1

Galchenyuk/Domi, avec un peu de recul

Comme probablement une (très) grande partie d’entre vous, j’ai d’abord été choqué, sur le coup, après l’annonce de cette surprenante transaction. Bien qu’on entendait depuis un certain temps déjà parler d’un intérêt du Canadien pour Max Domi, et le statut de Galchenyuk à Montréal n’a jamais vraiment été bien défini, il était difficile d’envisager ce genre de transaction, à 1 contre 1. Surtout pas un an, jour pour jour, après celle ayant amené Jonathan Drouin à Montréal…


Cela dit, le 3e choix au total du Canadien à l’encan 2012 était sans conteste l’un de mes joueurs favoris. Après Jonathan Drouin, il était probablement l’attaquant le plus talentueux de la formation montréalaise. Il y a quelques jours, j’ai même écrit un passage où j’exprimais ma joie face au fait que le Tricolore n’avait visiblement pas encore jeté la serviette avec son jeune attaquant.

Puis, quand j’ai lu que John Chayka envisageait avoir mis la main sur un joueur de centre, j’ai eu un pincement au coeur, puisque j’estime que Galchenyuk n’a jamais vraiment eu la chance d’y évoluer, depuis sa blessure qui a écourté sa saison 2016-17.

Ce qui me manquera surtout de Galchenyuk, ce sont ses habilités de passeur et son tir foudroyant qui contribuait à en faire une menace redoutable sur le jeu de puissance…

Cependant, il faut également souligner que le Canadien semble visiblement croire lui aussi avoir mis la main sur une potentielle solution au centre… Bien que repêché en tant qu’ailier gauche – il a d’ailleurs fait plusieurs apparitions sur le flanc gauche de Derek Stepan et Clayton Keller, au début du calendrier régulier -, Max Domi a passé une bonne partie de la dernière campagne à évoluer au centre. Pourrait-on être tenté de l’utiliser pour pivoter la 3e ligne, derrière Drouin et Danault, ou même devant Danault ? Je n’en sais rien; mais l’idée qu’il puisse y évoluer a un petit quelque chose qui me rassure.

Comme beaucoup, je me sens déçu de perdre un joueur doté d’un talent naturel de cette trempe. Par contre, il fallait du changement, après la dernière débandade, et il faut reconnaître que Galchenyuk manquait parfois de chien. Chose qui ne risque pas d’arriver avec la nouvelle acquisition de l’équipe. En effet, beaucoup voit chez Domi un genre de Gallagher avec plus de talent. En plus d’être rapide, le petit attaquant à l’éthique irréprochable produit, depuis son entrée dans la Ligue nationale, précisément au même rythme que Galchenyuk.

HockeyDb.com

HockeyDb.com

En effet, ses 135 points en 222 matchs (0.608; moyenne de 49.9 points par saison sur un calendrier de 82 matchs) sont on ne peut plus près des 255 points en 418 matchs de Galchenyuk (0.61; moyenne de 50 points sur 82 matchs). Évidemment, vous aurez tous remarqué que c’est un peu plus difficile pour Domi au niveau des buts marqués. Si ses 18 buts (et 52 points) à sa saison recrue semblaient prometteur pour la suite, ses deux campagnes suivantes ont été nettement plus difficiles, avec seulement 9 buts chacune… Ceci dit, ce qu’on perd en buts directs, on le gagne en fabrication de jeu (passes).
<script><script>


Bien sûr, encore une fois comme beaucoup d’entres vous, j’ai d’abord été déçu de voir un autre joueur de petit taille s’amener à Montréal… Cependant, tout comme le favori de la foule, l’étonnant Brendan Gallagher, Max Domi joue gros. Et puis, il n’est peut-être pas très grand à 5’10 5’08 selon NHL.com, mais il équipé d’une jolie charpente de 194lb qui lui permet de frayer son chemin à travers les lignes ennemies.

Quant à la facette salariale de cette transaction, on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agit d’un mouvement strictement comptable. À 4.9M par saison, pour encore 2 autres campagnes, Galchenyuk ne représentait certainement pas un boulet financier. Et, puisque le Canadien s’est entendu sur les termes d’une nouvelle entente de deux ans avec Domi, dont le contrat d’entrée venait à échéance le 1er juillet prochain, qui lui rapportera 3.15M par année, l’économie n’est pas vraiment substantielle. De plus, je ne pense pas que le Tricolore avait vraiment besoin de ce 2M d’espace supplémentaire… À moins qu’il ne prévoit un très gros coup, hehe. Cela dit, ce n’est certainement pas un point négatif; à condition de trouver le moyen de bien utiliser tout cet espace ! Après coup, on peut donc se permettre de croire que le Canadien a mis la main sur ce joueur parce qu’il croit d’abord et avant tout qu’il viendra améliorer leur formation. Et puis, parions que Ducharme a eu son mot à dire sur la venue de cette acquisition… 

Bref, personnellement je trouve que cette transaction aurait mieux passé, si le Canadien avait mis la main sur un autre choix de 2. Peut-être que la fameuse attitude de Galchenyuk le précède… Mais, en tant que fan de cette équipe, je vais laisser la chance au coureur. Je vais laisser la possibilité à Domi d’étaler sous mes yeux toute l’étendue de son savoir-faire.

 

Et je souhaite bonne chance à Galchenyuk dans son nouvel uniforme. Merci de m’avoir fait vibrer, avec ta superbe campagne de 30 buts en 2015-16 ! Maintenant, ces deux joueurs qui éprouvaient beaucoup d’ennuis à se faire valoir avec leur équipe respective auront tout le loisir de profiter de ce changement pour rebondir.

… Est-ce que Max Pacioretty sera le prochain à partir ?



Crédit image entête, USA Today Sports via La Presse


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Stephan - juin 16, 2018

Moi aussi j ai eu la même réaction mais tu as raison soyons patients et donnons la chance au coureur.
Bravo pour l article

Reply

Leave a Reply: