3

Dossier Karlsson, prôner la proactivité?

Le sujet hockey de l’heure à Montréal est l’information selon laquelle le clan Erik Karlsson aimerait recevoir une offre sérieuse de la part du Canadien de Montréal ainsi que des Sénateurs d’Ottawa dans le but de se rapprocher de la famille de Melinda Karlsson, originaire d’Ottawa.

Ce que j’en pense : Comme j’ai omis d’inscrire le nom de Karlsson dans mon dernier article portant sur le sujet des UFA intéressants pour la Flanelle, la semaine dernière : (LIEN), car je ne pensais pas réellement que son acquisition était une option pour Marc Bergevin.

Avec cette information relâchée par l’entourage du joueur suédois, je crois évidemment que Bergevin se doit de faire le maximum pour acquérir ce double lauréat du trophée Norris, et ce, même s’il est droitier. Je l’ai mentionné et je vais réitérer : gaucher ou droitier, si le Canadien est en lice afin d’acquérir un défenseur élite, il se doit de le faire.

Si on est 100% honnête, Shea Weber n’est déjà plus un défenseur #1, même au sein de l’équipe. Il jouera en moyenne 20-22 minutes par match la saison prochaine, la majorité de ces minutes réparties en gros dans les unités spéciales, alors que Jeff Petry devrait le devancer à 5v5 pour la majorité des matchs de la saison. Et ça ira en descendant pour le défenseur qui aura 34 ans en Août. Une fois que l’on est en paix avec cette nouvelle réalité qui affectera le capitaine du CH pour le reste de sa carrière, ça laisse place à un besoin plus important que de le compléter à gauche.

Combler sa place de défenseur de 25-28 minutes par match devient donc LA priorité en défense. Comme les Jets de Winnipeg (Trouba, Myers et Byfuglien), nos 3 premiers défenseurs peuvent très bien être nos droitiers qui se séparent la besogne divisée repartie pratiquement à parts égales plutôt que de véritable duos 1,2 et 3. Avec un Karlsson ou un Myers, mentionné dans l’article référencé plus haut, la faiblesse à gauche devient moins importante puisque pendant 60 minutes de temps, un défenseur élite sera sur la patinoire.

Évidemment, un gars comme Erik Karlsson, ça se paye. Le contrat de Shea Weber à hauteur d’environ 7.8M $ US jusqu’en 2025-2026 ainsi que de Jeff Petry 5.5M pour encore 2 ans comme deux plus hauts salariés de la brigade donne de la latitude à Bergevin pour faire une place à l’ancien capitaine des Sens.

Pour se donner le plus de chances possibles, et avant que je m’interroge sur un possible prix pour le suédois, Marc Bergevin se doit de négocier afin d’acquérir ses droits des Sharks. Qu’on s’entende bien; acquérir des droits ne garantit en rien la signature du joueur. Sauf que ça laisse près d’un mois au directeur général pour discuter avec l’agent, appréhender les demandes du joueur et tenter de lancer une opération séduction. Faire de son mieux, c’est aussi de prendre des risques!

Prendre un risque, c’est quoi? C’est probablement d’offrir un choix de 4e tour conditionnel (devenant un 2e advenant une entente) à Doug Wilson pour qu’il se départisse des droits de son défenseur de 29 ans. Wilson sait qu’il a en priorité Timo Meier, Kevin Labanc, Joe Pavelski, Joe Thornton, Gustav Nyquist et Joonas Donskoi à renouveler en attaque. Avec 6 joueurs de son top 9 avec seulement 24M de disponibles, il s’attend probablement à laisser partir EK65 de toute façon. Un choix de 4e c’est peu pour l’équipe qui laisse partir un joueur de sa trempe mais le 2e choix conditionnel aide à accepter la réalité de sa perte pour probablement rien sur le marché, tandis que le CH serait ravis de donner un choix de 2e ronde pour s’assurer des services de l’un des meilleurs défenseurs de la ligue pour les 8 prochaines années. Et sinon, personne ne pourra blâmer Bergevin de perdre un 4e choix, juste pour le message qu’il lancera à ses actuels leaders.

Combien ça risque de coûter? Je ne connais pas les attentes salariales de Karlsson mais, en offrant un contrat comme celui de Carey Price (84M/8 ans), je pense que Bergevin ferait une offre sérieuse et démontrerait ainsi à Karlsson qu’il pourrait devenir l’un de ses joueurs de franchise avec Price…

Et vous, combien voudriez-vous voir MB offrir à Karlsson, et tenteriez-vous de s’assurer de ses droits de négociation avant le 1er juillet?

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Ailleurs dans la LNH
Si vous l’avez manqué, voici l’intervention de JD Bois visant à rétablir les faits entourant la pseudo vieillesse des Ducks :

Les « Vieux » Ducks… Vraiment?


Crédit image entête, Getty via RDS.ca

Kevin Leveillé
 

Click Here to Leave a Comment Below 3 comments
La rumeur Kadri vs Trouba, ce que j'en pense... - Hockey Herald - juin 5, 2019

[…] Dossier Karlsson, prôner la proactivité? […]

Reply
    MichelineBig - juillet 12, 2019

    Hello. I have checked your lehockeyherald.com and i see you’ve got some duplicate content so probably it is the reason that you don’t rank high in google.
    But you can fix this issue fast. There is a
    tool that creates articles like human, just search in google: miftolo’s tools

    Reply
Et si on ciblait Point ? - Hockey Herald - juin 5, 2019

[…] plus du Dossier Karlsson, abordé ici-même ce matin, un autre sujet qui est sur toutes les lèvres de la planète hockey est celui des négociations […]

Reply

Leave a Reply: