La course au Calder 2019|Miro Heiskanen est victime des succès de Pettersson

Alors que la mi-saison approche déjà, Elias Pettersson vole seul vers le trophée Calder. Et comment ! Après seulement 26 matchs, l’attaquant des Canucks a déjà récolté 30 points ! Comme si ça ne suffisait pas, il est revenu d’une blessure à la tête (commotion), qui l’a forcé à rater 6 matchs en Octobre, comme si de rien n’était.



Avec tout ça, le jeu du sensationnel Miro Heiskanen, défenseur recru des Stars, tombe un peu dans l’ombre. Pourtant, depuis que John Klingberg est tenu à l’écart du jeu en raison d’une blessure (haut du corps) qui remonte au 8 novembre, Heiskanen se démarque de plus en plus.

Malgré un départ « lent », avec 3 points à ses 10 premiers matchs, il a rapidement pris ses aises, comme en font foi ses 12 points lors des 20 matchs suivants… À mon avis, Heiskanen est clairement le #2 dans cette course au Calder.



À seulement 19 ans, il est déjà un joueur bien établi dans la LNH. Il n’a d’ailleurs pas perdu de temps à se démarquer. À son tout premier match dans la LNH, le jeune surdoué a fait écarquiller bien des yeux :

Quelques jours plus tard, il inscrivait son premier but :

Pour ma part, j’ai accroché sur ce joueur dès l’instant où j’ai eu l’occasion de le voir évoluer sur la scène internationale. Tout comme c’était le cas lorsque j’observais le jeu d’un certain Rasmus Dahlin – un autre qui évolue dans l’ombre de la saison extraordinaire de Pettersson -, je trouvais que Miro Heiskanen dominait déjà.



Ce 3e choix au total de l’encan 2017, est doté d’une fluidité que je qualifierais sans vergogne de « légendaire ». Il possède également des upsides offensifs qui sont tout simplement incroyables. Tout ça, en étant quand même TRÈS fiable défensivement. En voici un excellent exemple :

Actuellement, Heiskanen semble se diriger vers une saison de +/- 45 points. Personnellement, je ne serais pas du tout surpris de le voir terminer la campagne avec une récolte de 15 buts et 50 points ! Après tout, ce n’est pas par hasard que Jim Montgomery, le chanceux qui le coach, l’utilise déjà 23 minutes par match !

En tout cas, ce n’est pas les jeunes joueurs prometteurs qui manquent, cette saison. En plus de Dahlin, Tkachuk et Kotkaniemi, je pense aussi à Andrei Svechnikov et Dennis Cholowski, entre autres.

Cela dit, Pettersson et Heiskanen sont ceux qui se démarquent le plus. Sans Pettersson, je crois que Miro Heiskanen livrerait une chaude lutte – qu’il finirait par remporter – à Dahlin pour le trophée Calder.



Fait à noter : Puisque le sujet revient relativement souvent, je tiens à préciser que Thomas Chabot, aussi bon soit-il, n’est pas éligible au Calder. L’arrière des Sens ayant disputé 63 matchs la saison dernière, il a malheureusement déjà écoulé son année recrue.

– Par André-Philip Doyon


En Prolongation

Pour ceux qui pourraient prendre comme un revers le fait que Jesperi Kotkaniemi n’ait pas de réelles chances de remporter ce trophée, il faut mentionner que le jeune centre du Canadien est 1 an plus jeune que Miro Heiskanen. Il a également 2 ans de moins que Pettersson.

De plus, pour ceux que la question du poids de Kotkaniemi préoccupe toujours autant, sachez que ce dernier pèse déjà presque 10lb de plus que Pettersson. Aux dernières nouvelles, le centre des Canucks ne semblait pas trop en pâtir…


Crédit image entête, Tom Fox/The Dallas Morning News via DallasNews.com

Invité Spécial
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: