Dossier Ristolainen | Vers un dénouement prochain ?

Quand une équipe qui misait déjà sur des défenseurs tels que Ristolainen, McCabe et Dahlin, en plus de Scandella et Beaulieu Bogosian, s’arrange pour aller chercher des arrières du calibre de Montour, Miller et Jokiharju, c’est signe qu’il y aura des changements. Avec 10 défenseurs pouvant évoluer dans la grande ligue, et près d’un million au-dessus du plafond, c’est inévitable. Même Iron Man n’y pourrait rien

En ce sens, il est tout à fait logique de cibler Ristolainen comme candidat désigné pour une transaction qui amènerait du renfort à l’attaque. D’une part, la valeur du jeune défenseur de 24 ans est haute, très haute, tandis qu’il empochera seulement 5.4M pour encore 3 autres saisons. En tout cas, sa valeur est beaucoup plus haute que celles de Bogosian (5.142 1 an) et Scandella (4M 1 an), tous deux à l’aube de la 30aine. Il faut donner pour recevoir…



De plus, joueur le plus utilisé de sa formation au cours des dernières années avec un peak de 26:30min par match en 2017-18, Ristolainen n’est pas particulièrement heureux à Buffalo. C’est en tout cas ce qu’il a affirmé dans une entrevue avec MTV Sport, en Finlande.

Les saisons récentes ont été dures, et je n’ai pas été capable d’être heureux de jouer au hockey. – Rasmus Ristolainen

Il faut dire qu’il aimerait probablement avoir la chance d’enfin pouvoir goûter à l’effervescence des séries éliminatoires… Dans la même entrevue, l’ancien choix de 1ere ronde, 8e au total, de l’encan 2013 a d’ailleurs ajouté du poids aux rumeurs voulant qu’il soit sur le point d’être échangé. Bien que le droitier se soit abstenu d’élaborer, il a déclaré qu’il se présenterait au camp d’une équipe de la LNH, sans pouvoir préciser de laquelle il s’agirait. Parions que l’équipe qui parviendra à lui mettre le grappin dessus pourra s’en féliciter pendant longtemps !

En plus d’avoir engrangé plus de 40 points pour une 4e campagne de suite, le droitier de 6’4 et 215 lb a atteint un sommet en carrière en distribuant 235 mises en échec la saison dernière. Il a également bloqué 121 tirs et provoqué 23 revirements. Il n’y a pas le moindre doute que Jason Botterill est en bonne position pour obtenir le gros lot en retour de son quart-arrière. Pourquoi n’est-ce pas déjà réglé, donc ? Probablement pour la même raison pour laquelle plusieurs autres gros dossiers traînent. On attend qu’une situation bien particulière arrive à son terme. C’est-à-dire que toutes ces équipes coincées avec le plafond salarial et un ou plusieurs RFA à signer aient trouvé un terrain d’entente.


Alors, les Sabres pourraient indéniablement ajouter un ou deux bons gros morceaux à une attaque qui en a bien besoin. Tant pis pour le duo Rasmus-Rasmus. Cette équipe pourrait ainsi se rapprocher des 3 buts par match pour la première fois depuis près d’une décennie (2010-11, 2.99) alors que Thomas Vanek et Drew Stafford menaient la charge. L’année dernière, après plusieurs années de misère à peiner à produire 200 buts par saison, ils sont parvenus à s’en rapprocher avec une moyenne de 2.75 buts par match; merci à Jeff Skinner et ses 40 filets ! Remarque, les Sabres l’ont déjà amplement remercié en lui allongeant 9M par année pour les 8 prochaines saisons… 


Ailleurs dans la LNH 
Quelques jours après que le bruit ait couru que Don Waddell pourrait rejoindre le Wild, Tom Dundon s’est arrangé pour conserver les services de son très compétent DG. Il aura cependant fallu qu’une autre formation dépose une sorte d’offre hostile pour que le tout se concrétise :

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, Harry Scull Jr. via BuffaloNews.com



 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: