Une victoire signée Fleury

Sensationnel l’année dernière, Marc-André Fleury connaissait jusqu’à présent un début de campagne plus difficile. En effet, avant la joute de cet après-midi, le Sorelois montrait une fiche d’une seule victoire contre trois revers, tout en ayant maintenu une moyenne de buts alloués de 3.94 et un pourcentage d’arrêts de .846… Et c’était à peine mieux pour Malcolm Subban (2.70 et .871).


Eh bien, il semblerait que Fleury ait mis à profit sa plus récente soirée de congé pour renouveler sa conscience, puisqu’il vient tout juste d’offrir une performance magistrale, réduisant au silence l’attaque des Flyers. En effet, en arrêtant chacun des 26 lancers dirigés vers lui, pendant que ses coéquipiers étaient limités à 21 tirs, Fleury a permis à son équipe de demeurer dans le match jusqu’à ce que Cody Eakin vienne fermer les livres, en déjouant Brian Elliot, avec moins d’une minute et demie à écouler au cadran !

L’acharnement et les efforts de Fleury auront fini par payer ! Entre autres, grâce à ces superbes arrêts :

 WOW ! 

… Bien qu’obtenue à l’arrachée, cette 2e victoire en 6 sorties pourrait être précisément ce qu’il fallait pour que Fleury et les Knights retrouvent la touche manquante jusqu’alors… Rappelons que ces mêmes Flyers ont infligé un revers de 5 à 2 au match d’ouverture de Vegas. Ce soir-là, Fleury avait flanché 5 fois sur seulement 16 tirs (.688), étant retiré à mi-chemin de la rencontre.



Souhaitons-lui qu’il s’agisse aujourd’hui de la première d’une longue suite de bonnes performances. Parce que, même si je trouve qu’on a tendance à surévaluer Marc-André Fleury – et je ne m’en suis jamais caché -, je crois qu’il est important de prendre le temps de souligner les bonnes performances lorsqu’elles se concrétisent. Encore plus dans le cas de ce dernier, puisque j’ai toujours trouvé qu’il était un formidable coéquipier et un être humain d’exception. Lorsqu’il est dans sa zone, Fleury est un gardien pratiquement invincible. 

Pendant ce temps, capitaine Monsieur Baboune ne parvenait toujours pas à s’inscrire à la marque. Auteur d’un seul filet en 6 parties, Pacioretty a tout de même décoché 18 tirs jusqu’à maintenant. Cela dit, il devra rapidement commencer à faire ce pourquoi il est payé, avant qu’on commence à perdre patience…  


En Prolongation
Pendant ce temps, à Montréal, on crie au scandale, tout simplement parce que Carey Price doit s’absenter pour soigner un virus…




Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: