LHJMQ | Une première pour les Olympiques de Gatineau

Appelé en renfort en avril dernier afin de prendre les rennes d’une formation qui n’allait nulle part, Louis Robitaille s’est joint aux Olympiques de Gatineau à titre d’entraîneur-chef et de directeur général. Il n’y a pas si longtemps, la concession était en péril. Les piètres performances sur la glace n’aidaient en rien non plus. Cependant, l’organisation de l’Outaouais possède une riche histoire. Accepter ce rôle, dans le contexte actuel, c’est se mettre à risque. Pour Robitaille, il s’agit d’un important mandat qu’il compte accomplir avec succès. Make Olympiques great again !



Plus tôt cet après-midi avait lieu la loterie de la LHJMQ. Il s’agissait d’un événement très spécial pour les Olympiques, eux qui possèdent 3 choix dans le top-5. En comptabilisant les 3 sélections, l’organisation avait 86 % de chance d’obtenir le premier choix au total à l’encan midget qui se tiendra dans quelques semaines. Au bout du compte, le boulier aura été en leur faveur. Pour la première fois de leur histoire, les Olympiques de Gatineau parleront au premier rang.



Pour les intéressés, voici l’ordre de repêchage pour les 5 premières positions (Sujet à changement dû à des transactions) :

  1. Olympiques de Gatineau
  2. Olympiques de Gatineau
  3. Sea Dogs de Saint John
  4. Olympiques de Gatineau
  5. Rempart de Québec

Oui, vous voyez bien. Les Olympiques choisiront à trois reprises lors des 4 premières sélections. Il n’y a que les Sea Dogs qui pourront couper l’herbe sous les pieds de Louis Robitaille avec le 3e rang.

Avec le premier choix, l’organisation de Gatineau pourrait mettre la main sur le talentueux défenseur des Estacades de Trois-Rivières, Tristan Luneau. Il faut toutefois savoir que Luneau a plusieurs options à sa disposition. En effet, il s’est engagé avec les Badgers de l’Université du Wisconsin dans la NCAA. Également, récemment, l’équipe de Sioux Fall dans la USHL, circuit junior américain, l’a repêché. Le jeune défenseur aura donc une décision à prendre.

Malgré tout, le pilote des Olympiques semble déterminé à convaincre Tristan Luneau de rejoindre la LHJMQ.

«Je ne veux pas m’avancer dans un jeu de chiffres [quant à ses chances de venir]. Ce sera à lui de répondre, mais j’ai une super bonne relation avec son agent. On va lui expliquer c’est quoi les Olympiques et ce qu’on veut mettre en place pour les jeunes joueurs qui vont se greffer à l’organisation», a fait valoir Robitaille.

Celui qui est considéré comme le meilleur espoir disponible pourrait-il être tenté de rester au Québec ? Nous aurons la réponse au courant de l’été.

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter… Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !


Crédit image entête, Didier Debusschere



Pour vos besoins en graphisme ou gestion de communauté, contactez Supra Medias. Devenez maître, au-delà des apparences.

Félix Gosselin
 

Passionné de hockey depuis toujours, Félix réalise présentement sa techniques de comptabilité et de gestion au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue avant de se rendre à l'université en communication prochainement. Son désir de se surpasser jours après jours lui permet de vous offrir des textes constamment améliorés.

%d blogueurs aiment cette page :