3 trésors cachés au sein de la LHJMQ en vue du prochain repêchage

Le repêchage est loin d’être une science exacte. Personne ne connaît véritablement une recette gagnante. C’est donc dans plusieurs spéculations et prédictions que les jeunes joueurs entendent leurs noms résonner lors du repêchage. Comme si ce n’était pas assez, les recruteurs de la LNH se sont vus compliquer la tâche en vue du prochain repêchage dont on ne connaît pas encore la date et la manière officielle de procéder. Bref, la tâche s’annonce doublement ardue pour les organisations de la LNH.

Plus on avance lors du repêchage, plus les choix deviennent incertains. Un joueur repêché tardivement à moins de chance d’avoir une carrière dans la LNH qu’un choix de premier tour par exemple. C’est la logique tout simplement.

Aujourd’hui, je vous présente donc trois joueurs provenant de la LHJMQ qui pourraient être d’excellents projets de développement pour une organisation. En effet, ce trio de Québécois représente de beaux profils.

William Dufour

William Dufour est actuellement classé au 99e rang chez les patineurs nord-américain par la Centrale de Recrutement de la LNH. L’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi se démarque par son opportunisme lorsque vient le moment de capitaliser ses occasions de marquer. De plus, il est considéré comme l’un des bons francs-tireurs de sa cuvée. Auteur de 28 buts cette saison, Dufour se hisse parmi les meilleurs marqueurs du circuit Courteau cette saison. Malgré le fait que sa récolte ne soit pas énorme, son différentiel de buts marqués et attendus est excellent. Il se situe actuellement au 11e rang dans la ligue à cette statistique. Ce différentiel caractérise les bons francs-tireurs, eux qui ont l’habitude de performer à cette statistique. Pour en rajouter, la majorité de ses buts proviennent de l’enclave, ce qui est de bon augure pour la suite des choses sachant que la majorité des filets sont inscrits dans la zone payante dans la LNH. Le fait qu’il n’a pas tout cassé offensivement le sort quelque peu des radars, mais il pourrait se révéler un excellent choix.

(Source : RDS.ca)

<script>

Patrick Guay

Dans le cas de Patrick Guay, attaquant du Phoenix de Sherbrooke originaire de Magog, il possède un lancer sur réception dévastateur. Puis, ce lancer, il n’hésite pas à le décocher régulièrement. Sur ses 21 buts cette saison, 45 % provenaient d’un tir sur réception. Ce qui le rend le plus dangereux, c’est qu’il réussit souvent à le faire dans l’enclave et le bas de l’enclave. En ce sens, au niveau des tirs cadrés provenant de la zone payante et du bas de l’enclave, il se classe respectivement aux 7e et 3e rangs de la ligue. Ce n’est peut-être pas le tir le plus foudroyant, mais il arrive tout de même à battre les gardiens. Son cas pourrait être un beau projet pour une formation de la LNH.



Xavier Simoneau

Le dernier, mais non le moindre, l’excellent Xavier Simoneau. Classé assez tardivement, soit au 211e échelon chez les patineurs en Amérique de Nord, le natif de Saint-André-Avellin pourrait bien en surprendre plus d’un. Ce dernier est un leader incontesté dans le vestiaire des Voltigeurs et possède plusieurs qualités qui font pencher la balance en sa faveur auprès des recruteurs. Son entraîneur actuel a confié que Xavier était extrêmement fier et qu’il possède un désir de vaincre qui va bien au-delà de celui des autres jeunes de son âge. Le joueur de centre en sera à sa deuxième année d’éligibilité après avoir été ignoré l’an dernier. Pourtant, celui-ci se hissait parmi les meilleurs joueurs de la province. Simoneau se doute bien que plusieurs organisations hésitent à le sélectionner à cause de son petit gabarit et son historique de blessures. Puis, au final, c’est probablement le plus grand risque en mettant la main sur le Québécois. Le bâton dans sa roue, ce sont les blessures, car le talent, il le possède. Le produit des Voltigeurs de Drummondville excelle dans les jeux de transition. Il est en mesure d’effectuer de bonnes sorties et des entrées de zone fluides. Simoneau a également su être efficace en défensive en créant plusieurs revirements et en saisissant énormément de rondelles libres. Dans les rondes tardives, il n’y en a que très peu qui possède le talent de Xavier Simoneau. Dans le hockey d’aujourd’hui, alors que les petits joueurs connaissent de plus en plus de succès, Simoneau pourrait se révéler comme un pari payant si une équipe le sélectionne à la prochaine séance de repêchage.



Considérant que chacun des trois joueurs mentionnés dans le texte pourrait devenir un joueur capable d’évoluer dans la grande ligue, il pourrait être intéressant pour Bergevin et l’équipe marketing des Canadiens de Montréal de piger ici, au Québec.

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter… Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !


Vous pourriez aimer…

Alexis Lafrenière affirme que ce jeune joueur pourrait être le prochain visage de l’Océanic

L’espoir russe vers une entrée fracassante dans la LNH ?


Concours

N’oublie pas de participer au concours Facebook qui pourrait te faire remporter ce magnifique chandail de Ryan Poehling. Ça ne coûte rien de mettre ton nom dans le chapeau !


Crédit image entête, Vincent Éthier



Félix Gosselin
 

Passionné de hockey depuis toujours, Félix réalise présentement sa techniques de comptabilité et de gestion au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue avant de se rendre à l'université en communication prochainement. Son désir de se surpasser jours après jours lui permet de vous offrir des textes constamment améliorés.

%d blogueurs aiment cette page :