Peter Chiarelli s’attire les foudres des fans des Oilers

Il y a 10 jours, je vous parlais de comment Chiarelli avait offert la 2e ligne au complet des Isles à son homologue. Je terminais en me questionnant sur la potentielle réputation surfaite de l’ancien DG des Bruins. Ce matin, tandis que je me baladais gaiement sur la Toile, je suis tombé sur ce Tweet publié plus tôt cette semaine :

En entrevue, le controversé DG s’est fait demander par un journaliste, quand son équipe allait pouvoir remporter le Saint Graal. Chiarelli a tout bonnement répondu : Dans 5 ans.

Il n’en fallait pas plus pour qu’il devienne l’ennemi public numéro 1 auprès des médias et des fans d’Edmonton. Il faut dire qu’eux – tout comme à peu près tout le reste de la Planète Hockey – plaçait de grandes attentes envers leur équipe favorite, depuis la sélection de Connor McDavid, au tout premier échelon de l’encan amateur 2015. Surtout, après avoir vu les Huiles s’incliner au 7e match de la 2e ronde, face aux Ducks, lors des dernières séries éliminatoires. Les fans des Oilers en ont assez et veulent gagner MAINTENANT. 

Malheureusement, tout s’est écroulé cette saison, et les multiples mauvaises décisions du DG commencent à se faire ressentir. Les fans lui reprochent, en réalité, la plupart de ses mouvements. On lui en veut encore pour l’acquisition coûteuse – et désastreuse – du défenseur Griffin Reinhart (contre des sélections de 1er et de 2e tour…), mais on lui reproche également d’avoir laissé partir Justin Schultz, Taylor Hall, Jordan Eberle et Nail Yakupov pour rien (ou presque). On ne peut pas leur en vouloir, il est difficile de les contredire en observant le retour obtenu pour ces joueurs :

S’il est vrai que Schultz n’avait pas du tout la même production en Alberta, il n’en demeure pas moins que les Pens se bidonnent sans doute toujours de l’avoir obtenu en retour d’un maigre choix de 3e ronde. Dans une campagne où il a dû rater quelques matchs en raison d’une blessure, il produit tout de même au rythme d’une récolte de 34 points sur une saison complète. Il faut souligner les difficultés généralisées de l’équipe, également. Il a terminé la dernière campagne avec 51 points (et une 2e coupe en autant de saisons, bien entendu).

Quant à Taylor Hall, il n’y a pas beaucoup de personne dans le camps de ceux qui trouvent qu’Adam Larsson était un bon retour pour l’ancien 1er choix au total du repêchage de 2010. Hall a présentement 48 points, dont 17 filets et un différentiel de +1, en seulement 43 parties en 2017-18.

On peut sans doute s’entendre sur le fait que, Jordan Eberle et Nail Yakupov devaient quitter Edmonton, mais pas à n’importe quel prix. Obtenir Ryan Strome, un joueur qui n’a obtenu qu’une seule récolte de 50 points – et ça remonte déjà à trois ans – en retour d’un joueur pour qui en obtenir moins de 50 (47 en 2015-16) est une mauvaise saison, est quelque chose de très douteux. Bien sûr, si on veut se montrer de bonne foi, il faut reconnaître que la valeur de Yakupov n’était pas très haute au moment de la transaction (et elle ne l’est toujours sans doute pas beaucoup), mais obtenir Zach Pochiro et un choix conditionnel de 3e tour, en retour d’un autre premier choix au total, a laissé un goût amer dans la bouche des amateurs de cette formation. Pochiro est un obscur choix de 4e ronde, qui perd présentement son temps dans la ECHL. Je doute qu’on le voit un jour enfiler l’uniforme d’une équipe de la Ligue nationale… Pendant ce temps, Yakupov a 15 points (+1) en 42 parties avec les Av’s. Toutefois, j’admet volontiers que cette dernière transaction est très facile à juger après coup…

Par contre, si on fait le total de toutes ces étranges décisions; le bilan est clairement désastreux. En face d’un tel constat d’échec, on peut comprendre les fans de réagir ainsi :

 

 

Chiarelli survivra-t-il à l’été ? Si non, je me demande bien qui sera le nouveau sauveur désigné de ce club en déroute… Néanmoins, l’heureux ? élu sera chanceux d’hériter d’une formation qui peut compter sur McDavid, RNH et Draisaitl au centre. En plus de plusieurs assets de bonnes valeurs…

Crédit image entête, Oilersnation.com dans un article qui s’attarde d’ailleurs sur comment Chiarelli a détruit les Huiles…

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: