Draft 2019 | Mon Top-3

Dans ce texte, on abordera le sujet des 3 meilleurs espoirs du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey. Il sera question de Kaapo Kakko, Jack Hughes et Vasili Podkolzin.

1. Kaapo Kakko

Il est un ailier droit qui tire de la gauche. Du haut de ses 6 pieds et 2 pouces ainsi que de ses 190 livres, Kaapo pourrait coiffer Hughes en tant que futur premier choix au total. Pour moi, en tout cas, il devrait être premier. Dans la Liiga, il a obtenu 22 buts et 16 passes en 45 parties. En plus d’être un excellent patineur, Kaapo est doté d’un bon premier coup de patin ce qui lui permet de profiter d’une très bonne accélération. À pleine vitesse, il est également difficile à arrêter. Il a une excellente protection de rondelle ce qui permet à ces coéquipiers de disposer de plus de temps pour trouver une ligne de passe. Il est très dur de contrer Kaapo en situation d’un contre un puisqu’il associe bien sa grande rapidité et ses mains rapides ce qui le rend très dangereux offensivement. Il est un ailier qui peut créer une grande variété de jeu. Il possède un remarquable tir du poignet, qu’il décoche très rapidement. Son tir sur réception est également très efficace. Avec sa bonne vision du jeu, il est capable de trouver les bonnes lignes de passes pour ses coéquipiers, créant ainsi de bonnes chances de marquer. Malgré tout, il devrait ajouter du poids à sa charpente pour être encore plus efficace dans les différents aspects du jeu. Défensivement, il lit extrêmement bien le jeu, se plaçant ainsi toujours à la bonne place. Il peut ainsi intercepter les passes et commencer la transition rapidement. Kaapo aide ses défenseurs lorsque l’adversaire effectue un échec-avant soutenu. Il est très fort devant le filet et le long des rampes. Pour toutes ces raisons, Ray Shero aura un choix très difficile à faire.

2. Jack Hughes

Il est un centre de 5 pieds et 10 pouces avec un gabarit de 168 livres. Jack est un patineur d’élite, il a une excellente vitesse ainsi qu’une accélération à faire des jaloux. Il est difficile à rattraper lorsqu’il a atteint sa vitesse de pointe. Hughes est excellent pour couper vers le filet. En situation d’un contre un, il change aisément de vitesse, ce qui rend la tâche de l’arrêter très difficile pour les défenseurs. Pour lui permettre de mieux protéger la rondelle, il faudra toutefois qu’il devienne plus lourd. Lorsqu’il est à pleine vitesse, il est capable d’utiliser des mains extrêmement rapides pour s’en sortir. Sa grande force est sa vision du jeu. Il fait des passes précises même en espaces restreints. Ses changements de vitesse lui permettent de trouver facilement des lignes de passes pour ses coéquipiers. De plus, il possède un bon tir du poignet. Ses changements subits d’angle de tir rendent la tâche difficile aux gardiens, comme le fait si bien Auston Matthews. Son tir n’est peut-être pas aussi bon que sa vision du jeu, mais il reste tout de même un atout important. Malgré sa petite taille, il bataille fort dans les coins et le long des rampes. Il utilise son bâton pour voler la rondelle à ses adversaires. Hughes fait des transitions rapide grâce à ses multiples talents. Sa grande qualité demeure qu’il est toujours bien positionné sur la glace. Hughes ou Kakko ? Vous connaissez mon choix… 

3. Vasili Podkolzin

Podkolzin est un ailier droit de 6 pieds et 1 pouce avec un gabarit de 190 livres. Il a une bonne vitesse, avec des poussées puissantes qui lui permettent de rapidement atteindre sa vitesse de croisière. Malgré qu’il démarre rapidement, son niveau d’accélération se situe dans la moyenne. Sa force est son physique qui lui permet de gagner ses batailles le long des rampes et devant le filet. Il a de bonnes mains qui le rendent difficile à contrer en un contre un. Podkolzin est lui aussi doté d’une bonne vision du jeu, il est capable de trouver et exploiter les bonnes lignes de passes. Vasili crée de nombreux revirements grâce à son échec-avant efficace. Franc-tireur naturel, il décoche rapidement un tir du poignet des plus précis. Il utilise également bien les défenseurs adverses comme écran. Mais son tir le plus efficace est son tir sur réception qui mystifie tous les gardiens. En défense comme en attaque, il est en mesure de gagner toutes batailles à un contre un. Même lorsqu’il perd la rondelle, il va toujours travailler fort pour la récupérer. Pour briser les jeux, il est en mesure de bien utiliser son bâton. Lors des infériorités numériques, son entraîneur a confiance en lui grâce à ses instincts et son bon jeu défensif. Après les deux autres, il demeure un espoir de premier plan. L’équipe qui mettra la main sur lui (les Hawks ?) n’aura certes pas à s’en plaindre.


Crédit image entête, NHL.com

Christophe Landry
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: