Le GrubPower !

Évidemment, l’offensive du Colorado, menée par un Nathan MacKinnon en feu – après tout, il faut parfois combattre le feu (les Flames) par le feu… -, occupe l’avant-scène du spectacle qu’est en train de donner l’Avalanche. Dans l’arrière-plan, un peu dans l’ombre, Philipp Grubauer occupe pourtant un rôle principal dans le scénario qui est en train de s’écrire…


L’ancien des Caps qui a aidé ces derniers à se qualifier en séries éliminatoires en 2018, après avoir brillamment pris la relève d’un Braden Holtby chancelant, a répété le même exploit avec les Av’s lorsqu’il s’est avéré que Semyon Varlamov (2.87 et .909 en 49 apparitions devant le filet cette saison) n’était pas de taille :

EXCLUSIF | PRIMEUR | DERNIÈRE HEURE | Un être vivant – pas un robot ! – aide une équipe anonyme (surtout pas identifiée sur la photo) à revenir dans le droit chemin 🐟🐠🐋

Vous aurez compris que cet article a été écrit le 1er avril… 

Là où l’histoire semble différente, c’est au niveau des performances éliminatoires de Grubauer. Inconstant contre les Jackets en 2018, le portier a rapidement dû redonner le filet à Hotlby après seulement un peu plus d’un match et demi. La suite est, bien entendu, passée à l’histoire… Entre-temps, il était bien normal de ressentir du doute face aux performances qu’allaient être en mesure d’offrir Grubauer face à la puissante offensive des Flames.


Jusqu’à présent, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a su éviter de se brûler… Après un premier match où il a clôt la rencontre en ajoutant une défaite éliminatoire à sa fiche en allouant trois buts sur 31 tirs, le cerbère de 27 ans a relevé son jeu d’un cran et accordé seulement 4 buts au cours des deux matchs suivants :

NHL.com

Il ne s’agit pas d’un mince exploit, face à la dangereuse attaque des Flames (3.52 buts par match durant la saison régulière !). En cela, il peut quand même remercier le bon travail de Gabriel Landeskog :

Avec les performances de MacKinnon, l’ajout de Cale Makar et le jeu inspiré de Grubauer, les Av’s sont de plus en plus près de causer une surprise en passant la 1ere ronde. Évidemment, rien n’est encore fait… mais disons que la victoire de 6 à 2 d’hier soir doit avoir gonflé les hommes de Jared Bednar à bloc !


Ailleurs dans la LNH

– Tout comme Landeskog avec l’Avalanche, Mitch Marner fait parfois office de gardien avec les Leafs :

Après avoir terminé le calendrier régulier avec tout près de 100 points (94), bon pour le premier rang des pointeurs de son équipe, 6 points devant John Tavares, Marner est probablement le joueur qui se donne le plus sur la patinoire et l’une des principales raisons qui expliquent pourquoi Toronto mène la série 2 à 1… Avec les salaires de Tavares (11M) et Matthews (11.6), il sera définitivement très intéressant de suivre les négociations contractuelles entre les Leafs et le clan Marner. Je ne suis pas particulièrement convaincu que ce dernier désire laisser de l’argent sur la table. Une chose est sûre, toutefois… ça devrait se passer mieux qu’avec le dossier Nylander !

Cela dit, bien que cela demeure somme toute assez peu probable, il est vrai que Mitch Marner représente sans aucun doute le meilleur candidat à une offre hostile depuis longtemps…

– … et, après Vigneault avec les Flyers, ce serait au tour des Kings d’annoncer leur choix :

Alors que Joel Quenneville a pris la direction de la Floride pour y diriger les Panthers, disons que les candidats pour venir sauver les Sabres s’amenuisent !




Crédit image entête, David Zalubowski/AP Photo via DeLoraineTimes.ca

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: