Une chance qu’il y a Jeff Petry

Ok, on va régler ça tout de suite, avant même de commencer : Jeff Petry n’a pas le talent de PK Subban. Tout le monde le sait… N’empêche qu’après 18 matchs (22% du calendrier régulier), c’est Petry qui mène la colonne des points ! Surprise !

En obtenant une aide sur le but de Shaw – encore lui -, Petry a porté son total de points à 14 en 18 matchs. Après le même nombre de parties, Subban en totalise 12. À moins d’une surprise, le second devrait tout de même remporter cette course au photo-finish. Certes, on est tous au courant que le défenseur du Canadien n’est pas exactement un modèle dans sa zone, mais c’est à peu près toute l’équipe qui joue mal défensivement.


Collectivement, les attaquants doivent offrir un meilleur support à leurs défenseurs. Ces derniers doivent également s’assurer de resserrer le jeu. Il est temps ! On parle beaucoup du retour prochain de Weber – avec raison -, mais l’absence de Paul Byron fait également mal à ce niveau. Et puis, ce n’est pas un secret : les défenseurs portés sur l’offensive sont assez fréquemment considérés comme étant plus à risque dans la zone défensive… PK, par exemple, ne manque pas de prendre des décisions douteuses de temps à autres (pour être poli). Ça vient avec le joueur. Incontestablement dénué de la palette variée des feintes de Subban, il n’en demeure pas moins que Petry est parvenu à cumuler 42 points l’année dernière, et ce, alors que l’équipe était en pleine débandade et peinait à acheter des buts. Ce n’est pas rien !

Qu’on se comprenne, j’adore le côté flamboyant de PK Subban, et je n’essaie pas de comparer l’apport global des deux joueurs. J’ai tout simplement vu ce fameux Tweet, en lien ci-haut, et je me suis dit qu’il s’agissait d’un bon barème pour jauger pleinement la contribution offensive de Petry. En plus, tel que le mentionne le même Tweet, avec la différence des salaires, le Canadien peut également se permettre de payer Max Domi et Noah Juulsen. Actuellement, avec un peu plus de 8M de libre sur sa masse salariale, le Tricolore peut se permettre de payer bien des joueurs… Mais bon, ça, c’est une autre histoire. Si on y va uniquement avec le salaire, je préfère encore avoir Petry, Domi et Juulsen, que PK Subban seul. Il faut dire que le Canadien semble enfin avoir mis la main sur un premier centre, en Max Domi. Pourvu que ça dure ! Si ça dure, disons qu’il risque d’ajouter quelques précieux dollars à son contrat actuel (3.15M pour deux ans)… 

Bref, en l’absence de Shea Weber, je considère que nous sommes chanceux de pouvoir miser sur Jeff Petry. À l’heure actuelle, qu’on l’aime ou pas, il rend de précieux services à son équipe. Pour ceux qui aiment les sensations fortes, osez imaginer la brigade défensive du Tricolore, sans Petry et Weber. Ouch ! Revenez, revenez… ne pensez plus à ça !

Au moment où la seule arme du Canadien est son offensive, disons que c’est encore une chance que les attaquants puissent bénéficier du support de Petry. Surtout alors qu’on s’aperçoit que Reilly, Mete et Juulsen ont encore bien des croûtes à manger. Au retour du capitaine, je pense que nous pourrons mieux apprécier les services de Petry, alors qu’il aura l’occasion de jouer avec moins de responsabilités sur les épaules. Je m’attends à ce qu’il termine la saison avec une 30 aine de points – puisqu’il bénéficiera de moins de temps de glace au retour du Man Mountain -, tout en étant moins exploité dans sa zone.


C’est tout de même dommage qu’il ne soit pas équipé d’un meilleur lancer… l’avantage numérique du Canadien est tout simplement désolant. Cela dit, pour rester dans le thème de l’article, PK Subban a marqué un seul but de plus que Petry, et il revendiquent tous deux le même nombre de points en powerplay (4). Seul Jeff Petry est parvenu à déjouer le gardien adverse en situation de supériorité numérique jusqu’à présent. Fait à noter, cette saison, les deux joueurs affichent un Corsi quasi-identique : 54.1 vs 54% à l’avantage (très léger) de PK Subban. Blessé hier, on souhaite d’ailleurs à Subban de se remettre rapidement. Dans l’ensemble, alors qu’on le surtaxe, en l’utilisant en moyenne plus de 24 minutes par match, je trouve que Jeff Petry fait du bon travail, dans la mesure de ses moyens. Je vous laisse sur cet excellent article du site Habsterix.com :

Il aurait certainement aimé aider ses coéquipiers à connaître un meilleur sort face à son ancienne équipe, mais bon… Au moins, on peut se consoler en se rappelant qu’on l’a obtenu pour une bouchée de pain (un choix de 2e ronde et un choix conditionnel de 5e ronde, devenu un choix de 4e ronde). À 21, Caleb Jones, sélectionné avec le 4e choix obtenu dans cette transaction, connaît un début de saison intéressant avec les Condors, le club-école des Oilers. En 11 matchs, le défenseur a déjà récolté 9 points, tout en maintenant un différentiel de +1. C’est une assez bonne chose, quand on considère que les Oilers sont eux-mêmes cruellement en manque de profondeur à cette position.


En Prolongation
Une chance qu’il y a Andrew Shaw aussi !

El Shaw !

… et Tomas Plekanec, fraîchement retraité de la LNH,  serait de retour chez lui, en République Tchèque, où il s’apprêterait à prendre part aux entraînements du HC Kladno, l’équipe de son bon ami Jagr. Une décision devrait être prise dans les jours à venir. À suivre…


Ailleurs dans la LNH
À peine quelques instants après s’être mérité une prolongation de contrat, Jim Rutherford a décidé de bouger :

 




Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: