Victor Mete et la défensive du Canadien

Hier, je naviguais à travers les méandres infinis de la Toile, buvant les informations des différents sites abordant le hockey en général, lorsque je suis tombé sur un passage qui a retenu mon attention :

‘’Ce qui est malheureux dans l’histoire, c’est que le Canadien est obligé de faire monter un gars qui n’a que 19 ans pour jouer au côté de Weber, le club possédant aucune autre solution, ce qui n’est pas forcément rassurant.’’

Depuis des lustres, on reproche au Tricolore de ne pas miser suffisamment sur ses jeunes espoirs. En plus, suite aux transactions de Subban, puis de Sergachev, on se plaint de ne plus avoir de relève, de pas avoir les munitions pour palier la perte du Général Markov. Enfin, on en déniche un qui, à seulement 19 ans, démontre le potentiel de s’installer dans la Ligue nationale, sans avoir à suivre un long processus de développement et on trouve ‘’malheureux’’ cette situation ? Certainement, Victor Mete n’est, ni de près ni de loin, un émule d’Andrei Markov, mais on est également très loin du pied de céleri. D’autant plus que, tout juste avant, l’auteur du même texte y tient le commentaire suivant :

‘’En plus de cela, il a joué tout un match, en provoquant aucun revirement, en étant calme avec la rondelle et en faisant des bonnes passes.’’

D’entrée de jeu, on reconnaît qu’il a excellé à sa toute première joute dans le show, puis on juge malheureux de le voir occuper ce rôle ? Parce qu’il n’est pas un choix de 1ere ronde, peut-être ? Personne n’était malheureux de voir Sergachev obtenir son audition, la saison dernière. Dans le même ordre d’idée, sans comparaison de style ou de talent, je me demande si les Bruins se sont sentis malheureux d’être ‘’obligés’’ de faire monter Charles McAvoy, 19 ans, pour jouer au côté de Zdeno Chara ? Dans les deux cas, on parle d’un jeune jumelé à un Titan. Dans les deux cas, le jeune s’acquitte de la tâche avec assurance. Peut-on sérieusement souligner le tout comme étant une mauvaise chose ?

Si Mete a bel et bien pu – en partie – bénéficier de la blessure à David Schlemko, qui était pressenti pour compléter la première paire, on ne peut pas aller jusqu’à dire que le premier est là par défaut. Pire encore, au départ, on sentait un mécontentement dans l’opinion générale face à l’idée de voir Schlemko, ou Jerabek, jouer sur la première paire. À ce stade, on avançait qu’il était malheureux, justement, que le Canadien ne puisse pas compter sur des bons prospects, prêts à prendre le poste. Maintenant que Mete obtient une chance de se faire valoir, on se plaindrait que le Canadien soit ‘’obligé’’ de le faire jouer à seulement 19 ans dans un rôle aussi important ?

D’abord, la profondeur des espoirs à la ligne bleue du Canadien est très sous-estimée, à mon avis. Malgré la perte de Sergachev, outre Mete, il y a l’excellent Noah Juulsen, entre autres. À ce dernier, je m’avancerais à affirmer qu’il sera intriguant de suivre les développements de certains arrières, tels que Simon Bourque et, dans une moindre mesure, Brett Lernout. Du lot, c’est le petit et agile Victor Mete qui s’est montré le plus dynamique et le plus fiable. Car, ne vous y trompez pas, la direction du Tricolore ne le conservera pas longtemps, si elle ne le juge pas prêt. Tout comme ce fut le cas pour Sergachev, on n’hésitera pas à le retourner en bas, si on jauge qu’il peut encore bénéficier du fait de peaufiner son apprentissage avec les Knigths de London, dans la Ligue de hockey de l’Ouest (OHL).

En ce sens, pour toutes ces raisons, si vous voulez me parler de la présence de Mete avec le grand club, je vous répondrai ‘’Réjouissez-vous !’’. Nonobstant qu’il soit ultérieurement rétrogradé ou non, je crois qu’il y a toutes les raisons de se montrer enthousiasme face à cette situation. Montréal tient entre ses mains un joueur doté d’un fort potentiel qui, si ce n’est pas cette saison, sera en mesure d’aider l’équipe dans un avenir très rapproché. Du reste, le temps qu’il demeurera à Montréal sera un précieux bagage d’expérience pour son avenir. En ce qui concerne la formation en générale de cette fameuse brigade défensive qui fait beaucoup jaser, elle fera face à un sérieux test, dès le 2e match de la saison, alors qu’ils affronteront la bande à Ovi. Face à la puissante attaque des Capitals, il devrait s’agir d’une mise à l’épreuve en règle. Un rendez-vous à ne pas manquer ce soir, à TVA Sports dès 19h.

Qu’en pensez-vous ?

Crédit image, NHL.com – Par Mac

Hockey Herald
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: