Erik Karlsson, une simple question de temps…

Considérant l’immensité de son talent, il s’agissait évidemment d’une simple question de temps avant de voir Erik Karlsson trouver ses repaires avec sa nouvelle équipe… et comment !


Hier soir, en obtenant 3 passes dans une écrasante victoire de 7-2 contre les Oilers, l’ancien capitaine des Sens a récolté au moins une aide dans un 14e match de suite ! Karlsson est seulement le 5e défenseur à accomplir pareil exploit dans l’histoire de la LNH.

Visiblement enfin devenu à l’aise avec son nouvel environnement, on peut dire qu’il s’est brillamment repris… Durant cette séquence, le Suédois a cumulé un impressionnant total de 25 points, incluant 1 filet ! Avant ça, Karlsson revendiquait seulement 16 points en 29 parties. Une production qui était très loin de ses standards habituels. Aujourd’hui, même s’il peine à marquer des buts, l’arrière étoile flirte de nouveau avec une production proche d’un point par match avec un total de 41 points, dont seulement 3 buts, en 43 matchs !

De plus, grâce à la contribution de leur grosse acquisition estivale, les Sharks pourraient prochainement s’emparer de la tête de la Division Pacifique (et de l’Association de l’Ouest)… En effet, en vertu de leurs 4 dernières victoires consécutives, les hommes de Peter DeBoer ne sont plus qu’à un seul point des Flames (58 points; 27-13-4). Ils devront toutefois se méfier des Golden Knights, tandis que ces derniers, poussés par une série active de 7 victoires de suite, revendiquent le même nombre de points (27-15-4) que Calgary.


Bref, le réveil de Karlsson a contribué à faire des Sharks l’équipe qu’elle devait être : une formation prétendante aux grands honneurs… Après tout, les succès du club coïncident avec sa fabuleuse séquence; en 14 16 parties*, depuis, l’équipe montre une fiche de 11 victoires contre seulement 5 défaites, dont une en prolongation et une autre en fusillade… Samedi dernier, ils ont même su prendre la mesure des puissants Bolts (5 à 2). Par les temps qui courent, ce n’est pas un mince exploit ! 

*Fait à noter : l’extraordinaire poussée de Karlsson a été coupée en deux par une suspension de deux matchs, purgée le 23 et le 27 décembre, pour avoir décerné un coup à la tête, durant une joute contre les Kings.

En somme, depuis que le défenseur s’est mis en marche, le 7 décembre dernier, les Sharks forment une équipe complètement transformée.

Depuis, ils n’ont plus jamais regardé derrière… J’ai hâte de voir le salaire que commandera Karlsson, lorsqu’il faudra renouveler son contrat cet été.


En Prolongation
Il y a encore beaucoup de chemin à faire, mais j’espère sincèrement que Jumbo Joe pourra soulever la Coupe Stanley avant de se retirer. À 39 ans, le gros bonhomme cumule tout de même déjà 20 points, après seulement 36 parties… Joe Thornton a d’ailleurs inscrit son 8e filet de la saison, hier. Grâce à ce but, le gros bonhomme a besoin de seulement 8 points de plus avant d’ajouter son nom dans une autre page de l’histoire des Sharks :

Pour revenir au sujet principal de cet article, Thornton a fourni une réponse très intéressante pour expliquer le réveil de son nouveau coéquipier… :




Ailleurs dans la LNH
Aux grands maux les grands remèdes…





Crédit image entête, Getty Images via RDS.ca

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: