Le Cas Anisimov (et tout ce que ça implique)

Je profite du présent article afin de fusionner deux sujets abordés antérieurement : les besoins du Canadien au Centre (Le Cas Duchene) et la problématique des Hawks (La situation salariale des Blackhawks). Les deux situations ont, bien sûr, convergé et mené à l’émergence d’une idée unique voulant régler les deux problèmes : Artem Anisimov à Montréal.

Bien que ce dernier soit un centre de grande taille, il n’est pas le plus gros (6’4’’ et 198 lb selon hockeydb et nhl.com) et n’est pas exactement réputé pour être physique. Il a terminé la dernière campagne avec une production de 45 points (22 buts) en 64 matchs. Bon pour une production ajustée de 58 points sur une saison de 82 matchs (28 buts). Mais, l’exercice vaut ce qu’il vaut puisqu’en réalité le tout équivaudrait alors à sa meilleure saison en carrière, et de loin. Convertir un rythme de production sur une saison entière est un exercice intéressant et amusant mais qui, compte de tenu des impondérables, relève plus de la fantaisie que des mathématiques.

En effet, ses sommets en carrière sont de 22 buts en 2013-14 et 2016-17 et de 45 points en 2016-17 (puis 44 points en 2010-11 et 42 points en 2015-16). En moyenne, on parle d’un joueur de 19 buts et 41 points par saison. Ce qui n’est pas très loin devant la production de 13 buts et 40 points de la saison 2016-17 de Philip Danault… Bien sûr, il n’y a pas lieu de comparer les deux joueurs qui sont, en réalité, très différents. Mais, il faut se demander si, avec cette production, Anisimov représenterait vraiment une solution au centre pour le Canadien.

On parle quand même d’un joueur qui produit relativement peu alors que ses ailiers sont nuls autres qu’Artemi Panarin et Patrick Kane. Deux joueurs qui flanqueraient le premier trio de la plupart des équipes de n’importe quelle Ligue de la planète. Quelle serait, en fait, la production d’Anisimov si on l’entourait plutôt de Gallagher et Byron ou de Shaw et Galchenyuk ? J’ai de la difficulté à croire qu’il maintiendrait alors le même rythme. Au pire, en le mettant au centre de Pacioretty et Radulov, je me permets quand même de croire qu’il atteindrait probablement sa moyenne habituelle.

Seulement, 41 points par saison, ce n’est pas la production attendu par un premier centre. C’est ce qui est ressorti de la saison 2016-17 des Habs. Bien sûr un tandem Anisimov-Danault pourrait abattre un boulot honnête mais le vide au poste centre numéro 1 s’en trouverait toujours aussi creux. Sans parler de ce qu’il faudrait donner en retour puisqu’il ne serait assurément pas à donner s’il devait devenir disponible. En outre, les Hawks tenteront visiblement de se départir du contrat de Kruger (3.083M) pour un 4e centre (un 3e, au mieux) avant celui d’Anisimov (4.5M) qui, lui, est un 2e centre rapide et qui peut bien contrôle le jeu.

Il y pourrait aussi y avoir lieu de se demander pourquoi de 2012 à 2015, il a changé trois fois d’équipe. J’admets cependant que ce détail relève probablement plus de la conjoncture circonstancielle que du réel problème. Il est vrai qu’Anisimov n’est pas réputé, non plus, pour faire du trouble. En somme, je crois que les Blackhawks sont mieux avec Anisimov que sans lui, dans ces circonstances, en tenant compte de leur réalité salariale. Je crois, également, que les Canadiens sont mieux sans Anisimov qu’avec lui. Le tout tenant encore compte des circonstances où il s’amènerait vraisemblablement comme pivot du premier trio alors que cette chaise ne lui sied visiblement pas. Effectivement, si ce-dernier devait s’amener comme 2e centre, après l’acquisition miracle d’un 1er pivot ou encore avec l’éclosion définitive de Galchenyuk, il deviendrait dès lors un atout appréciable pour patrouiller la 2e ligne. La chose relèguerait dès lors Danault sur le 3e trio et tous les morceaux seraient à leur place. Malheureusement, le tout n’est visiblement qu’une vulgaire fabulation et j’estime que les possibilités de voir l’idée se concrétiser sont à peu près nulles.

Mais, alors, quelle solution pourrait aider le Canadien à améliorer sa ligne de centre ? Tel que mentionné par le collaborateur Kevin L dans son article : L’Été de Bergevin (disponible dans la section ‘’Articles’’ de notre page), Sam Gagner pourrait s’avérer une solution peu coûteuse où le rapport qualité/prix pourrait être sensiblement plus juteux. Si ce dernier ne se montre pas trop gourmand, on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’un contrat de 16M pour 4 saisons soit dans le domaine du réalisme. Lui qui sort tout juste d’une saison de 50 points et qui a une production moyenne en carrière tournant dans ces eaux-là (47 pts). Le tout dans une situation générale nettement plus tumultueuse que le sujet principale de cet article.

Telle est mon opinion et je serai ravi de prendre connaissance de la vôtre dans la section des commentaires. Merci d’avoir pris le temps de nous lire et n’oubliez pas de ‘’liker’’ et ‘’partager’’ nos articles afin de nous aider à développer notre entreprise. Bonne journée à tous !

Sources :

Blackhawks : http://stats.nhlnumbers.com/teams/C…

Anisimov : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=95342 ; https://www.nhl.com/fr/player/artem-anisimov-8473573

Panarin : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=117198

P. Kane : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=96554

Kruger : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=118529

Danault : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=122605

Gagner : http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=93938

– Les chroniques ‘’Sur le Cas’’ sont écrites par Mac.

Hockey Herald
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: