LHJMQ | Saison 2018-19 du Phoenix, un cheminement qui a de quoi inspirer la fierté !

À la suite de la saison 2018-2019, les dirigeants et actionnaires de l’équipe sherbrookoise, Denis Bourque (Président), Jocelyn Thibault (Directeur général) et Stéphane Julien n’avaient que du positif à nous étaler durant la conférence de presse réservée à faire le bilan de cette excellente saison. À commencer par Thibault :

«Nous souhaitions obtenir l’avantage de la glace et une bonne place au classement, au début de saison. Nous voulions surtout travailler sur le processus avec nos jeunes joueurs que nous, moi et Stéphane, avions établi à notre arrivée en 2015.»

Le bilan mérite d’être positif, puisque les résultats obtenus par la jeune formation sont plus qu’encourageants pour les prochaines saisons. En résumé, le Phœnix a obtenu l’avantage de la glace en première ronde face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, grâce à une fiche de 36-27-5 (77 points). Le Phoenix les a d’ailleurs mis en vacances en cinq rencontres. Les hommes de Stéphane Julien se sont ensuite frottés aux Voltigeurs de Drummondville (qui est pour moi la meilleure formation canadienne) en cinq rencontres, mais les Oiseaux auraient probablement mérité un meilleur sort dans cette série.


Un mot a résonné à plusieurs reprises dans l’entrée du Palais des Sports, lundi, autant de la bouche de Jocelyn Thibault que de Stéphane Julien. Ce mot est « fierté ». Le Phœnix a débuté sa saison avec seize nouveaux joueurs qui avait moins de cinq matchs de joués dans l’uniforme blé-crème de Sherbrooke et malgré tout ils sont restés compétitifs contre des équipes de pointe comme les Voltigeurs et les Huskies durant la saison. L’entraîneur-chef n’en est évidemment pas peu fier :

«Je suis très fier du groupe cette année, j’ai été très demandant et exigeant cette saison. Notre brigade défensive était très jeune, nous les avons poussés jusqu’à la limite, j’irai même jusqu’à dire que nous avons pressée le citron jusqu’au bout, donc ma fierté est énorme présentement.»

«La saison dernière nous avons fait confiance à beaucoup de jeunes, mais nous les avions entouré d’excellents vétérans comme Thomas Grégoire, Mathieu Olivier, Hugo Roy et Nicolas Poulin qui sont tous venus supporter ces jeunes. Ils ont été de grands modèles pour les joueurs que nous avions repêchés lors des dernières saisons. Cette saison, c’était épeurant, nous avions dix joueurs de 17 ans, un joueur de 16 ans et beaucoup de vétérans.», mentionna pour sa part Jocelyn Thibault, avant de poursuivre :

«Je penses qu’au niveau du leadership qu’on avait avec des jeunes joueurs, nous sommes très heureux. Il y a des joueurs tels que Benjamin Tardif, Félix Robert, Alex-Olivier Voye et Samuel Poulin qui ont élevé leur niveau de leadership.»

Selon moi, l’élément le plus encourageant cette année est que les joueurs de 20 ans n’ont pas toujours eu un rôle de premier plan dans la victoire de l’équipe. Habituellement dans une jeune équipe, les succès d’une équipe passent par la performance de ceux-ci. La situation est bien différente pour le Phœnix, sans rien enlever au mérite de Bobby Dow, Ryan DaSilva et de Michael Kemp, la jeune formation sherbrookoise a très souvent gagné sans que les joueurs de 20 ans aient un gros impact.


La question que les partisans se posaient le plus était la suivante : Thomas Grégoire et Luke Green, tous les deux dans la AHL, feront-t-ils un retour à Sherbrooke durant la saison ? Finalement non, mais est-ce qu’ils ont été près d’un retour ? Le DG m’a confirmé que non. Selon lui, il aurait toutefois peut-être été préférable que ce soit le cas pour leur développement, dû a leur temps de jeu restreint dans la LAH.


– Meilleurs pointeurs de l’équipe :

Samuel Poulin : 29B+47P = 76 points

Benjamin Tardif : 23B+36P = 59 points

Alex-Olivier Voyer : 29B+29P = 58 points

Félix Robert : 24B+31P = 55 points

Ryan DaSilva : 9B+23P = 44 points


– Joueurs ayant obtenu un record personnel de points :

 Samuel Poulin : 76 points, auparavant 55 (amélioration de 21 points)

Benjamin Tardif : 59 points, auparavant 29 (+ 30 points)

Alex-Olivier Voyer : 58 points, auparavant 32 (+ 26 points)

Félix Robert : 55 points, auparavant 46 (+11 points)

Bailey Peach : 35 points, auparavant 4 (+ 31 points) 

Yann-Félix Lapointe : 28 points, auparavant 15 (+ 13 points)

Les partisans auront la chance de voir leurs joueurs préférés une dernière fois, lors du 5 à 7 annuel de fin d’année, jeudi soir. Ne manquez pas cette chance !




Crédit image entête, Vincent L.Rousseau/Phoenix de Sherbrooke via HockeyPhoenix.ca

 

Marc-André Fortin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: