L’effet Weber (et Byron)

On savait que le retour de Shea Weber allait contribuer à améliorer plusieurs facettes du jeu… Et comment ! Après seulement 5 matchs, l’équipe montre des signes tangibles d’améliorations.



Par exemple, défensivement, depuis le retour du Man Mountain, on a constaté une baisse drastique au chapitre des buts accordés. En effet, après 24 matchs, l’équipe avait alloué une gênante moyenne de 3.38 buts par rencontre. Au cours des 5 dernières parties, cette moyenne a chuté à 2.2 buts par match ! Sans faire de bruit, et bien qu’il ne soit pas une option viable à long terme sur la première paire, Brett Kulak a également contribué à resserrer le jeu.

Offensivement, on a peut-être tendance à l’oublier, mais Weber est un arrière qui est tout a fait capable de produire de 45 à 50 points par saison.

Quelque chose de bon à savoir sur Shea Weber

Ainsi, l’attaque a également profité du retour du capitaine, voyant sa moyenne passer de 3.17 à 3.4 buts par match. Ce n’est pas par hasard, si le Canadien est parvenu à décocher 40 lancers ou plus à chaque match depuis que son pilier est revenu… Ceci, tandis qu’on parvenait à limiter les adversaires à moins de 25 tirs par match ! Sans parler de l’impact positif que tout ceci a sur le jeu de Carey Price…

À travers tout ceci, il ne faudrait pas négliger l’apport du rapide Paul Byron. Marqueur de 20 buts au cours des deux dernières saisons, l’ailier apporte une importante touche de dynamique à l’attaque. La petite touche de profondeur qui commençait à faire défaut au cours des derniers matchs… Avec déjà 6 buts en seulement 15 matchs, Byron produit actuellement comme un buteur de 30 filets (32.8 sur 82 matchs). En tenant compte des impondérables et des rencontres manquées, il a des bonnes chances de coller une 3e campagne de suite avec une récolte de 20 buts ou plus.


Byron est également un joueur dont les qualités défensives ne sont plus à prouver. Avec sa fougue, le petit ailier fait sa part dans toutes les facettes du jeu. Je crois qu’on peut dire qu’il a déjà maintes fois su démontrer qu’il était un membre important de l’équipe. À mon avis, Marc Bergevin a très bien fait de lui accorder une prolongation de contrat cet été (4 ans à 3.4M par saison).

Claude Julien a d’ailleurs remporté 3 de ses 4 matchs, depuis qu’il peut de nouveau compter sur Ti-Paul… Son retour a même semblé dynamiser plusieurs de ses coéquipiers, à commencer par Kotkaniemi (2 aides) et Lehkonen (3 buts, 1 passe) !

Le plus beau dans tout ça ? Noah Juulsen pourrait revenir dans les prochains jours (demain ?) et il aidera certainement à stabiliser le jeu. Ce n’est pas tout, le retour de Joel Armia, qui devrait revenir d’ici environ un mois, aidera également beaucoup à ce niveau.

M-à-J : Juulsen est de retour ! Pour lui faire de la place, le Canadien a pris la décision de soumettre le nom de Xavier Ouellet au ballottage : 

Le dernier match de Ouellet remontait au 21 novembre… Après un excellent camp et un bon début de saison, je trouve que le défenseur s’est beaucoup effacé. 

C’est simple, pour pouvoir compétitionner contre les meilleurs, le Canadien a besoin de tous ses pions. En tout cas, il ne peut certainement pas se passer de l’un de ses meilleurs joueurs aussi facilement que certaines autres formations.

Certes, il y aura d’autres blessés d’ici la fin du calendrier régulier, mais ça fait partie du jeu. Jusqu’à présent, le Tricolore a été relativement épargné par les blessures, tandis que son Top 6 a eu la chance de demeurer complet depuis le lancement de la saison… Et au pire, on repêchera plus haut.


En Prolongation
En tout cas, c’est Joel Bouchard qui doit être heureux ! :




Crédit image entête, Getty Images via SurleBanc.ca



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: