Duclair rejoint les Hawks

Au cœur des spéculations qui prenaient de plus en plus d’ampleur depuis qu’il avait demandé une transaction à son agent, le jeune Anthony Duclair, 22 ans, a changé d’équipe, pour la 2e fois depuis qu’il a été repêché en 3e ronde par les Rangers (2013). Il rejoindra les Hawks, accompagné de l’arrière Adam Clendening, tandis que les Yotes reçoivent Richard Panik et rapatrient Laurent Dauphin.

Dauphin, 22 ans, est un choix de 2 tour des Coyotes au repêchage de 2013. Plus tôt cet été, Chicago l’avait obtenu dans la transaction qui envoyait Hjalmarsson en Arizona. Il n’a disputé aucune partie, durant son court passage chez les Hawks, et n’en compte que 32 (4 points) en carrière. De son côté, Clendening, 26 ans, effectue également un retour avec la formation qui en avait fait  sa sélection de 2e ronde en 2011. L’arrière n’avait cependant disputé que 4 rencontres dans cet uniforme, avant de passer aux Nucks au cours de la campagne 2014-15. Depuis, il a promené son baluchon, en disputant des parties pour les Pens, les Rangers, puis les Yotes.

Enfin, en ce qui concerne Panik, 26 ans, il a obtenu une prolongation de contrat d’une durée de 2 saisons (2.8M/an), en mai dernier, alors qu’il a terminé la dernière campagne avec une récolte de 44 points. Cette saison, il en a récolté 16 en 37 parties jusqu’à maintenant. Si ce n’est pas mauvais, il n’en avait obtenu que 2 à ses 14 dernières rencontres. Repêché en 2009, en 2e ronde par les Bolts, le slovaque a également disputé une saison avec les Leafs, avant de se joindre aux Blackhawks en 2015-16. Le Dg des Coyotes, John Chayka, s’est montré très enthousiasmé face à sa nouvelle acquisition :

Richard Panik est un gros et talentueux ailier qui est un excellent buteur. Il est également un attaquant bon dans les deux sens de la patinoire avec une bonne vitesse et il apporte une présence de vétéran. Il sera une belle addition à notre groupe d’attaquant. 

Duclair, de son côté, n’empoche que 1.2M d’un pacte d’une seule saison, et totalise 15 points en 33 parties. Dans son cas, c’est une attitude douteuse et une éthique de travail discutable qui lui tirent dans le pied. En somme, le pire ennemi de Duclair est Duclair lui-même. Il a tout de même connu une campagne de 20 buts (44 points) à sa seule saison complète dans la Ligue nationale, à son arrivée avec les Coyotes, il y a 2 ans de cela. Pour sa part, Clendening n’a en poche qu’un petit contrat de 650 000 valide pour la saison en cours. En carrière, il revendique 24 points, accompagné d’un différentiel cumulatif de +9, en 86 parties disputées aux quatre coins de la LNH.

Outre le désir de larguer un peu de salaire, Bowman aura sans doute voulu servir un électrochoc à son équipe, alors qu’elle éprouve sa part d’ennuis depuis son élimination hâtive en séries de l’année dernière, comme en fait foi sa fiche de 21-15-6, bon pour le 5e rang de la Division Centrale, 1 point devant l’Avalanche et le dernier rang. À moins qu’il ne soit déjà en train de préparer un nouveau coup…

Que pensez-vous de cette transaction, Patrick Kane saura-t-il enseigner à ses nouveaux coéquipiers comment revenir dans le droit chemin ?

Crédit image entête, RDS

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: