Claude Julien n’aime pas les Québécois et les Russes… Mythe ou Réalité ?

Pour le match de ce soir, Claude Julien a choisi de réintégrer Matthew Peca. Afin de lui faire de la place, l’entraîneur-chef a décidé de se passer des services de Nicolas Deslauriers. Ce dernier rejoindra donc Charles Hudon sur la passerelle. Il n’en fallait pas plus pour que certains fans (re)commencent à reprocher à Claude Julien de ne pas aimer les Québécois… Ça n’a certainement rien à voir avec le fait que Deslauriers et Hudon se cherchent. 


Après tout, ce n’est pas comme si Jonathan Drouin était l’attaquant le plus utilisé du club, avec une moyenne de 18:11 minutes de temps de jeu par match. Ce n’est pas non plus comme si Phillip Danault était le 3e attaquant le plus utilisé, derrière Max Domi (17:59) et Drouin… Sauf que, en fait, c’est bel et bien le cas !

Donc, parce que 3 des 4 attaquants les moins utilisés (en excluant Plekanec) sont des Québécois (Hudon, Chaput et Deslauriers), il faudrait occulter le fait que 2 des 3 attaquants les plus utilisés sont également Québécois ? Je ne crois pas que ça fonctionne comme ça !

De plus, tout récemment, lorsqu’on a soumis Nikita Scherbak au ballottage, c’est parce qu’on a préféré conserver plusieurs Québécois : Outre Deslauriers, ça implique également Chaput et Hudon. On pourrait même ajouter le nom de Xavier Ouellet à cette liste. Après tout, ce dernier possède la double-nationalité (France/Canada). On aurait pu soumettre n’importe lequel de ces joueurs Québécois au ballottage, et seulement risquer de perdre le joueur désigné, mais on a préféré y envoyer Scherbak. Ceci, en sachant pertinemment qu’une des 30 autres équipes allait inévitablement le réclamer. Mais il n’aime pas les Québécois…

Sans farce, on a invoqué cette excuse bidon pour justifier le départ de Simon Bourque, lorsque le Canadien l’a envoyé à Winnipeg dans la transaction qui a amené Joel Armia à Montréal. Parlant de ça, j’ai hâte qu’il revienne au jeu celui-là. Mais ça, c’est une autre histoire.

Maintenant, se servir de Scherbak en guise d’exemple pour démontrer que les Québécois ne sont pas victimes de préjugés implique également qu’on ouvre la porte à un autre reproche fréquemment dirigé vers l’entraîneur : il n’aime pas non plus les Russes ! Sacré raciste, ce gars-là ! 

Parait-il que, si Markov, Emelin et Radulov ont tous quitté l’équipe en même temps (plus ou moins), ce serait la faute de Claude Julien. Rien à voir avec le fait que Markov a commis la bêtise de vouloir négocier sans agent, que Radulov exigeait beaucoup, et que le gros Emelin a été réclamé par les Golden Knights au repêchage d’expansion. Négligeons aussi l’idée que Marc Bergevin aurait tenté de conclure une entente pour sauver Alexei Emelin. Et qu’il aurait ensuite  tenté de le rapatrier, avant de jeter son dévolu sur David Schlemko.

Les dernières années, avant qu’ils quittent, on ciblait pourtant fréquemment les deux défenseurs. Le premier était trop vieux et trop lent. Il ne suivait plus après Noël, disait-on. Le second était tout simplement mauvais. Sauf pour ce qui était de frapper, il ne servait absolument à rien. Maintenant qu’ils sont partis, évoluant tous deux en Russie, ils nous manquent cruellement. Je ne doute pas une seconde que si Julien avait encore la chance d’avoir Markov et Radulov sous la main, il les utiliseraient à outrance… En ce moment, il serait peut-être même fort heureux de pouvoir compter sur Alexei Emelin parmi ses options. En tout cas, voir Radulov évoluer avec Drouin et Domi serait sans doute quelque chose de très beau à contempler !



Car, c’est ce qu’il faisait, lorsqu’il est revenu derrière le banc du Tricolore. On semble oublier que Radulov était alors le 2e attaquant le plus utilisé, derrière Max Pacioretty. Andrei Markov, quant à lui, était le 3e arrière le plus utilisé, derrière Shea Weber et Jeff Petry. En ce qui concerne Alex Galchenyuk, il a terminé la saison 2016-17, en tant que 4e attaquant le plus utilisé, derrière Plekanec, Radulov et Pacioretty.

Certes, Julien a fini par placer Galchenyuk à l’aile gauche sur la 4e ligne. Ce qui a contribué a faire drastiquement baisser son temps de jeu, évidemment. Mais il ne faudrait pas oublier que la première chose qu’il a faite, c’est de l’amener au centre du 1er trio. En plus de ramener Markov à la gauche de Weber. Est-ce la faute de Julien, si ça n’a pas fonctionné ?

Pendant un certain temps, la saison passée, ce sont deux Russes qui patrouillaient les ailes du premier trio, alors que Galchenyuk et Scherbak flanquaient tous deux Jonathan Drouin… Trois mal-aimés, finalement. Est-ce la faute de Julien, si ça n’a pas fonctionné ?

En ce qui concerne le prometteur Mikhail Sergachev, il a servi à amener Jonathan Drouin à Montréal. Il faut donner pour recevoir. Même chose pour Galchenyuk/Domi. Ce même attaquant qui, en plus d’être le plus utilisé, est également le plus talentueux du Tricolore. Remarque, il y a Jesperi Kotkaniemi, maintenant… Heureusement qu’il n’est pas un Russe ! 

On se sert également de son passage chez les Bruins, pour justifier le fait qu’il n’aime prétendument pas les Russes. Il y a combien de Russes à Boston, 2 ans après le départ de Julien ? Aucun, maintenant que le gardien Anton Khudobin (Kazakhstan/Russe) a quitté. Pour ce qui est des Québécois, il semblait assez apprécier Bergeron…

Si on remonte à la même époque, on disait également que Claude Julien n’aimait pas Tyler Séguin. Pourtant, Séguin n’est ni un Québécois, ni un Russe… Cette fois-ci, c’était parce que Claude Julien n’aime pas les jeunes. Bref, il n’aime personne !

Bref, peu importe la nationalité et l’âge du joueur, un entraîneur veut d’abord et avant tout gagner…


En Prolongation
Si vous l’avez manqué, voici la première partie de la remise des diplômes (la deuxième partie est reportée à demain) :

1ere ronde : Les bulletins de différentes équipes depuis 2010 (Partie 1 de 2)


Ailleurs dans la LNH 
À San Jose, Peter DeBoer brasse la soupe… derrière le banc ! :




Crédit image entête, Getty Images via RDS.ca



 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: