1

Les cinq fantastiques pour te faire gagner ton pool dynastie

À la veille d’une nouvelle saison de hockey, les pooleurs cherchent les joueurs qui pourront leur faire gagner leur ligue. Dans un pool dynastie, la quête de victoire ne se situe pas dans la sélection des McDavid, Chabot ou Matthews – ces joueurs incroyables dans la LNH comme en fantasy étant tous déjà protégés par leurs équipes respectives – mais dans la recherche du petit nouveau qui te fera gagner ton pool ou encore mieux le fait de pouvoir dire à tes amis « j’te l’avais dit qu’il allait être bon » pour ensuite que ce joueur méconnu de par son rang hors du Top-15 au repêchage amateur (Mat Barzal en 2017, quelqu’un?) ou par les incertitudes qui règnent par rapport à son arrivée (je te défie de me dire que tu avais regardé des parties de Panarin en KHL avant son année recrue) fasse un impact incroyable. Chaque année, ce sont ces joueurs classés hors du Top-100 en pré-saison qui te rapportent la coupe de ta ligue parce que pour nous poolers, en attendant que le Canadien redevienne un prétendant sérieux, c’est cette coupe qui nous fait vivre des émotions (mais maudit qu’on a hâte que le Canadien nous refasse vibrer!).


Voici cinq joueurs que tous – incluant ton ami que tu invites dans le pool pour atteindre le nombre pair, mais qui ne connait pas grand chose au hockey –  doivent connaître et qui auront un impact certain lors de la prochaine saison :

  1. Cale Makar, D, COL (4e sélection en 2017)

 

Dans le moule d’Erik Karlsson, Cale Makar offre la promesse d’un apport offensif élevé. Il se joint à une équipe qui lui a tracé la voie afin d’obtenir le poste de quart-arrière de l’avantage numérique et, même s’il perd ce rôle, l’attaque explosive de l’Avalanche risque de lui permettre d’apparaître régulièrement sur la feuille de pointage. De par la rareté des défenseurs faisant plus de 45 points en comparaison des attaquants, il est premier sur cette liste. Bien qu’un défenseur ayant un moule similaire est déjà présent au Colorado en Samuel Girard, même si Makar se devait de perdre certaines minutes à son profit, il est trop talentueux afin de ne pas faire une différence.

 

  1. Kaapo Kakko, A, NYR (2e sélection en 2019)

 

Qu’il s’agisse de Corey Pronman ou, plus près de nous, de Stéphane Leroux, les analystes des espoirs s’entendent pour dire que Kaapo aura un impact plus grand cette année que le prochain joueur sur cette liste. De lui-même, Kaapo est décrit comme un joueur ayant une excellente vision du jeu et un bon apport offensif que certains comparent à Jesperi Kotkaniemi ou d’autres de manière plus importante à Alksander Barkov. L’ailier droit risque de débuter la saison sur le deuxième trio, mais il sera intéressant de voir si Pavel Buchnevich sera en mesure d’avoir des performances qui le maintiendront exposé au nouveau venu, Artemi Panarin. L’impact de Kakko est entre les mains de son talent.

 

  1. Jack Hughes, C, NJ (1ère sélection en 2019)

 

Un joueur qui se doit d’être sélectionné s’il est disponible lorsque vient notre tour. Ayant un plafond plus grand que celui de tous les autres sur cette liste et combiné au fait que le New Jersey s’est amélioré cet été, il devrait se retrouver régulièrement sur la feuille de pointage. Certes, Nico Hischier devrait débuter la saison comme premier pivot, mais comme McDavid (sans dire que je le met dans la même catégorie), il a un talent unique qui l’amènera autant dans l’élite LNH que fantasy.

 

  1. Quinn Hughes, D, VAN (7e sélection en 2018)

 

Le frère aîné de l’autre, Hughes a peut-être été déjà sélectionné dans ta ligue (Yahoo Fantasy l’a ajouté en mars dernier). C’est malheureux car Hughes est de loin le défenseur offensif le plus talentueux de son équipe. Alexander Edler, le gars qui s’acquittait du rôle de premier défenseur gaucher l’année dernière a maintenant 33 ans, mais il aura un impact positif dans son rôle de mentor. L’autre défenseur connu des poolers, Tyler Myers, n’a jamais retrouvé son spark de trophée Calder, et ce, malgré ses 4 dernières années chez les Jets. On attend de lui d’avoir une présence constante sur la première unité d’avantage numérique, dès le début de la saison.

 

  1. Martin Necas, C, CAR (12e sélection en 2017)

 

Un joueur extrêmement talentueux ayant un maniement de rondelle exceptionnel dont la progression s’est poursuivie suite à son année de repêchage dans la LNH (52 points en 64 partie dans la LAH et 2 points en 7 parties dans une courte audition au niveau supérieur). Il va bénéficier d’une situation unique dans le hockey : un propriétaire qui s’implique dans les opérations de son équipe avec les deux mains sur le volant et ce, même quand le coach ne veut pas. Même s’il n’était pas en place lorsqu’il a repêché Necas, Tom Dundon fera tout afin de pouvoir offrir un spectacle de premier choix à ses partisans, mais aussi afin de pouvoir mentionner aux autres gouverneurs qu’il connaît le hockey pour vrai. Necas risque de débuter la saison sur la 3e ligne, mais fera tourner des têtes et – tout ce qui compte en fantasy dynasty – noircira la feuille de pointage.


Dans le prochain article… cinq acolytes moins connus. 


En Prolongation

Si vous l’avez manqué, à Montréal, un fervent partisan des Canadiens est en mission pour réaliser ses rêves pendant que c’est encore possible. Depuis la publication de l’article qui suit, notre ami Micael a réussi à attirer l’attention de JiCi et de TVA Sports : une rencontre est programmée en Octobre. C’est super !… Par contre, son but principal, celui de pouvoir assister à une poignée de matchs de son club favori, n’est toujours pas atteint. Micael a encore besoin de nous; répondrons-nous à son appel ?

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, Matthew Stockman/Getty Images via Yahoo.com



Benjamin Pandev-Girard
 

%d blogueurs aiment cette page :