an, il montre une fiche de 10-4-1, en plus d’une moyenne buts alloués de 1.68 et un pourcentage d’arrêts de .941 ! Par-dessus le marché, Price a ajouté 3 blanchissages à son tableau de chasse.



Ailleurs dans la LNH
Voilà le genre de chose qu’on aime beaucoup voir dans la LNH :


Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Avant-match, Habs vs Canes (24/03/19) – Hockey Herald - mars 24, 2019

[…] Les nouveaux venus nous offrent des bonnes raisons de se réjouir […]

Reply

Leave a Reply: