6

Mon plan au centre

On rêve tous de John Tavares, mais John Tavares risque fortement de ne pas être libre le moment venu. En conséquence, il faut bien sûr regarder ailleurs. Si, tout comme vous, j’ai été impressionné par le passage de Paul Stastny avec les Jets, surtout durant la série contre les Preds, il ne serait pas mon plan B. Premièrement, parce qu’il aura 33 ans en Décembre et ensuite, parce qu’il a franchi la barre des 50 points une seule fois à ses 4 dernières campagnes, c’est-à-dire durant la dernière saison (53 points en 82 joutes avec les Blues et les Jets). Il faut également remonter à la campagne 2013-14, alors qu’il s’alignait toujours avec l’Avalanche, pour trouver la dernière fois où il est parvenu à inscrire 20 buts (25)… Cela dit, en séries, il semble être en mesure de lever son jeu d’un cran, comme on a encore pu le constater dernièrement. Je l’accueillerais donc quand même à bras ouverts. 

Mais, pour à peu près le même salaire – si on adhère au fait que Stastny devrait obtenir une entente au cap-hit semblable à celui de son dernier contrat (7M) -, on peut, je pense, mettre la main sur Ryan O’Reilly. Certes, on ne trompera personne; O’Reilly n’est pas un premier centre du calibre d’un Tavares. Mais il demeure indéniablement un bon pivot top6; et un premier centre à Montréal. À ses 6 dernières campagnes, O’Reilly a produit entre 55 et 64 points, exception faite de la saison 2012-13 où, limité à seulement 29 parties, il en a obtenu 20 (un rythme de 57 points, sur 82 matchs).

Bien qu’accompagné d’un différentiel de -23, le principal intéressé a terminé la dernière saison avec une jolie récolte de 61 points, dont 24 buts. Pour son différentiel, il n’y a pas un seul joueur des Sabres, à avoir disputé plus de 6 rencontres, qui est parvenu à maintenir un différentiel positif ! Eichel (-25), Reinhart (-24), Okposo (-34) et Ristolainen (-25), sont quelques exemples qui démontrent l’ampleur du problème défensif à Buffalo. Un peu comme à Montréal, oui. En ce qui concerne sa production offensive, elle est non seulement satisfaisante, mais également très bonne si on tient compte de la piètre qualité des ailiers en place.

Puisque O’Reilly est ouvertement mécontent de la situation actuelle de son équipe, il est logique de présumer qu’il est sur le marché des transactions. En tout cas, on écoute assurément les offres… Effectivement, au contraire de Stastny, il faudra donner quelque chose pour le recevoir…

Conséquemment, vu les besoins respectifs des deux équipes, je présume qu’une base de transaction qui impliquerait O’Reilly et Max Pacioretty serait un bon départ. Personnellement, je serais même en faveur d’un échange 1 contre 1. Si le premier ne marque pas 30 à 35 buts; il est tout de même capable d’en inscrire 20 à 25, tout en ayant un léger l’avantage au chapitre des aides pour compenser le tout. 2 ans plus jeune, il reste encore 4 saisons au contrat du centre des Sabres, tandis que celui de Pacioretty sera à renégocier au terme de la prochaine campagne. En moyenne, O’Reilly empoche 7.5M par an… Vraisemblablement un salaire semblable à celui que commandera alors l’actuel capitaine du Tricolore. Bien que rivaux de Division, les deux équipes ont un bel historique d’échanges récents entre eux. De surcroît, avec ces deux joueurs, je ne vois pas vraiment la pertinence de les expédier loin, sur la côte Ouest…

À Montréal, on aura peut-être tendance à prendre O’Reilly pour ce qu’il n’est pas, et le juger injustement pour cela, mais il demeure tout de même mon choix. Déjà, le simple fait d’acquérir un joueur de centre digne de ce nom, devrait remettre Jonathan Drouin à l’aile… Disons qu’une première ligne Galchenyuk-O’Reilly-Drouin est ce qui se rapprocherait le plus d’une vraie ligne, depuis Tanguay-Koivu-Kovalev. Bon, peut-être plus de Pacioretty-DD-Cole, ou encore Pacioretty-Danault-Radulov, mais vous avez compris l’essentiel. Également, la valeur ajoutée, en termes de production de ses ailiers, par O’Reilly, vaudrait certainement le coup à elle seule. À mon avis, le centre-pas-centre et l’ailier-centre-par-défaut du Canadien profiteraient de l’arrivée de ce vrai-centre rarement puni… 2min la saison dernière… on pourrait dire que c’est parce qu’il n’aime pas se salir le nez, mais je préfère voir le côté positif de la chose, à savoir une baisse notable de supériorités numériques accordées aux adversaires… 84 minutes de punition, en 651 matchs en carrière !

Quoiqu’il est assez évident que Pacioretty aimerait vraiment demeurer à Montréal. Considérant que je suis très confiant de voir ce dernier rebondir, je serais tout aussi heureux de voir Marc Bergevin fignoler une autre transaction dans le but d’amener O’Reilly à Montréal, pour former une ligne Pacioretty-O’Reilly-Drouin. À moins qu’on en profite pour mettre Drouin à l’aile gauche du premier trio, et enlever de la pression au capitaine, en le plaçant sur la 2e ligne… Bref, bien qu’il ne faille assurément pas faire l’erreur de le voir comme un sauveur, ce sont là toutes les raisons qui font en sorte que Ryan O’Reilly serait mon premier choix. Autre détail (très) important : ce dernier est très bon au cercle des mises-en-jeu, avec un taux de succès frôlant les 60%, à ses deux dernières campagnes… Merci à Roger de m’avoir souligné cet oubli ! 

Enfin, si on pouvait soutirer un autre centre (un jeune), je pense que l’équipe serait instantanément améliorée. Si on pouvait acquérir Elias Lindholm des Canes, tel que l’a suggéré l’analyste Arpon Basu du The Athletic :

…Ou encore profiter de la situation salariale du Wild pour leurs arracher Joel Eirksson Ek, et un contrat à éponger (Ennis), en retour d’un choix, je pense qu’on réglerait un problème qui dure depuis bien trop longtemps.

Personnellement, je favorise la 2e option, considérant que Lindholm risque de coûter cher. Et puis, une ligne de centre composée de O’Reilly, Danault, Eriksson Ek et complétée par De la Rose, ou même McCarron, si Bouchard peut miraculeusement parvenir à débloquer son développement et lui redonner confiance…, on serait en bâteau en Zamboni pour quelques saisons !

Bon, il manquerait toujours un ou deux morceaux en défensive, mais réglons un problème à la fois. Et puis, si Carey Price peut simplement revenir au niveau des 3 ou 4 saisons avant sa désastreuse dernière campagne, une partie du problème serait temporairement réglé  camouflé. Cela dit, à lui seul, le retour en santé de Shea Weber contribuera grandement à upgrader cette brigade.

Parlant de défenseurs, il semblerait que les Canadiens viennent tout juste d’en mettre deux sous contrat :

Ça change pas le monde sauf que… on s’entendra probablement tous sur le fait qu’un peu de profondeur ne fera pas de mal à l’organisation… 

Voilà qui conclu mon plan de gérant d’estrade pour régler les problèmes du Canadien au centre… Vous en ferez bien ce que vous voudrez; l’important, c’est que je me suis bien amusé à l’élaborer… et j’espère que vous aurez eu un certain plaisir à me lire !

Bonne journée à vous tous !


Ailleurs dans la LNH le Junior :

Merci à nos amis de HSL, pour nous avoir transmis ce Tweet ! 


Crédit image entête, Fred Chartrand/CP via Sportsnet.ca

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 6 comments
Stephan - mai 28, 2018

Je suis pour o Reilly mais je ne lancerais pas la serviette trop vite dans le cas de pac car un joueur peut connaître une mauvaise saison. Moi aussi je prendrais la dernière option.

Reply
    Tom L.D. MacAingeal - mai 29, 2018

    Je m’attend aussi à ce que Pacioretty rebondisse, bien qu’il ne soit pas mon joueur favori.

    Reply
Stef - mai 28, 2018

O’Reilly te coûterait cher dans un échange et tu devrais d’affaiblir à une autre position alors que Statsny est libre comme l’air!!!

Reply
    Tom L.D. MacAingeal - mai 29, 2018

    Tout ceci est mentionné dans l’article. Considérant les éléments mentionnés dans l’analyse, notre choix demeure O’Reilly. Tel qu’il est écrit, ça ne signifie pas qu’on dirait non à Stastny, bien au contraire. Merci de nous suivre !

    Reply
Jonathan Drouin au centre, ce que j’en pense | Hockey Herald - juillet 11, 2018

[…] Mon plan au centre […]

Reply
Craig Rivet le Bâtisseur – Hockey Herald - octobre 8, 2018

[…] nous permettre d’amener un vrai centre à Montréal, via une transaction à définir… O’Reilly […]

Reply

Leave a Reply: