Le Lightning passe en 2e ronde, les Caps reprennent l’avantage, et les Leafs survivent

Sans trop de surprises, les puissants Bolts ont rapidement éliminé les Devils, en remportant un deuxième gain consécutif par la marque de 3 à 1. Si c’est Keith Kinkaid qui avait mérité le rôle de partant, à l’aube des séries, alors qu’il venait d’aider son club à se qualifier, fort d’une performance de 10-1-1, les Diables ont rapidement dû se tourner vers un Schneider déchu qui avait des choses à prouver, lorsque Kinkaid a subi 2 dégelées (5-2, 5-3… 5.87 et .804) en autant d’occasions. Si Schneider a fait tout ce qu’il fallait, multipliant les bonnes performances (1.78 et .950), ce fut malheureusement insuffisant pour permettre à son équipe de venir à bout de l’intimidant Lightning. Mais bon, considérant que bien peu d’intervenants les plaçaient en séries, lorsque la saison a commencé, le simple fait d’y être parvenu est un accomplissement en soi. Dans la victoire, c’est Sergachev qui a ouvert la marque, en inscrivant le premier but de sa jeune carrière en séries, ce qui a fait de lui le 16e plus jeune arrière européen de l’histoire de la LNH à y parvenir :

Pendant ce temps, Nikita Kucherov s’est encore une fois démarqué avec son 10e point des séries, son 27e à ses 50 premiers matchs éliminatoires, un exploit qui le place 4e, derrière des gros noms comme Kurri (30), Ovechkin (30) et Bure (28) ! Du côté des Devils, l’unique réplique est venue du bâton de Patrick Maroon, qui obtenait alors son seul et unique point de la série… Les acquisitions de Shero, à la dernière date limite des transactions, n’auront visiblement pas rapporté les dividendes escomptées.

Quant aux Caps, on ignore quel chat les a fouetté, mais après avoir encaissé deux revers, ils sont complètement revigorés. Entre autres, grâce aux efforts d’un Braden Holtby en pleine possession de ses moyens. Écarté des deux premiers duels, au profit de Philipp Grubauer, Holtby est clairement revenu devant son filet avec la ferme intention de reconquérir son poste. Un peu comme Schneider l’a fait, après l’échec de Kinkaid, chez les Devils. Le moins qu’on puisse dire pour Holtby, c’est qu’il est présentement au sommet de son art : Invaincu en 3 départs, le portier a maintenu une moyenne de 1.66 et un pourcentage de .936. Du même coup, son équipe a effacé un déficit de 2-o pour prendre l’avantage 3-2 dans la série. Encore une fois, cependant, il aura fallu poursuivre le jeu en surtemps, pour départager le vainqueur. Avec un peu de chances, les Capitals en auraient déjà fini avec la 1ere ronde… ou ce sont les Jackets qui mèneraient la série… Alors que ses coéquipiers et lui se faisaient dominer 42 contre 29 dans la colonne des tirs, Niklas Backstrom a terminé la partie avec une récolte de 2 buts, dont le filet décisif, et une aide, portant son total à 8 points en 5 rencontres.

Alors qu’ils devront manœuvrer avec un espace salarial restreint, plusieurs analystes identifient Backstrom comme cible potentielle pour venir régler le problème de Bergevin avec sa ligne de centre… Disons que ça réglerait bien des choses… 

Pour leur part, malgré une franche domination de 45 contre 21 au chapitre des tirs, les B’s se sont inclinés 4-3 face à Leafs qui n’avaient aucune intention de partir en vacances. Le retour de Patrice Bergeron n’aura donc pas suffit aux Bruins pour éliminer rapidement cet adversaire plus coriace qu’escompté… Après avoir marqué 4 buts sur seulement 9 lancers (.692), la bande à Matthews est parvenu à chasser Rask de son filet, à mi-chemin de la rencontre, tandis qu’Andersen abattait une honnête besogne en arrêtant 42 des 45 tirs ennemis. Tuukka Rask devra rapidement se ressaisir et trouver le moyen d’offrir des bonnes performances de façon constante, s’il espère connaître un long parcours éliminatoire… une moyenne de 2.90 et un pourcentage d’arrêts de .904 sont des chiffres nettement insatisfaisants pour le moment. De retour, après avoir purgé sa suspension de 3 matchs, Nazem Kadri a participé au pointage, en obtenant une aide sur le filet de Johnsson. Toujours en avance 3-2 dans la série, les Bruins ne sont pas encore en danger, mais ils tenteront tout de même d’en finir demain, alors que les hostilités se transporteront à Toronto.

… Aujourd’hui, les Flyers tenteront de survivre à l’élimination pour une 2e fois de suite, alors qu’ils recevront les Penguins à 15h00. Plus tard, à 19h00, c’est l’Avalanche qui tentera le coup, en accueillant les Predators. La réussite ou l’échec de ces tentatives reposera beaucoup sur les épaules respectives de Neuvirth et Hammond.

Merci à nos amis de HSL de nous avoir à nouveau transmis plusieurs statistiques intéressantes.  


Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: