Ces joueurs qui arrivent de l’Europe

Les noms d’Alexander Radulov, de Nikita Zaitsev et d’Artemi Panarin, entre autres, représentent quelque chose de bien spécial, pour les directeurs généraux de la Ligue nationale. Ces joueurs sont tous des acquisitions gratuites provenant du Vieux Continent.

Bien sûr, les signatures provenant de la SHL, KHL, et autres ligues d’Europe, ne garantissent pas que ce sera un coup de circuit. Parlez-en aux Stars avec l’acquisition de Fabian Brunnstrom, de Jiri Sekac par le Canadien, ou encore aux Red Wings avec Damian Brunner.

De plus en plus d’équipes décident de prendre des ‘‘educated guess’’, expression anglophone qu’on peut traduire par ‘‘estimation éclairée’’, avec des joueurs d’Europe. Une estimation éclairée c’est d’envoyer ses meilleurs recruteurs en Europe et tenter de faire des projections pour certains joueurs pour, ensuite, leur offrir un contrat pour s’amener en Amérique. Le hic, c’est que certains joueurs dominent outrageusement leur ligue respective, après avoir été des joueurs de soutien en Amérique du nord. Donc, il est très difficile d’estimer l’impact d’un joueur après une transition vers le jeu de la LNH. Dans ce texte, je tenterai tout de même d’évaluer quatre signatures en provenance de l’Europe cet été.

Vadim Shipachyov KHL- Las Vegas

Fort d’une excellente saison 2016-2017, où il a terminé au troisième rang des pointeurs de la KHL, le centre de 30 ans a finalement choisi les Golden Knights pour faire le saut dans la LNH. Il fut courtisé pendant plus d’un an par les équipes du circuit Bettman, le Canadien était même dans la course, avant l’arrivée de l’équipe de Vegas, mais il se fit finalement couper l’herbe sous le pied cet été, comme dans le cas d’Artemi Panarin lors de l’été 2015.

Shipachyov, 6’1’’, 190 livres, a couronné sa dernière saison avec un total de 26 buts et de 50 passes en 50 parties, en plus d’ajouter 19 points en séries pour soulever la Coupe Gagarine pour la deuxième fois (2017 et 2015).

En carrière, le russe natif de Cherepovets a 137 réussites et 275 passes pour un total de 412 points en 445 parties, séparées entre l’équipe de sa ville, les Severstal de Cherepovets, et le SKA de St. Petersburg. Il fut capitaine et assistant-capitaine lors de ses trois dernières saisons.

En conclusion, Shipachev, qui est au 4e rang des pointeurs de l’histoire de la KHL, est une très bonne addition pour le DG Mcphee. Cependant, il ne devrait pas franchir le cap des 55 points, à sa première saison dans la LNH. Ceci en considération du fait que Radulov a été le meilleur joueur de l’histoire de la KHL, avec une moyenne de 1.26/pts par match, et que Shipachev, de son côté, a obtenu 0,92 pts/match durant sa carrière. Il faut aussi mentionner le fait qu’il arrive dans la LNH au même âge que Radulov l’an dernier, malgré une baby-face déconcertante. Il s’agit d’un beau risque, malgré tout, pour Vegas qui lui ont offert un contrat de deux ans, qui lui rapportera 4.5M annuellement. Le premier centre des Golden Knights sera, assurément, complété de James Neal et soit de Jonathan Marchessault, David Perron ou Reilly Smith.

Jakub Jerabek KHL- Montreal

Jerabek est un défenseur gaucher, qui a eu 26 ans en mai, et qui, à sa première saison en KHL, avec le Vityaz, a réussi à se tailler une place parmi les meilleurs défenseurs de la ligue, non seulement par sa contribution en attaque (5 buts, 29 passes en 59 parties), mais aussi par sa lecture et son mouvement de rondelle. Il reste, toutefois, plusieurs sceptiques quant à la traduction de cette contribution au niveau d’une patinoire nord-américaine, ainsi qu’à l’égard de son jeu dans sa zone.

La nouvelle addition du Canadien joue au niveau professionnel depuis l’âge de 17 ans, quand même! Il fit, donc, son apprentissage complet dans la Ligue tchèque, depuis 2008-2009. Régulier à partir de la saison 2009-2010, il commence cependant à s’imposer 4 ans plus tard, alors qu’il connait une saison de 32 points à l’âge de 23 ans. Durant cette saison et celle d’après, il parvient à marquer 65 points en 100 rencontres, avant de faire le saut dans la Ligue continentale russe.

Jakub Jerabek est un autre exemple de petit défenseur à éclore sur le tard. Ayant un petit gabarit, il ne fut pas repêché, malgré de solides performances aux mondiaux juniors. Il était d’ailleurs le capitaine de sa formation au championnat mondial junior de 2011. Présentement, il s’aligne régulièrement pour la République Tchèque, aux événements internationaux.

Cet été, le défenseur ne pouvait seulement signer une entente d’un an avec une équipe du circuit Bettman mais, advenant un début de saison intéressant, il est un candidat de choix pour une extension à plus long terme. Rappelons que Nikita Zaitsev, après une saison très solide avec les Maple Leafs, a opté pour une extension de 7 ans (!). Son impact immédiat sera, cependant, la seule façon pour lui de se faire valoir dans l’organisation montréalaise, car il y aura beaucoup de compétition à l’interne entre lui, Mark Streit, Joe Morrow ainsi que Brandon Davidson.

Somme toute, avec des attentes réalistes, celui qui a été en mesure d’obtenir une participation au match des étoiles à sa première saison dans la KHL, pourrait effectivement passer le plus clair de son temps à Montréal. Suite au départ d’Andrei Markov et de Nathan Beaulieu, le tricolore se cherche un défenseur de son pedigree pour occuper une place sur le deuxième avantage numérique, et même, peut-être, compléter Shea Weber. En somme, Jerabek, avec un contrat de seulement 925 000 pour la saison, devrait être en mesure d’offrir une saison de 29 points au CH et, du même fait, obtenir plus de temps de jeu et de points que Nathan Beaulieu, qui vient de signer un contrat de 2 ans pour 2,4M annuellement avec les Sabres. Aoutch!

Calle Rosen SHL-Toronto

Calle Rosen est un défenseur suédois de 23 ans, un des deux acquis par les Maple Leafs cet été, qui arrive tout droit de la meilleure ligue de suède avec une saison de 19 points. Il fût, toutefois, le 2e meilleur défenseur au niveau du ratio de temps de jeu/points dans la ligue. Il jouait alors pour le Vixjo HC. Ayant une stature frêle de 6 pieds, 185 livres, c’est difficile de déterminer s’il intégrera le top 6 de Mike Babcock, mais il aura quand même la chance de se faire valoir. Avec Nikita Zaitsev, Morgan Rielly et Jake Gardiner comme solide top 3, le reste de la défensive se fait plus timide. Si Ron Hainsey, fort d’une première participation en séries en carrière, à 36 ans, d’une Coupe Stanley, et d’un contrat de 2 ans/6M avec les Leafs, a sa place assurée, les deux autres postes seront chaudement disputés. Une lutte qui se jouera entre le jeune Connor Carrick, qui a tout de même disputé 67 matchs l’année dernière, Alexey Marchenko, Martin Marincin et l’autre addition suédoise, le dernier joueur dans mon palmarès, Andreas Borgman.

Andreas Borgman SHL-Toronto

L’autre suédois, mentionné plus haut, c’est Andreas Borgman, agé de 21 ans. Lui aussi arrive en provenance de la SHL, où il jouait pour le HV71. Il y a produit 15 points en saison régulière ,en 45 parties, mais c’est vraiment en séries que le jeune défenseur a montré tous ses atouts. En effet, en seulement 14 parties, il a réussi à produire 10 points, bon pour le sommet des défenseurs de la ligue en séries. Son équipe a remporté les honneurs, en gagnant le trophée Le Mat, en finale des séries et Borgman fut nommé recrue de l’année en 2016-2017. Il est, lui aussi, comme son compatriote Calle Rosen, d’une grandeur de 6’00’’, mais a plutôt un poids de 210 livres, et, selon les recruteurs, il a fait un bond énorme, entre son début de saison et sa fin de saison en terme de progression. Il luttera lui aussi pour une place au sein du top 6 des Leafs, mais gageons qu’à seulement 21 ans les dirigeants des Leafs lui donneront le temps de bien se développer et possiblement devenir un défenseur important dans leur brigade. Des trois défenseurs abordés dans ce texte, il est, somme toute, le plus complet et celui qui a la plus haute probabilité de s’établir à long terme.

Sources:

NHL.com

HockeyDB.com

Hockeysfuture.com

Quanthockey.com

Wikipedia.org

Crédit image, Kidzworld

Écrit par Kevin L.

Hockey Herald
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: