Le Lightning foudroie encore les Bruins, Martin Jones réduit les Knigths au silence

Avec une série égale 1-1, après deux matchs à Tampa, les hostilités se sont transportées au TD Garden, où 2 buts rapides d’Ondrej Palat en 1ere période, auront suffi à vaincre les locaux, dont Bergeron fut l’unique buteur, avant que les Bolts n’ajoutent 2 autres filets, incluant un filet de Stamkos dans une cage déserte en fin de rencontre. Palat a eu besoin de seulement 3:19 pour inscrire ses deux buts… À mon avis, Rask n’y pouvait pas grand chose :

L’attaquant du Lightning a donc marqué le but gagnant dans une deuxième joute de suite… dans l’histoire de la franchise, seul deux joueurs sont parvenus à trancher dans 3 rencontres éliminatoires consécutives : il s’agit de Martin St-Louis (2003) et Brad Richards (2004)… si Palat récidive demain, il ajoutera donc son nom aux côtés de ces deux « grands »! Parlant de records d’équipe, avec ses 2 aides hier soir ; Victor Hedman a rejoint St-Louis (encore lui) pour le plus d’assistances en séries (35). Le club étant encore jeune, le gardien Andrei Vasilevskiy s’est également glissé dans le livre d’histoire, en rejoignant Dwayne Roloson, au 2e échelon, chez les gardiens ayant cumulé le plus de victoires éliminatoires (10). Vasilevskiy, 23 ans, n’ayant que 15 matchs amorcés derrière la cravate, ne devrait pas prendre trop de temps à rejoindre – et dépasser – Ben Bishop et Nikolai Khabibulin, à égalité au premier rang, avec 21 victoires chacun. En 8 départs ce printemps, le portier de Tampa montre une belle moyenne de 2.26 et un pourcentage de .925… Des chiffres satisfaisants, lorsque l’attaque se charge d’inscrire en moyenne 3.5 buts par match… Future is Bright. 

Si la première période était l’affaire des tirs (19-14 en faveur des visiteurs, Tampa a terminé la joute avec l’avantage 37-29); la deuxième fut celle des pénalités, alors que les B’s cherchaient à déranger l’adversaire, déclenchant même une bagarre entre Paquette et Backes, après que ce dernier ait donné de la bande. En 3e période, Brad Marchand est venu mettre la table pour le prochain match, en écopant d’une inconduite de partie… Quoiqu’il faut dire que Marchand avait déjà lancé le bal, au premier tiers, alors que Girardi est venu s’enfargé sur le gros de nez du Ratface :

Explosif contre Toronto, terminant la 1ere ronde avec 7 points en autant de matchs, le jeune DeBrusk est plutôt tranquille face au Lightning, alors qu’il n’a récolté qu’un seul but en 3 sorties jusqu’à maintenant… Pourtant, il devra en donner plus, car la première ligne des Bruins, malgré qu’elle ait contribué à l’unique but d’hier, éprouve également des ennuis récemment… Des ennuis, c’est un grand mot, mais la réalité est que les Bruins rencontrent des difficultés à gagner, lorsque leur gros trio ne parvient pas à dominer. C’est normal, mais les autres joueurs devront trouver le moyen d’en donner plus. En tout cas, ça promet pour la joute #4 !

À San Jose, le 4e match de cette ronde se mettait déjà en branle, alors que les locaux tiraient de l’arrière 2-1, et que les deux dernières joutes s’étaient réglées en surtemps... Cette fois-ci, les Sharks étaient bien décidés à se coucher tôt, et ont tout donné pour éviter d’avoir à se rendre à nouveau en prolongation. Les locaux ont commencé fort, en déjouant l’habituellement intraitable Marc-André Fleury à deux reprises en fin de 1ere période. Les deux buts sont venus des bâtons de Sorensen (15:37) et Donskoi (19:54)… le dernier a assurément fait mal au moral des Knights, alors qu’ils ont dû retraité au vestiaire avec un retard de 2 buts… une première pour eux en séries ! Fait à noter, après avoir alloué seulement 3 buts à ses 5 premières joutes, dont 3 blanchissages, Fleury a accordé 11 filets à ses 3 dernières sorties. Pour sa part, faisant face au même nombre de tirs que son vis-à-vis, soit 34, Martin Jones a été parfait… Avec ce coup de balai, son 6e, Jones s’est approché à un seul « blanc » d’Evgeni Nabokov, pour le plus haut total de blanchissages en séries en carrière chez les Sharks… ce faisant, il a également rejoint Matt Murray, et dépassé Fleury (5 blanchissages), pour l’ensemble de la ligue, depuis 2016. Il s’agissait de son 4e blanchissage à domicile, toujours en séries, déjà… une marque que seul 5 autres gardiens de 28 ans ou moins sont parvenus à atteindre à travers l’histoire : Terry Sawchuk, Chris Osgood, Martin Brodeur, Jonathan Quick et… Marc-André Fleury ! Parlant de Fleury, le moins qu’on puisse dire, c’est que l’attaque adverse a su étourdir sa défensive :

Maintenant que les Sharks ont égalisé la série (2-2), il sera très intéressant de voir qui prendra l’avance, demain, à Vegas… Est-ce que les Requins seront en mesure d’acculer l’équipe cendrillon de l’année au bord du gouffre ?

…Encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: