Kotkaniemi, Zadina… quelques précisions pour défendre (un peu) Zadina

Sans conteste, la soirée d’hier demeurera pour toujours l’un des plus mémorables souvenirs du jeune Jesperi Kotkaniemi… et pour nous, simples fans ! En plus de contribuer à l’éclatante victoire de son équipe, le Finlandais a profité de l’occasion pour inscrire son nom un peu partout dans le livre de l’histoire de la LNH.

Facebook, auteur inconnu



D’abord, à 18 ans et 118 jours, il est devenu le 2e plus jeune joueur de l’histoire du Canadien à inscrire un but, derrière Mario Tremblay (18 ans, 75 jours), surpassant du même coup un certain Claude Lemieux (18 ans, 141 jours). En ajoutant un 2e filet, ramenant du même coup les deux clubs à la case départ, Kotkaniemi est devenu le plus jeune joueur à inscrire plus d’un but dans un même match, depuis Patrick Evander Kane (le 13 novembre 2009). Comme si ça ne suffisait pas, ce 2e but lui a également permis de devenir le plus jeune Finlandais à réussir cet exploit dans la Ligue nationale. Il est également le plus jeune joueur de la riche histoire du Canadien à marquer 2 buts ou plus dans un même match. Enfin, en inscrivant son premier but, il nous a permis d’assister à un (très) rare phénomène :

Grâce à cette performance, le plus récent premier choix du Canadien revendique maintenant une très respectable moyenne de 0.50 point par match (différentiel de +1). Le tout, alors qu’il évolue sur la 3e ligne ! Ce qui m’amène au sujet principal de ce charmant petit papier : Filip Zadina !


Pleuré pendant un certain temps par quelques fans mécontents de la situation, Zadina totalise actuellement la même moyenne de production que le premier (avec un différentiel de -9). Alors qu’il patrouille le flanc du Top 6 de son équipe… dans la LAH ! En se basant uniquement sur ce fait, il serait facile de se moquer de l’ailier, un an plus vieux que Kotkaniemi…

Pourquoi pleurer Zadina, quand on a Kotkaniemi ?

Cependant, bien que j’aie toujours cru que Kotkaniemi était en avance sur le développement de Zadina au même âge, il faut prendre le temps de remettre une ou deux choses en perspective. À savoir, le genre d’équipe pour laquelle évolue le Tchèque, tandis qu’il s’aligne avec les Griffins de Grand Rapids. Voyez par vous-mêmes :

Griffins, saison 2018-19, HockeyDb.com

Comme vous pouvez le constater, la majorité des leaders de cette équipe sont des vétérans âgés de 25 à 30 ans. Un des plus « jeunes » meneurs de cette attaque est Matt Puempel. Acquis des Rangers, en retour du défenseur Ryan Sproul il y a environ 1 an, Puempel n’est jamais parvenu à se démarquer dans la LNH, en 4 « campagnes » avec les Sens et les Blueshirts, malgré une jolie récolte de 54 points en 57 matchs avec les Griffins la saison dernière. À presque 26 ans, je serais tout de même assez étonné de voir cet ancien choix de première ronde prendre son envol sur le tard dans la meilleure ligue au monde.

Si Ford et Camper, les deux premiers marqueurs de cette équipe, vous semblent être de parfaits inconnus; c’est normal ! Le premier est un choix de 8e ronde, 256e au total (!), de l’encan 2004, qui n’a jamais disputé un seul match dans la LNH. Le second, jamais repêché pour sa part, a endossé l’uniforme des Bruins, le temps de 3 joutes, durant la saison 2011-12…


À la ligne bleue, à égalité avec le jeune Vili Saarjavi, le meneur est un autre vétéran jamais repêché : Jake Chelios. Il  aura 28 ans en mars… Chelios écoule actuellement une entente d’un an, et n’a jamais disputé une seule rencontre dans la grande ligue.

Le plus jeune attaquant à être parvenu à se glisser dans le Top 5 des meilleurs pointeurs de cette formation est Axel Holmstom, sélection de 7e ronde (196e au total) de l’équipe au repêchage 2014. Quant à Chris Terry, je présume que vous vous souvenez assez bien de cet ancien du Rocket et des Ice Caps pour m’épargner d’avoir à faire les présentations… Non ? Bon, bon… voilà :

HockeyDb.com

Bref, vous aurez sûrement rapidement saisi que Zadina n’est pas exactement un jeune qu’on pourrait qualifier de très bien entouré… Ce qui explique, en partie, pourquoi l’équipe montre une fiche de seulement 3 victoires, contre 5 revers, après 8 rencontres. Ça, et pourquoi Zadina se démarque si peu sur la feuille des statistiques. Du moins, je le pense. Je préfère toujours la sélection de Koktaniemi, mais je crois tout de même fermement que Zadina s’établira comme un joueur d’impact dans la LNH, et ce, dans un avenir rapproché. Même s’il n’est pas encore prêt pour le moment. Finalement, nonobstant l’identité des joueurs qui l’entourent, il semblerait qu’on soit déjà plus à même de constater pourquoi il a glissé hors du Top 5 de la cohorte 2018, alors qu’on lui a déjà accordé des chances d’être appelé au 2e échelon…

Je termine en vous partageant les statistiques individuelles (de la saison en cours) de Zadina :

Statistiques de Filip Zadina, TheAHL.com

Kotkaniemi ou Zadina ?

… Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous abonner à notre page Facebook : Hockey Herald. Nous sommes également sur Twitter. Merci à tous !


En Prolongation




Crédit image entête, PIerre-Paul Poulin/JdeM via TVASports.ca (Kotkaniemi) et Mark Newman via TheAHL.com (Zadina)



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: