Les Caps remportent enfin un match, les Knights remportent la série

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la série opposant les Capitals aux Blue Jackets nous offre de l’excellent hockey. Que le jeu soit ouvert ou un peu plus serré, les deux clubs s’offrent une guerre de tranchées avec des pièces de jeu dignes des jeux de la semaine. En effet, après avoir vu les Jackets arracher les honneurs en prolongation lors des deux premiers duels (4-3, 5-4), les Caps se sont amenés à Columbus avec l’intention de revenir dans la série. Avec l’aide de Braden Holtby, qui a repris sa place après l’essai infructueux de Philipp Grubauer comme partant pour les 2 premières rencontres, la bande à Ovi a enfin empoché son premier gain. Une défaite aurait porté l’avance des Tuniques Bleues à 3-0, ce qui aurait fait très mal aux poulains de Trotz… et c’est passé bien près de se concrétiser, alors que les Caps ont joué avec le feu, en permettant encore une fois à l’adversaire de revenir de l’arrière; deux fois plutôt qu’une. Ce faisant, il a fallut, pour la 3e fois en autant de joutes, trancher en prolongation. Heureusement, les Capitals ont pu compter sur l’apport de Lars Eller pour mettre fin au débat, donnant ainsi la victoire aux siens à mi-chemin de la deuxième période de surtemps :

Il s’agissait d’ailleurs du tout premier point du Danois dans cette série. Par ailleurs, depuis son parcours miracle lors des éiminatoires 2014, alors qu’il s’alignait toujours avec le Canadien, Eller n’a marqué que 2 maigres filets à ses 28 dernières joutes éliminatoires… Je vous laisse en tirer vos propres conclusions. 

Pour sa part, en arrêtant 33 des 35 lancers dirigés vers lui (.943), Holtby a réussi là où Grubauer échouait, stoppant du même coup la dangereuse hémorragie qui affectait les siens. Pour l’instant du moins, il semblerait que le gardien canadien ait repris ce qui lui revenait de droit : la place de partant. Cela dit, avec la saison décevante qu’il connaissait, jumelé aux bonnes performances de son substitut, je comprends tout à fait pourquoi Barry Trottz a tenté d’y aller avec son portier allemand… Il le méritait. Qui sait, c’était peut-être précisément l’électrochoc qu’il fallait pour sortir Holtby de sa torpeur. Enfin, on verra… un match ne fait pas une série, et les Caps sont encore loin de passer la première ronde.

De l’autre côté, chez les locaux, en plus d’inscrire 2 points (1 but, 1 aide), Artemi Panarin a continué d’étaler toute l’étendue de son talent, s’assurant qu’on ait droit à tout un spectacle, en nous fabriquant cette superbe pièce de jeu :

Wow ! Est-ce que les Jackets s’ennuient de Saad ? Je pense que non………………..

Pour sa part, Bob-j’ai-2-Vézina a fait tout ce qu’il fallait pour garder son équipe dans le match jusqu’à la toute fin, en accordant seulement 3 buts sur les 45 tirs ennemis, bon pour un excellent pourcentage d’arrêts de .933. Bref, malgré la défaite, il a offert une excellente performance.

En ce qui concerne les Golden Knights de Vegas, ils se sont présentés en séries avec la ferme intention de démontrer que ce que nous avions vu durant la saison régulière n’était pas un feu de pailles… S’il y en a un qui doit se sentir vraiment déçu de l’issu de cette série, c’est bien Jonathan Quick qui – malgré d’incroyables statistiques (1.55 et .947) -, a vu son club être balayé par une équipe d’expansion (ayant profité de règles favorables, mais quand même) ! Cela dit, si les performances de Quick étaient incroyables, comment qualifier celle de son vis-à-vis, Marc-André Fleury ? Flower a terminé cette ronde avec une moyenne de buts alloué de 0.65 et un pourcentage d’arrêts de .977 ! Voilà des chiffres bien au-delà de ceux auxquels il nous avait habitué tout du long de sa carrière… Il faut encore une fois rappeler que McPhee a reçu un choix de 2e ronde (2020) en retour de l’assurance qu’il sélectionnerait Fleury. En résumé, Rutherford a payé McPhee pour lui envoyer celui qui allait devenir le gardien de l’heure. Je n’ai jamais caché que je n’étais pas le plus grand fan de ce gardien… Alors, chapeau à Marc-André Fleury qui a su faire face à l’adversité, non seulement avec toutes la classe qu’on lui connaissait déjà, mais avec la détermination d’un athlète qui refusait de se laisser abattre.

Bref, malgré des pointages on ne peut plus serrés à chaque fois (1-0, 2-1, 3-1, 1-0), avec ou sans Doughty, les Kings n’ont tout simplement rien pu faire pour arrêter l’inexorable avancée des Knights… Qui y parviendra ? On disait des hommes de Gerard Gallant qu’on verrait leurs vrais visages, alors qu’ils devraient faire face au hockey des séries : des affrontements physiques au jeu resserré. Après avoir encaissé sans broncher 234 coups d’épaules de la part de l’adversaire, je pense qu’on peut dire que les Knights ont su relever le défi avec brio, pour la toute première ronde de leur histoire… Il semblerait, après tout, que leur saison de 109 points ne soit pas le fruit du hasard. Quand même assez drôle, venant de l’équipe de la capitale des jeux de hasard.

 

Enfin, deux autres clubs étaient à l’oeuvre hier soir alors que le Wild recevait les Jets au Minnesota pour le 4e match de cette série. Après avoir réduit l’écart à 2-1, en remportant le match #3, le Wild s’est vu être réduit au silence par des Jets déterminés à en finir rapidement. C’est Marc Scheifele qui a inscrit les 2 seuls filets de la rencontre, dont un but dans une cage déserte, permettant ainsi à son club de retourner à domicile avec la possibilité d’expédier aussitôt l’adversaire en vacances. Encore une fois, on a eu droit à un duel de gardiens, alors que Hellebuyck a arrêté les 30 tirs qu’il a reçu, tandis que Dubnyk faisait également très bien dans les circonstances en terminant la rencontre avec 26 arrêts sur 27 lancers (.963). En ce moment, mon cœur balance entre les Bruins et les Jets… j’aimerais bien voir ces deux clubs s’affronter en Finale… et vous ? J’ai d’ailleurs très hâte à demain, pour voir la réponse qu’offriront les B’s aux Leafs, après avoir vu ces derniers réduire l’écart de la série à 2-1.

 


Ailleurs dans la LNH
Glen Gulutzan est devenu le 2e entraîneur-chef à se faire limoger dans la LNH cette saison, alors que les Flames lui ont montré la porte hier :


Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: