Ken Holland a pris la bonne décision !

La plus grande force de Steve Yzerman à Tampa a probablement été sa capacité de bien s’entourer (BriseBois, Cooper…). Une aptitude qui lui vient vraisemblablement de Ken Holland. Comme vous le savez probablement déjà tous, les Red Wings devraient annoncer la nomination de Yzerman en tant que 12e Directeur général de la concession. Une conférence de presse est prévue à cet effet cet après-midi…


Évidemment, pareille nouvelle ne surprendra personne, puisque le bruit court depuis le jour où l’architecte de la puissante mouture du Lightning a annoncé son départ de la Floride. Il officiait depuis lors en tant que conseiller. Qui plus est, en plus d’avoir l’occasion de revenir là où il a disputé 22 campagnes en tant que joueur, sa famille est demeurée à Détroit tout du long de son aventure avec Tampa. Il partageait alors son temps entre les deux endroits. Pas ce qu’il a de plus commode… parlons-en à Marc Bergevin, qui a dû se résoudre à laisser sa famille à Chicago. 

Pour revenir à Holland, je dois bien admettre qu’il vient de remonter dans mon estime. En effet, s’il a remporté trois fois les grands honneurs; en 1998, 2004 et 2008, sa formule semblait de plus en plus désuète au gré des saisons qui passaient depuis la dernière apparition de l’équipe en Finale en 2009. Après tout, rien n’est éternel. Sauf, peut-être, la gloire du Hockey Herald ! 

Certes, quand des joueurs comme Yzerman, mais aussi Datsyuk et Lidstrom, pour ne nommer que ceux-ci, prennent leur retraite, il est pour ainsi dire impossible de les remplacer. De plus, précédemment, on parlait de l’importance de bien s’entourer. En ce sens, les pertes de morceaux tels que Mike Babcock et Paul McLean, de même que Jim Nill qui s’est envolé vers le Texas, ont certainement contribué à la fin de cette dynastie des temps modernes.

Là où je suis plus étonné, c’est en apprenant que c’est Holland lui-même qui serait l’architecte du retour de Steve Yzerman à Détroit… C’est-à-dire qu’il lui cède lui-même le gouvernail :

Pour tout vous dire, je m’attendais en quelque sorte à ce qu’on tasse poliment Holland avec une promotion déguisée… Un peu comme on l’a fait avec le vieux Lamoriello, au New Jersey, en amenant Ray Shero en relève. Cela dit, ça ne devrait pourtant pas me surprendre.


Au fil des ans, Holland a clairement su démontrer qu’il était un gagnant. Par conséquent, après avoir vu Yzerman faire ses preuves de l’autre côté du continent, il n’est pas si étonnant de le voir le rapatrier. Il a dignement sélectionné son successeur… c’est tout à son honneur. Qui plus est, en tant que VP Senior, Ken Holland fera toujours partie de la direction. Et puis, à tout près de 65 ans, je pense qu’il mérite d’avoir un peu plus de temps pour lui et un peu moins de pression sur les épaules. Comme on dit, deux têtes valent mieux qu’une !

Sauf peut-être à Ottawa. Je serais quand même curieux de voir le travail que pourrait faire Pierre Dorion s’il n’avait pas constamment le ridicule Eugene Melnyk dans les pattes patins… Mais bon, ça, c’est une autre histoire !

De retour à Yzerman, j’avoue que je suis très excité et très impatient de constater le travail qu’il sera en mesure d’accomplir avec cette équipe qui cherche à retrouver son lustre d’antan. À mon avis, Yzerman est probablement le plus à même de pouvoir les ramener vers la Terre Promise. À un certain moment, j’ai vaguement espéré le voir prendre la route d’Edmonton… il est grand temps que quelqu’un mette fin au cirque qui s’y déroule. Mais bon, ce sera pour une autre fois ! 

Après tout, bien que le but ultime n’ait pas encore été atteint à Tampa, personne ne saurait nier le travail colossal qu’y a abattu Yzerman. Il faudra toutefois faire preuve de patience; même avec les Bolts, ça aura pris un certain temps avant de réunir tous les ingrédients. Quoiqu’il en soit, après 8 ans à la tête de ces derniers, il est mûr pour ce nouveau défi.

Heureusement, il n’arrive pas en terre aride. Il s’amène tout de même à la tête d’une concession qui compte plusieurs éléments intéressants. À commencer par Dylan Larkin et Andreas Athanasiou. On sait tous combien la position de centre est importante dans la LNH… En plus de ces deux jeunes, Yzerman pourra miser sur plusieurs autres bons jeunes morceaux en Anthony Mantha, Michael Rasmussen, Filip Hronek, Dennis Chowloski… et Filip Zadina. Sans oublier quelques jeunes qui se grefferont au groupe dans un avenir rapproché. Je pense entre autres à Joe Veleno. Sans compter qu’il pourra ajouter un autre bon espoir à son groupe, grâce au 6e choix au total dont il dispose pour le prochain encan. En plus de tout ça, il aura le luxe de pouvoir transiger quelques vétérans pour améliorer son avenir.



Par exemple, je pense que Ken Holland a raté une belle occasion en ne transigeant pas (ou en n’y parvenant pas) des joueurs tels que Thomas Vanek, Mike Green et Jimmy Howard à la dernière date limite. Mais bon, s’il était déjà en train de préparer la venue de son successeur, il est possible qu’il ait choisi de ne pas bouger à la demande de ce dernier. Cela dit, ça me semble assez peu probable. Plus vraisemblablement, personne ne s’est montré prêt à payer le prix pour ces trois joueurs.

Bref, un peu comme c’était le cas à son arrivée à Tampa, l’un des problèmes que le nouveau DG devra le plus rapidement régler se trouve devant le filet. Il devra rapidement trouver un bon gardien. Après tout, Howard vient d’avoir 35 ans. Ça aussi, la position de gardien, on sait combien c’est important pour gagner dans la LNH… 


Crédit image entête, Getty Images via RDS.ca

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: