Magasinage chez les joueurs autonomes (2019)

Le marché des joueurs autonomes est ouvert depuis déjà plus d’une semaine, la plupart des meilleurs morceaux sont d’ores et déjà partis. Néanmoins, il reste encore quelques morceaux intéressants parmi les joueurs qui patientent encore…

Pour commencer, il y a bien évidemment Jake Gardiner, défenseur gaucher qui a terminé la dernière campagne avec une production de près de 0.50 point par match (0.48), tout en bénéficiant d’un temps de glace moyen de 21:12min. La saison précédente, Gardiner a atteint un sommet de 52 points en 82 matchs. Bien qu’il qu’il ait manqué 20 matchs la saison dernière, il déclare généralement rarement forfait. Malgré ses carences défensives, entre autres sa propension à subir des revirements, l’arrière de 29 ans a cumulé un différentiel de +52 au cours des trois dernières campagnes. Doté d’un bon gabarit, à 6’02 et environ 205lb, il n’est malheureusement pas très enclin à s’en servir. En carrière, il a distribué une moyenne d’une mise en échec par match (550 en 551 parties), et il bloque à peine plus de tirs (592). Cela dit, si un DG ajoute Gardiner à sa brigade défensive, ce sera d’abord et avant tout pour ses aptitudes offensives. Il vient de terminer un contrat de 5 ans qui lui rapportait en moyenne 4.05M par saison. Selon toute vraisemblance, il serait à la recherche d’un contrat de 7×7. Il risque de devoir revoir ses exigences à la baisse… peut-être quelque chose comme 6M/4ans.

Mention spéciale : Nicklas Kronwall, Ben Hutton, Dion Phaneuf, David Schlemko

Chez les attaquants, le premier nom qui me vient en tête est celui de Joe Thornton. Malgré ses 39 ans, il vient de connaître une campagne de 51 points. Sa moyenne de 0.70 PpM fait de lui l’attaquant le plus productif des joueurs autonomes encore disponibles… derrière Ryan Dzingel. Considérant que Thortnon devrait revenir avec les Sharks (avec Patrick Marleau?), pour autant qu’il accepte un contrat à rabais (il encaissait 5M la saison dernière), nous allons nous concentrer sur le second. On ignore les demandes salariales de ce choix de 7e ronde en 2011. Toutefois, pour être encore disponible près de 10 jours après l’ouverture du marché des joueurs autonomes, elles doivent être conséquentes. Avec les deux dernières saisons qu’il vient de connaître (23 buts et 41 points en 2017-18, 26 buts et 56 points en 2018-19), on se doute qu’il demande plus que ce qu’à récemment accepté un certain Kevin Labanc (1M/1an). Toutefois, il est possible de le voir se rabattre sur un contrat à court terme. Dzingel a empoché 1.8M à chacune des deux dernières saisons… il pourrait devoir accepter quelque chose comme 3-3.5M/2ans.

Mention spéciale : Michael Ferland, Justin Williams, Brian Boyle, Devante Smith-Pelly

Pour terminer avec les gardiens, il n’y a déjà plus rien. C’est une pénurie ! Les meilleures options (Lehner, Mrazek, McElhinney, Storlaz, Talbot, Kinkaid) ont rapidement trouvé preneurs. Au niveau des statistiques, aucun des gardiens restants n’a accordé moins de 3 buts et atteint le plancher du .900 la saison dernière. Parmi eux, c’est Cam Ward qui s’en est le « mieux » sorti : 16-12, 3.67 et .897. À 35 ans, il pourrait encore amener de l’expérience à une équipe qui mise sur de jeunes gardiens. Il devra toutefois accepter une baisse de salaire, lui qui empochait 3M la saison dernière…

Mention spéciale : Rien, Rien, Al Montoya, Peter Budaj


Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :