Kapanen s’amène en renfort chez les Marlies

Pièce maîtresse obtenue dans la transaction qui a envoyé Phil Kessel à Pittsburgh, Kasperi Kapanen est prêté aux Marlies, afin de les aider à remporter quelques matchs. Le club-école de Toronto affrontera coup-sur-coup les Senators de Belleville cet après-midi, puis le Crunch de Syracus demain soir. En ce moment, les Marlies trônent au sommet de la Division Nord, en vertu d’une récolte de 44 points (22-8-0). Les Americans de Rochester, le club-école des Sabres, les talonnent toutefois de près, avec également 44 points, mais un match de plus (19-6-6). On désire profiter de la pause ,chez les Leafs, jusqu’au 28, alors qu’ils affronteront les Yotes (8-25-5) à 21h, pour aider les Mini-Leafs à consolider leur position à la tête de la Conférence de l’Est. Au classement général, ils ne sont dépassés que par le Moose du Manitoba (23-5-3), le club-école des Jets, avec 49 points.

Choix de 1ere ronde, 22e au total en 2014, Kapanen est un ailier droit de 6’01 et 190lb originaire de Kuopio en Finlande. C’est d’ailleurs à cet endroit, avec le KalPa (l’équipe de Joni Ikonen), qu’il a fait ses classes de 2012 à 2015. Souvent dans la Ligue américaine depuis, il progresse lentement mais sûrement, alors qu’il totalise une moyenne d’environ 1 point par match depuis 2 saisons (55 points en 59 parties). Son court passage avec les Marlies sera sûrement apprécié par Sheldon Keefe, le pilote de l’équipe, dont la formation est menée -offensivement parlant- par le vétéran de 29 ans, Ben Smith, avec 29 points en 30 rencontres.

Dans la Ligue nationale, Kapanen a récolté 2 filets (en 6 joutes) cette saison, portant son total à seulement 3 buts en 23 parties depuis la saison 2015-16. Toutefois, ses 2 récentes réussites ont été inscrites au cours de 2 des 3 dernières sorties de l’équipe, tout en jouant seulement un peu plus de 10min par match. Bien qu’il soit encore tôt pour se prononcer, il est possible que nous soyons sur le point d’assister à l’éclosion du talentueux ailier. Si ça devait être le cas, il n’y a pas de doute que les adversaires des Maple Leafs devront craindre encore plus cette puissante attaque qui peut déjà compter sur les jeunes ; Matthews, Marner, (moins jeune) JVR, Nylander, (moins jeune) Kadri, (moins jeune) Bozak et (très moins jeune) Marleau. Il sera intéressant de voir si on fera vraiment disputer 3 parties en 3 soirs (2 LAH, 1 LNH) à Kapanen. Chose qui est tout de même assez courante dans la Ligue américaine, et puis à seulement 21 ans, il a la vigueur pour soutenir le rythme. Je présume toutefois que ça ne sera pas le cas, et qu’on préférera attendre avant de rappeler le principal intéressé.

Présentement, dans la Ligue nationale, Toronto pointe au 2e rang de la Division Atlantique, derrière les puissants Bolts (26-7-2). Cependant, ils n’ont que 2 petits points d’avance sur le 3e rang, occupé par les Bruins (19-10-5), tout en ayant disputé 3 parties de plus que ces derniers. Quoiqu’il en soit, avec ou sans Kapenen, pour maintenir la position dans la LNH, les Leafs devront faire mieux que leur fiche de 5-5-0 à leurs 10 dernières joutes. Qu’en pensez-vous, la troupe de Babcock sera-t-elle en mesure de maintenir son avance sur leurs rivaux de Boston (7-2-1 à leurs 10 dernières parties)?

Crédit image entête, Rick Osentoski-USA TODAY Sports

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: