Victor Mete à Laval, ce que j’en pense…

Qu’il s’agissait de la bonne chose à faire.

Qu’on le veuille ou non, Mete n’est pas encore prêt à assumer un rôle important sur une base régulière dans la LNH. Il n’est pas très loin, mais le fait de jouer relativement peu et de sauter son tour à l’occasion ne le servait certainement pas. Avec le retour du Man Mountain, Mete a passé seulement 12 minutes (12:21) sur la glace mardi dernier… 



À Laval, il aura tout le loisir de se développer loin de la pression et de profiter d’un temps de glace accru. Décrit comme un arrière offensif, le jeune Mete revendiquait seulement 4 passes après 23 matchs. Certes, il se se débrouillait bien en général, tel que l’indique son différentiel de +5. Il est même le meneur de l’équipe dans cette catégorie, devant Paul Byron et Noah Juulsen (+3).

Parlant de Juulsen, au moment de se blesser, il était parmi les meneurs offensifs chez les arrières recrus du circuit Bettman… Ses 5 points en 17 matchs faisaient alors de lui le 2e défenseur le plus productif de l’équipe, derrière Jeff Petry, et devant Mike Reilly (5 en 20), Victor Mete et Xavier Ouellet (3 en 19). Pourtant, Juulsen est d’abord et avant tout reconnu pour son travail dans sa zone. Bien que Kevin Constantine, son entraîneur au junior, ait souvent répété qu’il ne fallait pas sous-estimer les attributs offensifs de son poulain d’alors…

Bref, sans vouloir comparer ces deux joueurs aux styles pas trop différents, je pense qu’il s’agit tout de même d’un bon indicateur que le développement de Mete stagnait.

De plus, avec le retour imminent de Paul Byron, c’est-à-dire samedi prochain, il fallait faire de la place. Mete n’ayant pas à passer par le ballottage, il était un candidat tout désigné pour y passer. Encore une fois, on a voulu éviter de perdre un joueur pour rien. Bien que fréquemment laissé de côté, Reilly et Ouellet ajoutent une certaine profondeur à une ligne bleue qui en manque cruellement. Pour ce qui est de Schlemko, je sais que nous sommes nombreux à ne pas exactement être fans, mais bon…


Enfin, la saison est longue, il reste encore beaucoup de matchs à disputer et il n’est donc pas impossible qu’on revoit Victor Mete dans quelques temps. Probablement équipé d’une confiance renouvelée qui ne lui nuira assurément pas. Pour ceux qui trouvent que c’est un non-sens parce que Claude Julien a évoqué la possibilité de le jumeler à Weber, je voudrais rappeler que l’entraîneur-chef a également déclaré qu’il n’y avait personne de calibre pour compléter le jeu de son capitaine. Pas de défenseur parfait pour le compléter. Ainsi, après le fiasco-Schlemko, ce sera déjà au tour du surprenant Brett Kulak de mériter une audition sur la 1ere paire.

Parlant de ça, j’aimerais préciser que Kulak a 24 ans, bientôt 25… Celui qui nous impressionne tant depuis son rappel, a disputé sa première saison complète l’année dernière, récoltant 8 points en 71 matchs avec les Flames. Ces derniers l’ont repêché en 4e ronde (105e au total) en 2012… Victor Mete, un autre choix de 4e ronde (100e en 2016), a tout juste 20 ans. Son potentiel est plus élevé, mais il faut lui laisser le temps de le développer, et ce, dans les bonnes conditions.

En ce qui me concerne, ballottage ou pas, Byron ou pas, un passage à Laval est tout à fait à propos pour le jeune Victor Mete. Il devrait y être utilisé à outrance et à toutes les sauces. En somme, même s’il ne jouait pas mal du tout, il a besoin de voir de la glace. Pour son développement à lui, sans regard sur un tel ou un tel qui est pire… Au final, il devrait revenir plus fort, et c’est tout le monde qui y gagnera.


En Prolongation 
Est-ce que le Canadien pourrait tenter le coup avec Valentin Zykov ?

L’énigmatique attaquant d’origine Russe, malgré des moments plus difficiles cette saison (3 passes en 13 matchs), a connu de bons moments auparavant… En 11 matchs avec les Canes, il avait récolté 8 points, dont 4 buts. Pour plusieurs, bien que que reconnu comme étant inconstant, le gros ailier se voudrait une option autrement plus intéressante que Charles Hudon pour compléter le groupe d’ailiers du Tricolore. Et puis, ce n’est pas comme si Hudon était lui-même un modèle de constance. La logique voudrait cependant qu’il parte tôt, maintenant qu’il est disponible gratuitement… À suivre !  


Ailleurs dans la LNH 
Espérons que le retour de Weber aura pour le Canadien le même genre d’impact que celui de Tom Wilson a eu sur les Caps !

Tom WINson !




Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: