Washington perd le cap !

En retard 2-0 dans la série, le capitaine du Lightning, Steven Stamkos, attendait des siens qu’ils offrent un meilleur effort et réduisent l’écart. Passant de la parole aux actes, Stammer a pris soin de prêcher par l’exemple, alors qu’il a su profiter du premier avantage numérique des siens pour enfiler l’aiguille à partir de son bureau :

En carrière éliminatoire, ce 10e filet inscrit en supériorité numérique a permis à Stamkos de rejoindre Martin St-Louis au premier rang de l’histoire du Lightning. L’actuel capitaine de l’équipe a également dépassé ce dernier pour le plus de points, toujours en supériorité numérique, avec 25, pour s’emparer du premier rang de l’histoire de cette concession…
Sur ce but, Holtby s’est montré coupable d’indiscipline, en faisant inutilement trébucher l’adversaire, directement sous le regard de l’arbitre.

Tôt au 2e engagement, les Bolts ont creusé leur avance, en inscrivant 2 buts en moins de 2 min, grâce à des filets de Nikita Kucherov (7e) et Victor Hedman (1er). S’il s’agissait d’un premier but pour le défenseur format géant, il s’agissait également pour lui d’un 8e match de suite avec au moins un point. Ce faisant, le Suédois est devenu le premier défenseur à accomplir l’exploit, depuis Larry Murphy en 1995 (9 matchs de suite avec au moins un point). Hedman, en obtenant 1 aide sur chacun des deux premiers buts des siens, a terminé cette joute avec une jolie récolte de 3 points… Tout ça après avoir été blanchi lors des 5 premiers matchs… Pour sa part, Cloudegirofle, avec ses 29 buts en carrière éliminatoire, s’est approché à seulement 4 filets de Martin St-Louis et du premier rang de l’équipe. À mi-chemin de la période, les favoris de la foule ont bien fini par riposter, par l’entremise de Brett Connolly (4e), mais il aura suffit d’un peu plus de 5 minutes supplémentaires pour que l’étonnant Brayden Point, grâce à sa 6e réussite, vienne anéantir les espoirs renaissants des spectateurs, en redonnant une avance de 3 buts à son équipe. Il s’agissait déjà d’un 14e points en seulement 13 joutes éliminatoires, pour ce jeune centre repêché en 3e ronde 2014.

Ouch, ça fait mal… Avec un peu plus de 3 minutes à faire, Barry Trotz a retiré son gardien au profit d’un 6e patineur… Les résultats n’auront pas tardé, puisque Evgeny Kuznetsov a rapidement enfilé l’aiguille, en profitant d’un déplacement tardif de Vasilevskiy pour tirer d’un angle serré, suite à une belle passe de T.J. Oshie, portant le pointage à ce qui devait se révéler être la marque finale (4-2) :

Si Lars Eller a également obtenu une aide sur ce filet, il faut souligner qu’il a aussi prêché par l’indiscipline en écopant de 3 des 6 pénalités de son équipe… Dont sa première, au début du 2e tiers, qui a directement mené au but de Kucherov. Mais bon, il parait que Bergevin aurait dû garder chacun des joueurs qu’il a transigé… incluant DSP………………. D’ailleurs, plus le match avançait et plus la frustration des locaux était palpable, de même que l’animosité entre les deux clubs, tandis qu’ils tentaient, tous ensemble, de développer une nouvelle variante du jeu du Loup, également connu sous le nom de Tag Barbecue

Ainsi, bien qu’ils aient eu le dessus à chaque période pour les tirs, terminant la rencontre avec l’avantage 38 contre 23, les Caps se sont inclinés face à un gardien qui avait beaucoup à se faire pardonner… Dans ce match, Vasilevskiy a même parfois eu des airs de voleur :

Et il n’était pas le seul à vouloir se racheter; chez les visiteurs, les meilleurs ont été les meilleurs :

Cela dit, la bande à Ovi mène toujours la série par 2 victoires contre 1… Historiquement, les Capitals ont souvent éprouvé des ennuis dans les matchs #3, après avoir remporté les 2 premières joutes… (J’attend la confirmation des chiffres officiels, avant de les ajouter au présent texte) En plus de cela, depuis le lancement de la dernière valse d’après-saison, les Capitals montrent un gênant rendement de 3-4 à domicile… contre 7-1 à l’extérieur ! Pis encore, Washington n’a encore jamais remporté un seul match éliminatoire à domicile face à Tampa, montrant une fiche de 0-5 et étant dominé 16-9 au chapitre des buts… Fait à noter, aucune équipe, dans toutes la longue histoire de la Ligue nationale, est jamais parvenue à remporter la Coupe, en ayant une fiche perdante à domicile… Du côté des Bolts, avec 5 de leurs 8 derniers filets inscrits en situation de power play, il faudra trouver le moyen de marquer en égalité numérique, si on désire venir à bout des Caps

…Encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.

 


Crédit image entête. Ici.Radio-canada.ca

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: