Repêchage 2020: Une excellente cuvée en vue pour la LHJMQ

C’est seulement quatre joueurs issus de la LHJMQ qui ont réussi à se faufiler parmi les 50 meilleurs patineurs lors du repêchage de 2019.

Eh bien, tout porte à croire que ce total augmentera en 2020.

Si le nom du capitaine de l’Océanic de Rimouski, Alexis Lafrenière, est sur toutes les lèvres en ce moment, plusieurs de ses compatriotes pourraient aussi se voir être sélectionnés rapidement cette année.

Au cours de la dernière décennie, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a développé de grands talents en Sidney Crosby, Nathan MacKinnon, Nikita Kucherov et j’en passe…

Voici donc un Top-10 des vedettes de demain qui risquent, eux aussi, d’honorer la ligue au cours des prochaines années :



1-Alexis Lafrenière, AG, Océanic de Rimouski
2019-2020 : 35 buts, 77 mentions d’aides, +41

Crédit: Jean-François Desgagnes/Journal

Classé comme le meilleur joueur disponible et de loin, Lafrenière possède tous les atouts pour changer le visage de la formation qui aura la chance de parler au premier rang. Un talent comme on en voit rarement doter d’habiletés offensives exceptionnelles et d’un sens du jeu digne des meilleurs de sa profession, la prochaine vedette québécoise est née et attention, elle fera des ravages.

2-Dawson Mercer, AD, Saguenéens de Chicoutimi

2019-2020 : 24 buts, 36 mentions d’aides, +6

Toutes les fois où j’ai eu l’opportunité de le voir évoluer, il se distinguait par son aisance à contrôler la rondelle et par la façon dont il a d’endormir les défenseurs adverses aussi facilement. Le hockey semble être un jeu d’enfant pour ce talentueux attaquant. Avec un peu plus de masse musculaire et d’expérience, Mercer pourrait très bien devenir un excellent joueur de deuxième trio.

3-Hendrix Lapierre, C, Saguenéens de Chicoutimi

Statistiques en 2019-2020 : 2 buts, 15 mentions d’aides, +4

C’est lors de la dernière édition de la Coupe Hlinka-Gretzky qu’il s’est fait un nom parmi les espoirs les plus prometteurs avec une récolte d’un peu plus de deux points par rencontre. Craig Button le plaçait même dans son top cinq, mais il a été ralenti par des blessures plutôt inquiétantes lors de la saison la plus importante de sa jeune carrière. Le potentiel du Gatinois reste énorme et il en fait rêver plus d’un. Ses talents de fabricant de jeu pourraient pousser certaines équipes à vouloir le repêcher parmi les 25 premiers et, s’il reste en santé, il pourrait vite s’avérer être un vol à cet échelon.

4-Mavrik Bourque, C, Cataractes de Shawinigan

Statistiques en 2019-2020 : 29 buts, 42 mentions d’aides, -4

Crédit: LHJMQ Médias

Avant de subir une blessure au poignet qui lui a fait rater les derniers matchs de la saison régulière, Bourque figurait au sommet des pointeurs avec une moyenne de 1.45 point par rencontre. Par exemple, s’il avait continué sur cette lancée, il aurait terminé au 9e rang et seul Alexis Lafrenière le devançait à ce chapitre chez les joueurs admissibles au repêchage de cette année. C’est le type d’attaquant qui connaîtra du succès dans toutes les facettes du jeu grâce son hockey IQ particulièrement élevé. Ne le lâchez pas d’un coup d’œil, il est un petit magicien sur la patinoire et saura toujours vous surprendre.

5-Justin Barron, DD, Mosseheads d’Halifax

Statistiques en 2019-2020 : 4 buts, 15 mentions d’aides, -19

Un caillot de sang à l’épaule lui a fait rater une majeure partie de la saison sauf qu’il reste, selon moi, le défenseur du circuit Courteau qui risque le plus d’avoir un impact au niveau supérieur. Très difficile à contrer sous pression, il est un maître en infériorité numérique. Vous pouvez également compter sur lui pour remplir une mission défensive cruciale ou pour percuter violemment un adversaire. Défensivement, il est excessivement brillant et rare seront les fois où il sera pris hors position. Malgré tout, il y a beaucoup de questionnement concernant la progression de son jeu offensif et c’est pour cela qu’il risque de glisser en milieu de première ronde et peut-être même en début de deuxième.

6-Jérémie Poirier, DG, Sea Dogs de St. John

Statistiques en 2019-2020 : 20 buts, 33 mentions d’aides, -25

Premier pour les buts marqués chez les défenseurs, deuxième pour les points. Il n’y a aucun doute qu’offensivement, Poirier s’illustre au sein des plus créatifs de cette cuvée. Souvent comparé à Thomas Chabot, le jeune défenseur gaucher est impressionnant avec la rondelle et en relance de l’attaque. Ses aptitudes avec le disque lui donnent beaucoup d’espace pour démontrer l’étendue de son talent soit en décochant un puissant tir ou en y allant avec une de ses feintes à couper le souffle. Cependant, son instinct défensif et sa prise de décision font grandement hésiter les experts. Un risque à prendre.

7-Lukas Cormier, DG, Islanders de Charlottetown

Statistiques en 2019-2020 : 6 buts, 30 mentions d’aides, +12

Personnellement, il est un de mes coups de cœur cette année et je n’ai pas cessé d’être impressionné par sa progression depuis qu’il est devenu le défenseur numéro un des Islanders. Après le départ du vétéran Pierre-Olivier Joseph en décembre 2018, il a rapidement pris le groupe de défenseur sous son aile et est vite devenu un des piliers nécessaires au succès de l’équipe. Pas le plus flamboyant à l’attaque, mais, il se démarque par sa mobilité, son intelligence et son désir de gagner. Une valeur sûre qui devrait avoir beaucoup plus de reconnaissance pour la qualité de son travail.

8-William Villeneuve, DD, Sea Dogs de St. John

Statistiques en 2019-2020 : 9 buts, 49 mentions d’aides, -5

Villeneuve joue un peu dans l’ombre du talent offensif de son coéquipier à la ligne bleue, Jérémie Poirier, mais ne sous-estimez pas l’efficacité de ce jeune quart-arrière de 18 ans. Villeneuve est un joueur assez complet qui se concentre surtout sur le côté défensif. En revanche, il n’a pas eu l’opportunité de se prouver offensivement et a quand même terminé avec 49 mentions d’assistances et premier chez les défenseurs au niveau des points.

Et tout de même, je n’ai pas l’impression qu’il est apprécié à sa juste valeur. Oui, son manque de force physique ne lui permet pas encore d’atteindre son plein potentiel, mais sa progression dans les trois zones durant les deux dernières années est fulgurante. Fera-t-il mentir les recruteurs qui doutent grandement sur sa capacité d’apporter un certain apport offensif ?

9-Vasily Ponomarev, C, Cataractes de Shawinigan

Statistiques en 2019-2020 : 18 buts, 31 mentions d’aides, -9

Directement venu de l’Europe, Ponomarev n’a pas perdu de temps avant de s’imposer avec les jeunes Cats. À sa première année en Amérique du Nord, le Russe qui fut le 9e choix au total du repêchage européen en 2019, a terminé la saison avec 49 points, soit quatre rangs derrière le meneur chez les recrues de la LHJMQ. Il joue un style de jeu intense et est capable de tirer profit de chacune de ses présences avec sa combativité. Tout cela combiné à un talent fulgurant et une force remarquable en échec avant lui permet de s’attirer les éloges de la plupart des dirigeants qui l’ont côtoyé. Bien hâte de voir ce que l’avenir lui réserve.

10-Théo Rochette, C, Remparts de Québec

Statistiques en 2019-2020 : 14 buts, 25 mentions d’aides, -6

Les attentes étaient élevées lorsque Rochette s’est emmené avec Chicoutimi, alors qu’ils ont fait du Suisse leur deuxième sélection du repêchage de 2018. Avec Lapierre (Hendrix) et lui, l’avenir des Saguenéens était prometteur. Les choses ne se sont malheureusement pas déroulées comme prévu pour le centre de petit gabarit ; après un bon début de saison l’an dernier il a attrapé une mononucléose et n’était plus le même depuis. C’est un attaquant très dynamique, capable de belles choses, mais il lui manque un petit quelque chose. En espérant qu’il trouvera sa niche avec les Remparts maintenant, lui qui avait montré de beaux flashs avec eux à la fin de la dernière campagne.



À ne pas oublier…

-Xavier Simmoneau, centre, Voltigeurs de Drummondville

-Charlie DesRoches, défenseur droitier, Sea Dogs de St. John

-Jeremie Biakabutuka, défenseur droitier, Foreurs de Val-d’Or

-Patrick Guay, centre, Phoenix de Sherbrooke

-Noah Délémont, défenseur gaucher, Titan d’Acadie-Bathurst

-Pier-Olivier Roy, ailier gauche, Olympiques de Gatineau

-Brady Burns, centre, Sea Dogs de St. John

-Eliot Desnoyers, ailier gauche, Wildcats de Moncton

-William Dufour, ailier droit, Voltigeurs de Drummondville

…Et bien plus encore !


Tirage !
Pour avoir une chance de remporter un superbe chandail autographié de Ryan Poehling, consultez le lien ci-dessous :

Aide le Herald, le Herald t’aidera !

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter… Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !


Crédit image entête, André Émond/Saguenéens de Chicoutimi



Amélia McGuire St-Onge
 

%d blogueurs aiment cette page :