Et de deux en trois pour les Bruins…

À l’encan 2015, à la tête de l’organisation depuis peu, Don Sweeney a passé un coup de balai sur l’organisation dont il héritait. C’est seulement plus tard, lorsqu’on lui a expliqué qu’il s’agissait de hockey et non de ballon-balais, qu’il a compris qu’il n’était sensé avoir de balais. Enfin, bref… Avec les 3 choix de 1ere ronde à sa disposition, suite aux transactions de Milan Lucic et de Dougie Hamilton, le nouveau DG a appelé, tour à tour, Jakub Zboril (13e), Jake DeBrusk (14e) et Zachary Senyshyn (15e) sur l’estrade.


Jusqu’à présent, seul DeBrusk avait rejoint les rangs de la LNH. Bien que ce soit plus difficile cette saison, il a épaté la galerie l’année dernière à saison recrue en récoltant 43 points en 70 matchs. Encore mieux, il a trouvé le moyen d’ajouter 8 points, dont 6 buts, à ses 12 premières joutes éliminatoires. Bref, après 3 saisons, on commençait à se demander ce qu’il allait advenir des deux autres, souvent qualifiés de flops par leurs propres fans.

Heureusement, Zboril, qui a connu une bonne première saison chez les pros l’année dernière avec le club-école des B’s, a poursuivi son bon travail cette année et il s’est enfin mérité un rappel :

S’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, je crois que Zboril devrait être en mesure de saisir sa chance à la ligne bleue, pendant que McAvoy (commotion), Carlo* (haut du corps) et Miller (haut du corps) doivent tous composer avec des blessures. En voilà un autre qui aura l’occasion de profiter du mentorat de Zdeno Chara. C’est incroyable !

*Dans le cas de Brandon Carlo, il sera réévalué au jour le jour. 

Quant à Senyshyn, ça regarde effectivement mal… À 21 ans, le grand ailier de 6’03 peine à maintenir une moyenne de production d’un point au deux matchs, à sa 2e saison dans la Ligue américaine. Il pourrait jouer dans une ligue avec McCarron… Mais bon, avec Zboril qui fera ses débuts, les Bruins seront tout de même à 2 en 3 – si tout va bien – pour la première ronde de cette cuvée. Pas trop mal ! Certes, DeBrusk et Zboril ne sont pas Barzal (16e) et Chabot (18e) – et Senyshyn n’est certainement pas Boeser (23e), mais le repêchage demeure encore et toujours une science inexacte… Même si c’est fort dommage (comme toujours) d’avoir passé par-dessus de tels joueurs, si au moins deux des trois sélections des Bruins parviennent à s’établir dans la LNH, ce sera toujours ça de fait.


D’ailleurs, encore une chance qu’ils aient sélectionné un certain Charlie McAvoy (14e) l’année suivante, parce que ça ne regarde pas vraiment mieux pour Trent Frederic (29e) que pour Senyshyn… Remarque, se planter au 29e rang ça passe mal mieux que trois fois en milieu de peloton !

Heureusement qu’il y a David Pastrnak (25e en 2014), sauf que dans son cas le crédit revient à Chiarelli ! On pourrait dire qu’il s’agit d’une sorte de cadeau d’adieu. Ça se prend bien !

Bref, nous aurons peut-être l’occasion de voir Zboril à l’oeuvre dès demain, alors que les Bruins iront rendre visite à l’Avalanche. Les Oursons ont remporté chacune de leurs deux dernières parties, accordant un seul but à chaque occasion, tout inscrivant un total 9 buts !


En Prolongation 
Tuukka Rask est de retour, après s’être absenté quelques jours pour des raisons personnelles !

C’est reparti : Rask ou Halak ?




Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: