Cole Caufield a fait son choix !

À 5’7 et moins de 170lble choix de première ronde au dernier repêchage, Cole Caufield, évaluait ses options suite à l’élimination des Badgers de l’université du Wisconsin, la formation pour laquelle il évoluait. À sa première saison dans la NCAA, le jeune Américain a récolté 19 buts et 17 mentions d’aide en 36 joutes de saison régulière. Cela lui fait une moyenne d’un point par match, ce qui n’est pas si mal pour une recrue dans la ligue. Bref, une fois que les Badgers se sont fait montrer la porte lors des séries éliminatoires de la ligue universitaire, Cole Caufield était devenu disponible pour le CH.

Le Tricolore avait donc l’option de lui offrir un contrat d’entrée pour qu’il termine la saison avec Joël Bouchard et le Rocket, ou bien, à Montréal. La première option étant la plus probable, elle n’a jamais eu l’occasion de se concrétiser vu l’état dans lequel les ligues sportives se trouvent à cause de la pandémie mondiale qui sévit actuellement. La réflexion de Caufield se portait donc principalement sur la saison prochaine.

Les 3 avenues discutées étaient bien sûr un retour avec les Badgers dans la NCAA, un passage dans la ligue junior de l’Ontario ou bien de faire le saut chez les professionnels. Après quelques discussions entre le joueur, l’agent, la famille et l’état-major des Canadiens de Montréal, Caufield a annoncé ses intentions un peu plus tôt aujourd’hui. Présentement, tout indique qu’il portera à nouveau l’uniforme des Badgers de l’université du Wisconsin. Du moins, ce sont les propos qu’il a tenus à l’entraîneur des Badgers.



À cause de son physique, certains ont encore des doutes sur les capacités de Caufield à performer chez les pros. Cependant, il reste le meilleur buteur du programme de développement américain. Si d’autres joueurs ayant emprunté ce chemin ont réussi à avoir du succès, pourquoi pas Caufield. La ligue a énormément évolué depuis l’époque des Big Bad Bruins et des bagarres constantes.



Toutefois, tout porte à croire qu’il fera le saut immédiatement dans le grand club lorsqu’il signera son contrat d’entrée serait une erreur selon moi. Il faut s’attendre à le voir passer une saison à Laval au minimum. Même si j’aimais l’idée de le voir dans la OHL la saison prochaine, rester dans la NCAA n’est pas du tout mauvais. Du même coup, il travaillera son aspect mental puisque les Badgers ont perdu plusieurs bons joueurs et risquent de connaitre une saison difficile. Il devra cependant faire attention à ne pas détruire son moral.

En conclusion, patience chers partisans. Rien ne sert de presser les choses avec Cole Caufield. Il lui reste encore des choses à apprendre et de la masse musculaire à développer pour se joindre à une ligue d’homme. L’expérience de la saison prochaine en tant que leader lui sera bénéfique et lui apportera beaucoup. Si tout va bien, j’ai confiance que la saison 2022-23 pourrait être la saison recrue de Cole Caufield dans la LNH.

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter… Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !


En Prolongation

Du côté de la LHJMQ, les craintes se confirment. Les matchs restants au calendrier de la saison régulière sont annulés et la logique veut que l’on oublie les séries éliminatoires également. Les formations ayant dépensé leurs choix au repêchage dans le but de remporter le trophée risquent d’être extrêmement déçues de la tournure des événements. Bien hâte de voir de quelle manière Gilles Courteau va gérer ce dossier.


Tirs de barrages

Je profite de mon accès à la plateforme pour vous dire 6 mots : PROPAGE L’INFO, PAS LE VIRUS ! (Oui, je crie. Je veux être certain que vous avez compris le message. Merci de votre collaboration et à Coeur de Pirate pour cette belle chanson qui vise les jeunes.) Sur ce, bonne quarantaine à tous !


Crédit image entête, University of Wisconsin Athletics



Félix Gosselin
 

Passionné de hockey depuis toujours, Félix réalise présentement sa techniques de comptabilité et de gestion au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue avant de se rendre à l'université en communication prochainement. Son désir de se surpasser jours après jours lui permet de vous offrir des textes constamment améliorés.

%d blogueurs aiment cette page :