Les lumières du jeudi soir (12/10/18)

Pendant que le Canadien peinait à transpercer les défenses des gros joueurs des Kings, malgré un mitraillage de 40 tirs, finissant tout de même par marquer un but aussitôt refusé, accordé, refusé, d’autres équipes étaient à l’oeuvre. Ce qui nous a permis d’observer quelques bijoux….


Avant toute chose, s’il s’agissait de la 1ere fois depuis 1934 que le Tricolore était réduit au silence à son match d’ouverture, je n’ai rien à reprocher aux joueurs pour ce qui est de l’effort. Surtout en tenant compte du fait qu’ils n’avaient pas joué depuis samedi dernier. Dans ces circonstances, ça ne me dérange pas vraiment de les voir perdre. Évidemment, on préfère quand même gagner… Enfin, au moins, ce n’est pas comme si ce but aurait égalisé la marque :

 

Bref, de retour à nos moutons jeunes loups, bien qu’ils aient fini par s’incliner par la marque de 4 à 1, McDavid a fait ce que McDavid fait toujours et s’est poussé en laissant désolation et consternation derrière lui :

Sur la séquence, Zdeno Chara, sachant que tout espoir était vain, ne s’est pas donné la peine d’essayer d’arrêter McJesus. Cela dit, Jaroslav Halak a fermé les livres tout de suite après ce but, terminant la rencontre avec 25 arrêts sur 26 tirs. Ce faisant, il a porté sa moyenne de buts alloués à 1.18 et son pourcentage d’arrêts à .961, ajoutant une 2e victoire en autant d’occasions à sa fiche. Pendant ce temps, Tuukka Rask montre des chiffres légèrement inférieurs : 5.52 et .840…

Orchestré par un autre jeune surdoué, le Show Matthews offrait une nouvelle représentation tandis que les Leafs Matthews, Tavares et Rielly prenaient la mesure des Wings par la marque de 5 à 3 :

Alors qu’ils récoltaient tous 2 points ou plus (4 pour John Tavares), Tavares a déjà immortalisé son nom dans le livre de l’histoire des Maple Leafs, grâce à son impressionnant total de 10 points à 5 premières parties avec sa nouvelle équipe :

Morgan Rielly, quant à lui, a ajouté son nom à côté de celui de Bobby Orr… rien de moins ! :

En ce qui concerne Matthews, avec ses 9 buts en 5 matchs, il a égalisé l’excellent départ d’Alexander Ovechkin la saison dernière… Matthews (12), Rielly (12), Tavares (10) et Marner (10) sont actuellement les 4 premiers pointeurs de la LNH, devant Patrice Bergeron, Brad Marchand, Jonathan Toews et Tyler Séguin avec 8 points chacun. Tout ça, sans Nylander ! 


Ce n’est pas tout ! Mené par l’explosif Nathan MacKinnon, une avalanche de buts a déferlée sur Columbus, dans une victoire de 6 à 1 :

Seul Nathan Beaulieu est parvenu à faire résonner le son du canon au Nationwide Arena ! Le fait de jouer moins semble finalement bien servir Nate the Great… En récoltant une aide sur ce but, Rasmus Dahlin est devenu le plus jeune joueur de l’histoire des Sabres, depuis Pierre Turgeon, à engranger son premier point :

Pendant ce temps, défaits 4-2, les Knights encaissaient un 4e revers en 5 matchs. Auteur d’un seul but, tout en affichant un différentiel de -3, un certain joueur devra rapidement se réveille, s’il désire marquer les 50 buts qu’on lui promettait au moment de l’échanger à une « vraie » équipe… 

 


En Prolongation
Exactement ce que je pense… J’adore ce compte Twitter :

Ou pourquoi Max Pacioretty était disponible… Les fans des Knights commencent déjà à se rendre compte de certaines choses. Sur les différents forums, on peut les voir se plaindre de la paresse légendaire du capitaine Baboune… Bon, c’est beau, je le lâche ! Méchant, Tom… Méchant ! Encore une fois, je blague, mais je suis pleinement conscient que Pacioretty risque de se remettre en marche très bientôt. En l’occurrence, je ne serai aucunement surpris s’il parvient à nouveau à franchir la barre de ses habituels 30 buts. Je préfère quand même Suzuki !

Parlons encore un peu de Suzuki…

 



 


Crédit image entête, Sportsnet.ca


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: