LHJMQ | Cregan gâche le 7e anniversaire d’Onyx

Brandan Cregan aura le mérite de pouvoir dire qu’il a battu son ancienne équipe au Palais des Sports dans une victoire de 7-4.  Celui-ci effectuait un retour à Sherbrooke, après l’échange qui l’a envoyé dans la banlieue montréalaise. La LHJMQ peut être très cruelle, parfois… Les organisations doivent effectuées des transactions crève-cœur, et celle de Cregan s’inscrit dans cette lignée. Cela dit, Onyx, la mascotte de l’équipe, aurait sans doute préféré fêter son anniversaire avec une victoire.

Crédit : Vincent L. Rousseau

Ce sont les Sherbrookois qui auront pris les devants, notamment, grâce au trio de Samuel Poulin, Alex-Olivier Voyer et Patrick Guay, qui ont accumulé deux points chacun.



Après avoir dominé la première période et rentré au vestiaire avec une avance de 3 buts (4-1), le Phœnix a reçu plusieurs pénalités en deuxième période et l’Armada n’a pas raté sa chance de faire payer la formation adverse. En effet, l’Armada en a profité pour marquer cinq buts en deuxième période, quatre de ceux-ci étant comptés en avantage numérique.

Des pénalités coûteuses, comme le mentionne Alex-Olivier Voyer.

 

« Nous nous sommes vraiment tirés dans le pied, l’indiscipline nous a coûté le match. Les unités spéciales en désavantage numérique n’ont pas été très bonnes, alors ça nous a coupé les reins »

 

Le Phoenix n’aurait jamais dû échapper ce match, match qui était sous le contrôle des Oiseaux contre une équipe qui avait une fiche de 1-5-0-0 depuis le retour des fêtes, dont une défaite de 12-1, vendredi.



Le Coach, Stéphane Julien, n’est pas passé par quatre chemins pour nous exprimer son mécontentement.

« C’est complètement inacceptable, nous avons eu beaucoup trop de punitions. Nous avons joué du hockey très égoïste. Nous avions martelé, avant les fêtes, que nous voulions des matchs responsables, malheureusement ce ne fut pas le cas ce soir. » 

 

Tyler Hylland a profité du filet désert, au rappel de Dakota Lund-Cornish, pour marquer son troisième but du match et compléter son tour du chapeau. Les autres marqueurs de la Flotte Boisbriannaise ont été Miguël Tourigny, Alexander Katerinakis, Samuel Bolduc et Maxime Collin.

De son côté, Brandan Cregan a terminé le match avec 34 arrêts sur 38 lancers (.895).

« C’est dommage de perdre de cette façon, je suis content pour lui, mais ce n’est pas le résultat attendu », a affirmé Alex-Olivier Voyer, après le match, en revenant sur l’affrontement contre Brandan Cregan

 

De l’autre côté, le match de Tommy Monette ne fut certes pas aussi glorieux que celui de Cregan… Il s’est fait remplacer en deuxième période, après avoir laissé la rondelle traversé sa ligne de but à quatre reprises sur seulement neuf lancers. Pour sa part, appelé à prendre la relève de Monette, Dakota Lord-Cornish aura terminé le match avec huit arrêts sur 10 tirs.



Encore là, Stéphane Julien n’a pas pris de détour pour commenter le match de son gardien.

« Ce ne fut pas son meilleur match, ce n’est pas acceptable d’accorder autant de but sur aussi peu de lancers »

Enfin, les marqueurs chez le Phœnix furent Alex-Olivier Voyer, Bobby Dow, Samuel Poulin et Félix Robert.

 

« C’est un match à oublier, mais il faut garder cette défaite en mémoire pour ne pas répéter ce genre de match », a mentionné Michael Kemp.

 

Le prochain duel du Phoenix au Palais des Sports aura lieu samedi prochain, le 19 janvier, contre les Voltigeurs de Drummondville. Entre temps, je pense que les pratiques seront très intenses…


En Prolongation
Parlant des Voltigeurs, ils ont remporté leur dernier match en fusillade, malgré la perte de Veleno  :




Crédit image entête, Vincent Lévesque-Rousseau/Phœnix de Sherbrooke via HockeyPhoenix.ca

Marc-André Fortin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: