Séries 2019 | Sommes-nous sur le point d’assister à une première ?

On parle beaucoup des Bolts, avec raison, mais les Flames sont à leur tour sur le bord du précipice. Advenant que le clan MacKinnon vienne à bout de la bande à Gaudreau, nous aurions l’occasion d’assister à une première :

Pour trouver la dernière fois où un tel événement s’est produit – voir les deux meilleures équipes de la saison régulière éliminées en première ronde -, il faut en effet remonter à la campagne 1963-64… Ce printemps-là, les Leafs (3e) avaient vaincu le Canadien (1er) tandis que les Hawks (2e) s’étaient inclinés aux mains des Wings (4e). Ceci, alors que la ligue comptait seulement 6 équipes dans ses rangs. Autant dire qu’on ne peut absolument pas comparer les deux situations !


Cette fois-ci, le Lightning (1er, 127 points) a baissé pavillon face aux Jackets (13e, 98 points) et les Flames (2e, 107 points) menacent de s’éteindre contre l’Avalanche (17e (!), 90 points) ! Comme si ça ne suffisait pas, les Golden Knights (16e, 93 points) sont sur le point d’éliminer les Sharks (6e, 101 points)…

Enfin, bien que les étonnants Isles de Barry Trotz aient terminé la saison avec plus de points (103, 5e rang au classement général) que les Pens (100 points, 9e), peu nombreux sont ceux qui s’attendaient à voir Crosby se faire balayer de la sorte.

Par-dessus le marché, grâce à une superbe victoire de 5 à 1 sur les Preds (100 points, 8e) hier soir, les Stars (93 points, 15e) ont nivelé leur série contre une formation qui s’est permise d’ajouter Mikael Granlund et Wayne Simmonds à son groupe lors de la dernière date limite

Comme quoi, en séries, tout peut bel et bien arriver !

Cela dit, j’endosse toujours les choix de Marc Bergevin cette saison. À mon avis, ce n’est pas le temps de sacrifier de l’avenir alors même qu’on commence tout juste à en avoir ! Sauf si on veut s’arranger pour avoir (encore) à tout recommencer…



Fait à noter : Parlant du Canadien; toutes les formations qui ont terminé la saison avec un différentiel positif de buts marqués se sont qualifiées pour les éliminatoires. Toutes, sauf le Canadien !

2018-19, RDS.ca

Pour terminer, de retour aux Flames, il faut dire que ces derniers ne s’aident pas en se révélant être absolument incapables d’acheter un gain sur la route !

Ce qui fait encore plus mal là-dedans, c’est que les hommes de Bill Peters ont échappé une avance de 2 buts en 3e période. Disons que ça doit être dur pour le moral ! Mention spéciale à Mikko Rantanen qui s’est permis d’inscrire le but égalisateur ET le filet de la victoire.

Devant le filet, Philipp Grubauer a terminé sa soirée de travail avec une excellente performance de 35 arrêts sur 37 tirs :

Le GrubPower !


En Prolongation
À 42 ans, Zdeno Chara est devenu le 2e plus vieux défenseur de l’histoire à inscrire un but en éliminatoires !

Dans toute l’histoire, seul Chris Chelios a fait mieux… C’était le 21 avril 2007, alors qu’il s’alignait avec les Red Wings dans un duel contre les Flames, le vétéran avait alors 45 ans !

En ce qui concerne le fameux filet de Chara, il s’agissait de surcroît du but vainqueur, permettant ainsi à son équipe de niveler la série (2-2) face aux Leafs !


Ailleurs dans la LNH
Un peu comme ce fut le cas pour Paul Byron avec le Canadien, Andrei Svechnikov a mis son équipe dans le trouble en prenant une mauvaise décision :

Les Canes devront donc se passer des services de leur jeune recrue pour la joute de ce soir alors qu’ils tirent de l’arrière (2-1) contre les Caps… Par contre, dans le cas de Svechnikov, c’est lui qui a invité Ovechkin à se battre… pas sûr que Ti-Paul s’y serait risqué, quand même ! 




Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: