Warm-Up ! (13/02/19)

Finalement, Michael Chaput ne rejoindra pas De la Rose, Scherbak et Agostino chez les joueurs perdus pour rien. Soumis au ballottage hier midi, le joueur de centre n’a pas été réclamé. Il se joindra donc aux Rocket de Laval. En 18 matchs avec ces derniers en début de saison, Chaput a marqué 7 buts et cumulé 10 points. Joel Bouchard ne crachera certainement pas sur un peu de renfort, lui qui vient fraîchement de perdre l’un de ses meilleurs attaquants, Byron Froese, dans la transaction qui a ramené Dale Weise à Montréal.

D’autre part, comme on peut le constater dans ce même Tweet, les Red Wings ont choisi à leur tour de soumettre un attaquant au ballottage. Bien qu’il revendique un maigre 5 points en 25 matchs cette saison, Martin Frk dispose vraisemblablement de raisonnable chance de se voir réclamé par une autre équipe. Après tout, ce choix de 2e ronde en 2012 est parvenu à inscrire 14 filets et 25 points en 68 matchs à sa saison recrue l’année dernière… Une production relativement intéressante pour un joueur de 25 ans qui en est somme toute toujours à ses premiers balbutiements dans la grande ligue. En plus de disposer d’un bon gabarit, l’ailier a déjà prouvé qu’il pouvait produire dans la Ligue américaine. Il lui reste à trouver le moyen de transposer ses succès au palier supérieur. À suivre…



De retour à Montréal, à seulement 12 jours de la date limite des transactions, le prix demandé pour acquérir les services de Charles Hudon, lui-même une sélection de 5e tour (122e) en 2012, aurait été fixé à un maigre choix situé entre la 3e et la 5e ronde. La chose ne devrait pourtant pas nous surprendre; malgré qu’il soit raisonnablement doué en terme de talent, Hudon n’a jamais été en mesure d’établir de façon claire qu’il appartenait à la LNH. Malgré tout, il faut lui rendre ce qu’il lui appartient… ses 30 points en 72 matchs à sa saison recrue, l’an dernier, constitue une jolie entrée en matière. Maintenant, il devra trouver le moyen de progresser et d’offrir un effort un peu plus constant. Peut-être qu’un changement d’air, au sein d’une équipe qui dispose d’un peu moins de profondeur que le Canadien, pourrait lui être salutaire… On le lui souhaite ! La réalité, c’est que le Canadien n’a tout simplement pas de place pour lui sur son Top-9.

À Nashville, on commence à sérieusement se demander ce qu’il se passe avec PK Subban. S’il a passé un peu plus de 27min sur la glace hier soir contre les Wings, inscrivant 1 but et cumulant un différentiel de -2 au passage, il n’en demeure pas moins que l’explosif défenseur est méconnaissable depuis qu’il est revenu de sa plus récente blessure. En effet, malgré une belle séquence de 5 points en 4 matchs entre le 4 et le 9 janvier, Subban en arrache par les temps qui courent. Au cours de ses 14 derniers matchs, par exemple, l’arrière a dû se contenter d’une maigre récolte d’un but, deux passes, tout en maintenant un différentiel de -4. Pas exactement le genre de statistiques auxquelles on pourrait s’attendre de la part d’un joueur de sa trempe. Dernièrement, plusieurs observateurs ont exprimé avoir l’impression que le défenseur étoile jouait peut-être blessé… Serait-il revenu au jeu trop tôt, aurait-il empiré la blessure qui l’ennuyait ? Peut-être s’agit-il même d’une autre blessure ou d’un simple manque de confiance. Toujours est-il que nous sommes en droit de nous attendre à plus de sa part. Peut-être demain, tandis que la motivation supplémentaire d’affronter son ancienne équipe pourrait lui servir de coup de fouet pour retrouver le chemin de la productivité. Au moins, son filet d’hier a permis à son équipe de cultiver quelques espoirs de retrouver le chemin du succès en supériorité numérique. He oui, on connait bien ce problème à Montréal… D’une façon ou d’une autre, les Preds auront besoin d’un PK Subban en pleine possession de ses moyens afin d’augmenter leurs chances de connaître un long printemps. En s’inclinant 3-2 contre les Wings hier, à domicile de surcroît, les hommes de Peter Laviolette ont encaissé un 3e revers de suite.



Hier soir, sur cette même tribune, on discutait des équipes qui pourraient causer la surprise générale en se qualifiant pour les prochaines séries éliminatoires. Trois d’entre elles se démarquaient plus que les autres; les Flyers, les Blues et les Hawks. Comme de fait, ces trois clubs se retrouvent évidemment parmi les formations qui rencontrent le plus de succès à travers la ligue dernièrement. Également, on constate la présence du Canadien au 3e échelon de cette liste. Avec les ajouts de Folin, Weise et Thompson, il sera très intéressant de découvrir si les hommes de Claude Julien seront en mesure de passer au niveau supérieur… En tout cas, j’aimerais beaucoup voir Gritty et Youppi s’échanger un high five au terme de la saison, tous deux fiers de voir leur club respectif se qualifier pour la vraie saison. Je ne sais pas si le fait de les regarder est un exercice qui peut compter comme une dose d’exposition à la vitamine D ? 

Ça ne surprendra sans doute personne, mais selon Larry Brook, le clan Hayes n’a eu aucun échange avec celui des Rangers. Toujours selon le journaliste, il faut s’attendre à voir Hayes et Zuccarello retirés de la formation sous peu. D’une part, pour les protéger d’une éventuelle blessure qui viendrait faire avorter une transaction. De l’autre, probablement pour contribuer à renverser l’ascension de l’équipe au classement. À Manhattan, c’est indubitable : on veut perdre. En tout cas, les transactions à venir de Kevin Hayes et Mats Zuccarello devraient permettre aux Blueshirts d’ajouter quelques morceaux de choix pour les aider dans leur plan de reconstruction. Hayes et Zuccarello viennent occupent respectivement les 3e et 4e rangs des meilleurs pointeurs de leur équipe, avec 38 (en 47 matchs) et 34 points (en 42 matchs). Ces deux joueurs doivent déjà faire saliver quelques équipes qui désirent améliorer leur formation avant la date butoir… Les hommes de David Quinn se sont inclinés par la marque de 4 à 3, à Winnipeg, hier soir.




En Prolongation
Grâce à son bon travail, Mathias Brunet nous permet de s’y retrouver dans le dédale administratif qui entoure la venue ou non de Ryan Poehling à Montréal dès cette saison…


Crédit image entête, Jade Ampleman


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: