Obstruction sur les gardiens, le cirque continu

J’en glissais un mot, en début de semaine, alors que certains dirigeants de la LNH se sont consultés pour étudier la controversée question de l’obstruction sur les gardiens. Pour l’heure, aucun changement ne semble se pointer le nez à l’horizon. Ce qui nous offre quelques séquences douteuses…

D’abord, dans une joute qui opposait les Bruins aux Blues, David Krejci a eu la chance d’inscrire ce qui est possiblement le but le plus facile de sa carrière, alors que deux de ses coéquipiers chassent carrément Jake Allen de sa cage.

L’explication officielle ? Allen n’a pas tenté de revenir devant son filet… (!) Qu’on m’explique comment il aurait pu y parvenir avec un mur d’Ours devant lui. De plus, il se passe quoi, 1 ou 2 secondes sur la séquence ? J’aimerais que la personne qui a prise cette décision tente le coup… Les B’s ont remporté la partie par la marque de 3 à 1. Doug Armstrong, le DG des Blues joint son nom à la longue liste des contestataires de cette curieuse zone grise entre les différents arbitres; qu’est-ce que l’obstruction sur les gardiens :

Maintenant qu’on en parle, je ne pense pas qu’ils (les arbitres) le sachent. Je ne pense pas que nous le sachions. Je ne pense pas que qui que ce soit le sache. – Armstrong

Comme si cet épisode ne suffisait pas, nous avons eu droit à une autre séquence à tout le moins étrange, au cours de la même soirée. Dans un duel qui opposait les Golden Knights aux Jets, cette fois, alors qu’Erik Haula poussait la rondelle dans le filet, tout juste après que James Neal ait brisé son bâton sur le casque de Connor Hellebuyck :

 

Si cette séquence est moins flagrante que la précédente, il n’en demeure pas moins que certains joueurs des Jets l’ont eu en travers de la gorge :

Allons, il brise son ***** de bâton sur sa tête. Ce n’est pas un but. Je me contrefiche d’où la rondelle était. – Wheeler

Je pense qu’il s’agit d’une terrible décision. On pourrait penser que la reprise vidéo est là pour ce genre de situation. C’est juste dégueulasse. Je peux recevoir un bâton directement dans la face, mais si je ne rejette pas la tête vers l’arrière pour rendre ça plus évident, c’est comme si c’était foutu. – Hellebuyck 

L’entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, n’en revenait pas non plus… il s’est demandé qu’est-ce qui pourrait être plus flagrant comme situation d’obstruction sur les gardiens. Je l’inviterais à observer la première séquence de cette article, hehe. Si ses hommes sont parvenus à égaliser la marque en fin de 3e période, ce ne fut pas suffisant pour repartir avec la victoire, puisque David Perron est venu sceller leur sort en prolongation (3-2).

Que pensez-vous de tous ces récents événements qui viennent remettre en cause l’interprétation de ce règlement; est-il temps pour la Ligue d’enfin prendre une décision et d’agir pour uniformiser cette facette du jeu ?

Crédit image entête, RDS

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: