Habstérix et le développement des jeunes joueurs

Mark Twain était un grand philosophe, peut-être même le plus grand. Même s’il est décédé il y a déjà plus de 100 ans, il demeure l’un des personnage les plus cités de nos jours. Il a déjà dit : « Ce n’est pas tant ce que les gens ignorent qui cause des problèmes, c’est tout ce qu’ils savent et qui n’est pas vrai. » Ce qui est merveilleux c’est que ça s’applique encore de nos jours et ça me rappelle à quel point les paroles de Twain sont vraiment intemporelles. 

Un peu comme c’est le cas avec Marc Bergevin depuis qu’il est DG des Canadiens de Montréal, Claude Julien semble avoir une « réputation » qui lui colle à la peau basée sur… bien, on ne sait même pas sur quoi elle est basée. La réputation de Julien à propos du fait qu’il n’est pas bon pour développer les jeunes joueurs de la LNH semble être un sujet qui revient fréquemment. C’est comme si, à force de le répéter, les gens finissaient par y croire et tentaient ensuite de tout faire pour en convaincre les autres.

Mais pourquoi? D’où vient ce concept? Il doit bien y avoir une raison pour que les fans de hockey disent ceci, pas vrai? Jetons un coup d’œil là-dessus. Regardons combien de jeunes joueurs ont débuté leur carrière sous les ordres de Julien et se sont bien développés, si vous le voulez bien :


Tous ces joueurs ont fait leurs débuts avec Julien comme entraîneur-chef. Plusieurs d’entre eux ont été développés sous les enseignements de Julien et sont devenus d’excellents joueurs de hockey. Plusieurs ont connu leurs meilleures saisons ou pris leur envol sous son égide. Je le sais, j’ai fait mes recherches. Vous ne le croyez pas? Faites vos propres recherches; je vous promets que vous serez surpris.

Certaines personnes sont mécontentes, pour une raison ou une autre, envers des individus spécifiques – ici, Claude Julien -, et ils croiront absolument tout ce qui est dit qui correspond à leurs croyances et à leurs idées préconçues. D’autres sont involontairement induits en erreur et prennent pour acquis ce qu’on leur dit comme étant des faits. « S’il le dit, c’est que ça doit être vrai« , n’est-ce pas?

Alors, maintenant que nous connaissons la vérité à propos de cette fausse idée voulant que Julien nuise au développement des jeunes joueurs, pouvons-nous, s’il-vous-plait, laisser tomber ces histoires et passer à autre chose? Il est plus que capable de développer Koktaniemi, Mete, Poehling, Suzuki, Brook, Romanov, Primeau et compagnie. Même ses assistants possèdent un excellent dossier en la matière, alors calmez-vous, nos young guns sont définitivement entre de bonnes mains. Je n’aurais pas dit cela il y a encore quelques années, mais ils le sont vraiment. Go Habs Go!

Par Habsterix, The Instigator


En Prolongation
Un autre mythe déconstruit :

Claude Julien n’aime pas les Québécois et les Russes… Mythe ou Réalité ?

Je ne sais pas vraiment ce qu’il n’aime pas, mais je vais vous dire ce que Claude Julien aime : Les joueurs qui se dévouent pour la cause.

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, Habsterix.com

Invité Spécial
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :