1

En Tuukka…

Il y a environ un mois et demi, rien n’allait plus pour le gardien Tuukka Rask. Avec seulement 3 victoires en 12 sorties, ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 2.89 et un faible pourcentage d’arrêts de .897, Bruce Cassidy, l’entraîneur-chef, en a eu plein son Kask (scusez) et a choisi d’imposer un repos forcé à son cerbère partant. À ce moment-là, les Oursons étaient dans une lutte serrée avec les Sens (maintenant à 12-17-8, en chaude lutte avec le Canadien de Montréal pour l’avant-dernier rang) pour la 4e place de la Division Atlantique. Après 5 défaites consécutives, toutes portées à la fiche de Rask, l’audacieuse décision du pilote de la formation a payé, puisqu’Anton Khudobin a répondu avec 4 victoires en autant de sorties.

http://rebloggy.com

Bien sûr, le retrait de Rask n’était que temporaire. On désirait simplement qu’il finisse d’hiberner avant de le ramener devant le filet qui lui appartenait. S’il a encaissé une défaite à son retour contre les Oilers, en accordant 3 buts sur 35 tirs, le Finlandais ne perd plus depuis. Enfin presque plus, avec une impressionnante fiche de 11 gains, versus 1 seul revers en surtemps contre les Rangers (21-13-5), le 16 décembre dernier. Au cours de cette séquence, venu en relève à Khudobin, à mi-chemin du match face aux puissants Preds (23-11-5), le 4 décembre, Rask a stoppé l’hémorragie, mais n’a pas pu remporter la victoire. Toutefois, la défaite est allée à la fiche de son second, qui avait précédemment accordé 4 buts sur seulement 14 tirs.

pinterest.ca

Encore mieux ; à ses 5 dernières rencontres, l’homme masqué a maintenu un excellent pourcentage de .973 (!), tout en n’accordant que 4 filets aux équipes adverses (ce qui est le total inscrit par le CH en autant de matchs, hehe) ! D’ailleurs, les Bruins ont arraché une victoire convaincante (5-1) à leurs adversaires, hier soir, dans un duel qui les opposait aux Isles (20-16-4). Dire qu’à un certain point, on se demandait si Boston allait mettre leur portier étoile, récipiendaire du Vézina de la campagne 2013-14, sur le marché des transactions. Alors, son contrat de 7M par saison, valide pour 3 autres campagnes, semblait commencer à devenir gênant. Maintenant, force est d’admettre que Papa Ours est revenu à la maison, au point où il apparaît dans le portrait de la plus récente course au Vézina, trophée remis annuellement au meilleur gardien de la Ligue nationale. Tandis que les B’s sont présentement confortablement installés au 2e rang de leur Division -et 4e dans l’Est, tout juste après les Caps (25-13-3) et les Diables (22-10-7) –, derrière les électrisants Bolts (29-8-2). Enfin, avec une fiche de 7-2-1 à leurs 10 derniers duels; on peut se demander qui saura arrêter les Bruins ?

http://rask.motifake.com … c’est ok, Mimeault, t’as le droit !

Bien sûr, dans la LNH, les choses peuvent rapidement changer – on en a justement la preuve avec le volte-face de l’équipe de Don Sweeney -, mais pour l’instant la Familia du Massachusetts semble être en mission.

Qu’en pensez-vous, êtes-vous surpris du retour en force de Tuukka Rask et de l’éveil des Bruins ?

Pour ceux qui désiraient écouter l’avant-match de nos amis de chez HSL, hier soir, sachez qu’ils ont éprouvé des ennuis techniques qui les ont empêché de diffuser leur show. Un peu comme pour le Tricolore contre les Sharks, finalement.

Parlant de problème technique :

 

 


Crédit image entête, USA TODAY Sports

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Une victoire qui pourrait coûter très cher | Hockey Herald - mars 14, 2018

[…] qui dépendent des performances de leur(s) gardien(s)… Un peu dommage, tout de même, après le beau come-back qu’il a effectué un peu plus tôt cette […]

Reply

Leave a Reply: